Attention si vous utilisez de la mousse polyuréthane

Vous connaissez peut-être déjà la mousse polyuréthane, cette mousse expansive que l’on utilise pour colmater trous et fissures.

Ce produit, disponible sous forme de bombe munie d’un flexible, est d’une grande utilité à condition de savoir correctement s’en servir…

 

 

 

 

 

Cette mousse, dont les qualités isolantes et phoniques sont excellentes, possèdent une très bonne adhérence sur la plupart des supports, mais pas sur le verre. Ceci dit, qui voudrait appliquer de la mousse polyuréthane sur du verre 🙁 !

Il est donc possible de l’utiliser pour effectuer le collage d’un matériau sur un autre, comme par exemple un morceau de plaque de plâtre sur un encadrement de fenêtre en vieilles pierres.

Avant l’utilisation de la bombe, il convient de la secouer énergiquement, puis, en utilisant l’embout flexible vers le bas (sur la plupart des modèles), vous appuyez sur l’embout pour éjecter la mousse.

Dans le cas d’un colmatage, il convient de ne pas remplir la cavité à boucher, car la mousse augmente jusqu’à 3 fois son volume en séchant. Si elle ressort de la cavité, ne la touchez pas, lorsqu’elle sera sèche, vous pourrez découper l’excédent avec un cutter.

Dans le cas d’un collage, procédez au maintien de l’élément à coller pour forcer la mousse à s’expanser vers des espaces vides. Donc, ne chargez pas trop non plus 😉

Pour accélérer le durcissement de la mousse (on dit polymérisation), il est possible d’humidifier les supports avec, par exemple, un pulvérisateur.

Ce que vous devez absolument savoir, c’est que la mousse, une fois sèche, ne doit jamais rester à l’air libre !

Ne laissez pas un colmatage dans l’état de la photo ci-dessus. En effet, au contact de l’air, la mousse va s’oxyder, prendre une couleur marron foncé, et progressivement elle va se désagréger… en poussière 🙁

La mousse polyuréthane doit toujours être recouverte ou protégée par un autre matériau.

Ainsi, si vous l’utilisez pour remplir une cavité dans un mur maçonné, refermez cette cavité même par une faible épaisseur de mortier.

Si vous vous en servez pour un collage de plaques de plâtre, veillez à ce que tous les passages d’air soient condamnés en utilisant par exemple du mortier adhésif. Voyez à ce sujet l’article Comment reboucher facilement et rapidement joints et fissures

 

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?
ou Vous aimeriez en savoir plus ?

Abonnez-Vous pour Seulement
1,50 € par mois !

(Sans engagement)

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés, aux formations et projets réservés exclusivement aux membres.

+ Votre fidélité est récompensée (remises cumulables jusqu'à 50%) à valoir sur tous les dossiers existants et à paraître

+ Et pleins d'autres surprises...


  JE M'ABONNE !  

(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien(trackback) depuis votre propre site.

1 commentaire à “Attention si vous utilisez de la mousse polyuréthane”

  1. Philippe dit :

    D’après mes lectures, le PU se degrade suite a l’exposition aux UV. L’exposition à l’air libre (sans uv) ne semble pas un prlbème.
    Je n’ai pu trouver auncun article sientifique faisant mention d’une oxydation à l’air (mais bien du au UV).
    Cdlt,Philippe

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Avant de cliquer sur "Envoyer le commentaire", voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)

What is 9 + 3 ?
Please leave these two fields as-is: