La semaine dernière nous avons vu comment intégrer un bloc-porte dans une cloison en plaques de plâtre sur ossature métallique.

Maintenant que vous avez tous les éléments en main pour monter vos cloisons et vos blocs-portes, vous allez vous « précipiter » dans la grande surface de bricolage la plus proche, ou la moins chère (ou même les deux ;-)).

Bien entendu, quand je dis que vous allez vous précipiter, je ne me moque pas de vous. Bien au contraire. Je veux juste vous éviter de commettre l’erreur que… j’ai commise il y a… pfff… oh plus que ça 😉 !

Si vous regardez ce dessin d’un bloc-porte vu de dessus, vous constaterez que les plaques de plâtre arrivent parfaitement à la même surface que le bâti.

bloc-porte

Il ne vous restera plus qu’à fixer sur la jonction bâti-placo, repérée par les flèches vertes, les fameux champlats qui encadrent pratiquement toutes les portes.

Or, si vous choisissez votre bloc-porte sans autre vérification que le sens d’ouverture, vous avez de grande chance de constater le défaut illustré sur le schéma suivant, sauf qu’il sera trop tard pour changer le bloc-porte, car vous ne vous rendrez compte du problème qu’une fois les plaques de plâtre fixées sur l’ossature :

bloc-porte-2

Les plaques de plâtres dépassent largement le bâti 🙁 !

Pourquoi cela ?

Pour une raison toute simple et hélas trop souvent répétée : quand le prix est trop faible, c’est qu’il y a un loup 🙁 !

Voici la raison : un montant « dit » de 48 fait en réalité 46mm de large. Ajoutez de chaque côté une feuille de BA13 (13mm ;-)), soit 26mm, cela fait 46+26=72mm, ce qui est la largeur normale.

Or, les blocs-portes premier prix font très rarement 72mm d’épaisseur 🙁 ! Mais seulement 65mm !!! 🙁

Et je peux vous garantir que lorsque vous avez 3,5mm de sur-épaisseur de BA13 de chaque côté (à l’emplacement repéré par les flèches rouges), ce n’est même pas la peine d’essayer de poser vos champlats 🙁 !

La seule solution qu’il vous reste (en conservant ce f… bloc-porte), c’est de râper les plaques de plâtre pour les amincir.

Bref, c’est pas du boulot !

Donc, dorénavant, et ce à partir de maintenant ;-), ayez toujours un mètre en poche pour vérifier l’épaisseur du bâti, et ne laissez pas toujours votre porte-monnaie vous diriger faussement 😉 !

 

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?
ou Vous aimeriez en savoir plus ?

Lisez La Totalité Des Articles pour Seulement
2 € par mois !

(Sans engagement)

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés, aux formations et projets réservés exclusivement aux membres.

+ Votre fidélité est récompensée (remises cumulables jusqu'à 50%) à valoir sur tous les dossiers existants et à paraître

+ Et pleins d'autres surprises...


  OUI, JE VEUX REUSSIR MES TRAVAUX !  

(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Partager cette publication...
Share on facebook
Facebook
Share on pinterest
Pinterest
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
Linkedin