Qui n’a pas rêvé, ou ne rêve pas encore 😉 d’une douche à l’italienne ?

De plus en plus de foyer se tourne vers ce type de receveur pour son côté pratique, esthétique, mais aussi pour des raisons de sécurité (plus besoin d’enjamber le rebord d’un bac à douche traditionnel).

 

 

 

Pour réaliser votre receveur de douche à l’italienne, le vendeur vous dira presque toujours « il vous faut un receveur prêt à carreler »  (normal, un vendeur… c’est « fait » pour vendre 😉 ).

Un receveur prêt à carreler, c’est un panneau wedi, déjà découvert dans l’article ‘ Comment dissimuler facilement et rapidement des canalisations d’eau ‘ , sauf que ce panneau  a une forme en pente vers l’évacuation :

wedi

Une fois ce panneau collé au sol (ou encastré), vous n’avez « plus qu’à » poser votre carrelage ou votre mosaïque dessus.

Bien, c’est parfait, mais quand on prend connaissance du prix de ce receveur (environ 150 € voire plus suivant les dimensions), oups….. 🙁

Si votre sol est un plancher bois, vous n’aurez hélas pas le plaisir de recourir à cet article, car ce receveur prêt à carreler est la seule solution fiable compte tenu de l’absence de parfaite rigidité de ce plancher.

Si par contre vous êtes sur un sol maçonné, alors c’est bon pour vous 🙂 !

L’objectif est de réaliser votre receveur en le façonnant vous-même à l’aide d’un ou deux sacs de mortier (sable et ciment) prêt à l’emploi, achetés moins de 5 euros chacun, soit… moins de 10 euros 😉 !

Si vous avez un doute, la photo en une de cet article illustre un receveur réalisé de cette façon, et recouvert de mosaïque ;-).

Si vous pensez retirer une baignoire pour la remplacer par une douche, il est possible que sous la baignoire il n’y ait pas de chape, ce qui est parfait pour façonner votre nouveau receveur qui sera au raz du sol.

Mais si vous êtes au même niveau partout, ce n’est pas un gros problème ;-). Le seul « petit » inconvénient, c’est que si vous choisissez une douche ouverte comme sur la photo en une, vous aurez un petit rebord de 2cm, rebord qui sera dissimulé sous une porte si vous optez pour une douche fermée.

Ce qui importe, c’est que la paroi de douche que vous avez retenue soit posée sur un sol bien plan.

Donc, si vous avez un creux à la place de votre ancienne baignoire, la paroi sera posée juste au bord (en toute fin de réalisation de votre douche bien sûr 😉 ) :

paroi-sans-chape

Si votre sol est entièrement sur un même niveau, une fois l’emplacement repéré et votre paroi choisie afin de bien connaître ses dimensions, positionnez au sol des tasseaux d’environ 2 cm d’épaisseur (de façon à avoir un espace entre eux correspondant à l’épaisseur de votre paroi), comme illustré ci-dessous. (L’évacuation n’est pas représentée sur ce dessin, mais doit bien sûr être présente ;-)).

L’idée est de réaliser un petit rebord parfaitement plan sur lequel la paroi sera posée.

position-tasseaux

Ces tasseaux devront être bien maintenus en place.

Si vous êtes directement sur un sol maçonné, appliquez sur ce dernier et entre les tasseaux un primaire d’accrochage (Découvrez un produit indispensable pour vos travaux de maçonnerie), et une fois ce primaire bien sec, remplissez l’espace entre les tasseaux avec du mortier prêt à l’emploi additionné de ce même primaire, en suivant la surface des tasseaux comme guide de planéité ;-).

L’ajout de primaire dans le mortier va le rendre encore plus adhésif ET étanche 😉 !

Si vous avez déjà du carrelage au sol, pour parfaire l’accroche vous pouvez remplacer le mortier par de la colle à carrelage que vous ferez assez épaisse (Surtout pas de colle à faïence en pot !).

Lorsque tout est bien sec, retirez les tasseaux et vous obtenez les rebords de votre receveur :

rebords-receveur

Pourquoi des rebords de 2cm d’épaisseur ?

Pour une question d’écoulement. En plomberie, 1cm par mètre est le minimum pour évacuer l’eau.

Avec 2cm de rebord, vous pourrez avoir une douche ayant une bonde à 2m du bord le plus éloigné, ce qui fait déjà une belle douche 😉 !

Une dimension inférieure vous donnera donc une meilleure pente d’écoulement, et vous ne vous rendrez pratiquement pas compte que le receveur est en pente !

Dans la deuxième partie, nous verrons le positionnement de la bonde, que vous pourrez positionner où bon vous semble ;-), ça c’est l’avantage de le faire soi-même ;-), et le façonnage du receveur qui vous permettra de poser sans grosse difficulté une mosaïque anti-dérapante, comme voici un exemple ci-dessous :

douche-italienne

 

A très vite pour la deuxième partie 🙂 !

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?
ou Vous aimeriez en savoir plus ?

Lisez La Totalité Des Articles pour Seulement
2 € par mois !

(Sans engagement)

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés, aux formations et projets réservés exclusivement aux membres.

+ Votre fidélité est récompensée (remises cumulables jusqu'à 50%) à valoir sur tous les dossiers existants et à paraître

+ Et pleins d'autres surprises...


  OUI, JE VEUX REUSSIR MES TRAVAUX !  

(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Partager cette publication...
Share on facebook
Facebook
Share on pinterest
Pinterest
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
Linkedin