Une palissade en bois peut être composée de panneaux prêts à être assemblés, ou de lames de clin traités.

Dans ce dernier cas, les poteaux doivent être rainurés pour recevoir les lames de clin, alors que pour des panneaux prés à être assemblés, il suffit d’utiliser des poteaux de section carrée classique.

Le point le plus important dans le cadre de la réalisation d’une palissade, c’est la fixation des poteaux dans le sol. Cet ancrage doit être de bonne qualité sous peine de voir la belle palissade s’envoler au premier coup de vent 🙁 !

N’enfoncez jamais vos poteaux directement dans la terre ! Même traités ou badigeonnés de goudron, tôt ou tard ils pourriront. Idem si vous les scellez dans du béton !

Simplement parce que l’eau de pluie qui coule sur les poteaux, s’infiltrera et maintiendra toujours l’humidité autour du pied du poteau.

Vous avez seulement deux solutions durables et solides : Faire des trous, les remplir de béton, et fixer les poteaux sur des platines.

Pour la réalisation des trous et plots en béton, voir l’article Réalisez une terrasse sur pilotis (partie 1/4)

Voici à quoi ressemblent ces platines pour poteaux de palissade ou clôture :

Ces platines disposent de trous à l’intérieur pour l’évacuation de l’eau de pluie. Les trous latéraux permettent la fixation du poteaux dans la platine.

Pour la fixation de cette platine sur le plot en béton, voir l’article Réalisez une terrasse sur pilotis (partie 2/4))

Si vous ne souhaitez pas suivre cette solution qui est pourtant de loin la plus sûre et la plus durable, vous avez toujours la possibilité d’utiliser ces longs supports de poteaux :

Le principe de fixation du poteau dans ce support reste le même que celui décrit précédemment, sauf que ces supports s’enfoncent directement dans la terre. Et il se passera de nombreuses années avant que la rouille n’arrive à bout de ces supports.

Dans ces deux cas de figures, les poteaux restent en dehors du sol 🙂

Ne retenez qu’une chose dans la fixation des poteaux : le traitement du bois n’est efficace que si ce bois ne stagne pas dans l’eau ou ne reste pas humide, donc JAMAIS de poteaux directement dans la terre, béton, tout-venant, etc.

Le bois doit pouvoir respirer et sécher pour résister au pourrissement 🙂

 

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?
ou Vous aimeriez en savoir plus ?

Lisez La Totalité Des Articles pour Seulement
2 € par mois !

(Sans engagement)

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés, aux formations et projets réservés exclusivement aux membres.

+ Votre fidélité est récompensée (remises cumulables jusqu'à 50%) à valoir sur tous les dossiers existants et à paraître

+ Et pleins d'autres surprises...


  OUI, JE VEUX REUSSIR MES TRAVAUX !  

(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Partager cette publication...
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin