Un artisan, même s’il doit respecter les normes de mise en œuvre (les fameux DTU, Documents Techniques Unifiés), tout comme n’importe quelle autre personne, apprend quelque chose à chaque réalisation.

Et quand ce quelque chose n’est pas bon, il faut aussi le faire savoir. 

D’où le titre de cet article !

 

 

Vous avez peut-être suivi les 4 articles sur la réalisation d’une terrasse sur pilotis :

Réalisez une terrasse sur pilotis (partie 1/4)

Réalisez une terrasse sur pilotis (partie 2/4)

Réalisez une terrasse sur pilotis (partie 3/4)

Réalisez une terrasse sur pilotis (partie 4/4)

Le problème n’est pas la structure sur pilotis, mais bien les lames en composite creuses (les lames pleines ne sont pas concernées).

Cet article est donc une mise à jour de l’article 4/4.

Pour rappel, les lames sont légèrement inclinées pour faciliter l’écoulement des eaux de pluie. Les rainures sur les lames facilitent entre autre cet écoulement, et sont en quelque sorte des petites gouttières.

Le problème vient des clips de finition qui sont insérés en bout de lame :

Chaque clip vient faire obstacle à l’écoulement des eaux en « barrant » le passage. Et comme ces clips ne sont pas collés, une partie de l’eau réussie à s’infiltrer à l’intérieur des compartiments des lames. Or, cela peut représenter un gros problème l’hiver, surtout s’il gèle. Car en se transformant en glace, l’eau augmente de volume et peut faire éclater les lames. Et là, bye bye la garantie 🙁

Et je viens de découvrir cette infiltration d’eau en ayant la surprise d’entendre des gouttes tomber de la terrasse alors qu’il ne pleuvait plus depuis plusieurs heures !

La solution ?

Faire des trous d’environ 5mm de diamètre sous les lames à 5-10 cm des clips, et correspondant dans chaque compartiment (4 dans notre cas de figure. Voir les profils dans la coupe oblique de la partie 4/4).

Ainsi on conserve la finition soignée des clips en évitant que l’eau ne stagne à l’intérieur des lames.

Il semblerait qu’il soit inutile de percer le dessous des lames coupées à l’oblique, puisque les clips sont fabriqués sur mesure (voir la partie 4/4) et collés. On peut donc supposer que la colle fera obstacle au passage de l’eau, mais dans le doute… 😉

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?
ou Vous aimeriez en savoir plus ?

Lisez La Totalité Des Articles pour Seulement
2 € par mois !

(Sans engagement)

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés, aux formations et projets réservés exclusivement aux membres.

+ Votre fidélité est récompensée (remises cumulables jusqu'à 50%) à valoir sur tous les dossiers existants et à paraître

+ Et pleins d'autres surprises...


  OUI, JE VEUX REUSSIR MES TRAVAUX !  

(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Partager cette publication...
Share on facebook
Facebook
Share on pinterest
Pinterest
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
Linkedin