Dans la première partie, nous avons vu comment réaliser un petit « rebord » en périphérie de notre futur receveur.

Ce rebord parfaitement plan recevra la paroi de douche que vous avez retenue, mais il va servir aussi de repère pour façonner le receveur.

Avant de jouer de la truelle 😉 , il faut positionner la bonde d’évacuation.

Choisissez la dimension de votre bonde (partie visible) en fonction de la mosaïque.

Sur la photo ci-dessous, la bonde fait 95mm x 95mm et s’intègre donc parfaitement dans une plaque de mosaïque composée de petits carreaux :

bonde

Vous pouvez vous déplacer chez les fournisseurs des plombiers qui disposent de bondes adaptées à tous types de poses. Celle-ci est une bonde inox.

Et vous n’avez aucune obligation à centrer votre bonde dans le receveur, puisque c’est vous qui réalisez la forme ;-).

N’hésitez-pas à mesurer la distance entre la bonde et les côtés (murs et paroi) autour de la position envisagée de la bonde afin de trouver sa position idéale (et avoir des petits carreaux de mosaïque entiers jusqu’au mur et la paroi), car couper de la mosaïque en deux pour atteindre un mur n’est pas chose aisée :-(.

La bonde doit être posée sur le sol existant, de façon qu’une fois la mosaïque collée, la surface de cette dernière sera soit au même niveau que la surface de la bonde soit très légèrement au dessus.

Ceci afin de s’assurer une parfaite évacuation de l’eau. Dans le cas contraire, cela se traduirait par une flaque d’eau persistante :-(.

bonde-au-sol

 

profil-receveur

Une fois la bonde positionnée, vous la fixerez avant de réaliser la forme du receveur. Pour cela vous utiliserez du mortier.

Dans notre cas de figure, vous vous rendrez compte que nous n’utilisons pas de membrane d’étanchéité (vu le prix 🙁 ! ) comme cela est préconisé chez les fournisseurs de produits de douches.

Cela ne signifie pas que ce point sera négligé, bien au contraire.

Ainsi, une fois la bonde fixée, il faudra badigeonner généreusement le sol bétonné, le mortier de fixation de la bonde, l’intérieur du rebord et le bas des murs sur un minimum de 2 cm,  avec un mélange Sikalatex-Eau (environ 50-50) et tout ça sans oublier le moindre centimètre carré, afin de réaliser un primaire d’accrochage et une première étanchéité. Pour rappel, (re)lisez l’article Découvrez un produit indispensable pour vos travaux de maçonnerie :

 

sikalatex

Quand tout est parfaitement sec, on attaque le plus délicat : le coulage et le façonnage du receveur.

Pour cela, préparez le mortier avec un mélange d’eau et de Sikalatex (toujours en proportion 50-50), et de façon à obtenir une consistance souple, facile à travailler, mais il faut quand même qu’il tienne en pente 😉 !

Avant d’étaler le mortier ainsi hydrofugé, vous tracerez au mur (en rouge sur le dessin ci-dessous) le niveau équivalent au rebord :

reperes

 

Enfin, une petite précaution avant de verser votre mortier hydrofugé, vous poserez du ruban adhésif sur la bonde pour éviter de la boucher avec le mortier 😉 !

Le mortier posé à l’intérieur du receveur, vous l’étalerez en partant du haut du rebord et des repères aux murs, et vous formerez une pente vers la bonde comme sur les schémas en coupe vus plus haut.

La pente suivra les flèches :

pentes

La forme générale de l’ensemble doit être comme un cône extrêmement aplati, et aucun angle ne doit être formé au niveau des flèches. Tout doit être en rondeur :-).

Pour vous aider à réaliser une pente régulière, vous pouvez vous aider d’un ou plusieurs tasseaux de différentes longueurs suivant les côtés.

Et si une fois sec vous vous rendez compte qu’il y a des défauts, vous pourrez supprimer les bosses avec une petite disqueuse (lapidaire, tronçonneuse, etc.), et combler les creux avec une colle à carrelage (colle réalisée à partir de colle en sac).

Quand votre receveur est terminé et que le mortier est sec, avant de poser votre mosaïque qui épousera sans difficulté la forme en pente, vous n’oublierez surtout pas d’appliquer sur toute la surface du receveur ainsi formé et en remontant aussi sur les murs, une couche d’étanchéité avec des bandes dans les angles entre le receveur et les murs, comme expliqué dans l’article La faïence de votre douche laisse passer l’eau !

Et une fois votre mosaïque posée et les joints réalisés, rendez-les totalement étanches : Comment conserver votre joints de faïence parfaitement blanc comme au premier jour.

Pour ceux qui veulent remplacer une baignoire par une douche et qui disposent d’un vide (pas de chape) sous la baignoire, le principe de réalisation reste identique avec les mêmes précautions d’étanchéité. Vous suivrez le bord de votre sol existant pour « descendre » vers la bonde. C’est le cas de la photo en une ce cet article.

Et voilà ! Maintenant, à vous de jouer 😉 !

 

 

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?
ou Vous aimeriez en savoir plus ?

Lisez La Totalité Des Articles pour Seulement
2 € par mois !

(Sans engagement)

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés, aux formations et projets réservés exclusivement aux membres.

+ Votre fidélité est récompensée (remises cumulables jusqu'à 50%) à valoir sur tous les dossiers existants et à paraître

+ Et pleins d'autres surprises...


  OUI, JE VEUX REUSSIR MES TRAVAUX !  

(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Partager cette publication...
Share on facebook
Facebook
Share on pinterest
Pinterest
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
Linkedin