Réalisez une dalle en béton pour votre abri de jardin (Partie 2/2)

Voici la deuxième et dernière partie de l’article Réalisez une dalle en béton pour votre abri de jardin (Partie 1/2)

Votre coffrage est en place, parfaitement de niveau, les angles bien droits, et le sol nivelé.

Il est temps de positionner sur ce coffrage un polyane, un film plastique destiné à empêcher les remontés d’humidité.

 

 

Voici un rouleau de polyane :

 

 

Ce polyane doit être de dimensions supérieures au coffrage et remonter sur les chevrons comme le montre la photo ci-dessous.

Ensuite, sur ce polyane, positionnez le treillis métallique.

Pour découper ce treillis à la dimension de votre coffrage, pour pouvez utiliser une pince-monseigneur ou une petite tronçonneuse avec un disque pour le métal.

 

 

Avant de déposer le béton sur le polyane, placez des cales (ou encore des parpaings de faibles épaisseurs) sous le treillis, afin que ce treillis ne reste pas plaqué au sol mais bien dans l’épaisseur du béton.

Ce dernier n’en sera que plus résistant. Si ces cales sont en bois, elles seront retirées avant d’être noyées dans le béton.

Si elles sont en parpaings, vous pourrez les laisser.

 

 

Maintenant, les
Pour lire la suite, vous devez être membre.




Inscrivez-vous dès maintenant !
Cliquez ici si vous avez perdu votre mot de passe

post-layout

Vous avez aimé cet article ?
ou Vous aimeriez en savoir plus ?

Abonnez-Vous pour Seulement
1,50 € par mois !

(Sans engagement)

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés, aux formations et projets réservés exclusivement aux membres.

+ Votre fidélité est récompensée (remises cumulables jusqu'à 50%) à valoir sur tous les dossiers existants et à paraître

+ Et pleins d'autres surprises...


  JE M'ABONNE !  

(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien(trackback) depuis votre propre site.

28 commentaires à “Réalisez une dalle en béton pour votre abri de jardin (Partie 2/2)”

  1. leo dit :

    bonjour,
    Je ne vois pas l’ajout du gravier dans le mélange avec le ciment. Est-ce normal ?
    En dessous de la bâche, le terrain est aplani avec du gravier et du sable ?
    Merci

    • christophe dit :

      Bonjour Leo,

      Le béton utilisé n’est pas réalisé sur place mais est pris directement dans une centrale à béton, c’est ce que l’on appelle du BPE (Béton Prêt à l’Emploi).
      Bien sûr, si vous choisissez de le réaliser vous-même, il faut un mélange sable-ciment-gravier.

      La première partie de l’article montre le dessous de la bâche. S’il est nécessaire de compenser une grande différence de niveau pour cause de terrain trop en pente, utilisez du tout-venant (0-20 ou 0-30) que vous « arrêterez » à 20cm environ des bords du coffrage, de façon que le béton recouvre bien le tout-venant et l’emprisonne.

      Bien amicalement
      Christophe

  2. Florian dit :

    Bonjour,

    Est-ce que le fait de marché sur le treillis soudé n’aurait pas tendance à le déformer ? Ce qui aurait pour effet finalement de le plaquer au sol sur une grande partie de la surface à couvrir ?

    Merci

    • christophe dit :

      Bonsoir Florian,

      Effectivement, trop marcher sur le treillis peut le déformer et le plaquer au sol.
      C’est la raison pour laquelle il ne faut pas oublier de soulever ce treillis en plusieurs endroits à l’aide de petites pierres qui minimiseront le contact avec le sol.

      Bien amicalement
      Christophe

  3. jacky dit :

    ssur le polyane comment je maconne mes blocs et faut il les remplir de betonet dans quel sens les poser le fond vers le haut ou vers le bas
    j’habite madagascar et votre site m4est bien utile
    bien a vous
    jacky

  4. jacky dit :

    ne faut il pas faire des attentes en ferraille pour monter les poteaux
    bien a vous
    jacky

    • christophe dit :

      Bonsoir Jacky,

      Je me permets de répondre à vos deux commentaires en même temps ;-).

      Quand j’ai écrit cet article, je sous-entendais une dalle béton pour un abri de jardin… en bois ;-).
      D’après ce que vous me dites, il semblerait que le vôtre soit en parpaings, c’est bien cela ?

      Dans le cas d’un abri de jardin en bois, mettre des attentes en ferraille pour fixer l’abri me semble difficile car il faudrait les placer avec précision, en correspondance parfaite avec la position et les dimensions futures de l’abri.
      Fixer l’abri au sol, une fois monté sur une dalle bien sèche, avec des équerres métalliques, des goujons et des vis, reste de loin la solution la plus sérieuse et la plus facile.

      Dans le cas d’une construction en parpaings, alors là, oui, c’est possible.
      Les parpaings sont en effet creux et permettent donc de bouger autour de la position des fers en attente et de corriger une petite erreur éventuelle de placement de ces derniers.
      Les parpaings se placent avec les trous orientés vers la dalle, sur une première épaisseur de mortier. Afin de rendre efficace la jonction des fers qui sortent de la dalle avec les parpaings qui les recouvrent, il serait bon d’ouvrir le fond de l’alvéole du parpaing qui coïncide avec le fer et de remplir complètement cette alvéole de façon à bien emprisonner le fer.

      J’espère avoir répondu à vos questions. Cependant, n’hésitez-pas à revenir si tel n’était pas le cas.

      Bien amicalement,
      Christophe

  5. Christophe dit :

    Bonjour,

    Qu’utilisez-vous comme moyen pour transporter le béton de la centrale jusqu’au lieu des travaux ?

    Merci pour tous vos conseils !!

    Cordialement,

    Christophe

    • christophe dit :

      Bonsoir Christophe,

      Je dispose d’une remorque qui autorise 2T en charge (820kg à vide).
      Je peux mettre 500L de béton au maximun.
      Pour la dalle de cet article, j’ai dû faire deux tours d’environ 350L, mais la centrale à béton n’était pas très loin 😉 !

      Bien amicalement,
      Christophe

  6. Fred dit :

    Bonjour.

    Vous parlez de film polyane. Mais je voudrais savoir ou se procurer un film polyane? et surtout l épaisseur que vous utiliser?

    Merci bien car j allais me compliquer la vie pour faire ma dalle de chalet en bois du coup cela me simplifie le travail et surtout le temps de travail.

    • christophe dit :

      Bonsoir Fred,

      Personnellement je prends ce polyane chez Point P.
      Je n’ai plus en tête l’épaisseur exacte, 200 microns je crois, mais vous indiquez que c’est pour mettre sous une dalle béton et ils vous donneront le bon produit.
      Par contre, c’est fourni en rouleau de 6m x 25m, soit 150m² !
      Peut-être trouverez-vous en quantité moindre dans les grandes surfaces de bricolage.

      Bien amicalement,
      Christophe

  7. julien dit :

    Bonsoir et merci pour cet article très bien détaillé, je compte faire une dalle de 18m carré pour un abris de jardin de 9m carré et par la suite une pergola de 9m carré attenante au cabanon,
    Premier question: 6 cm pour un poids total avoisinant la tonne n est il pas trop peu ?
    Deusieme question est il possible de remplacer le polyane par de la bâche (type ancienne bâche pour semi de camion)?
    En espèrent avoir une réponse car l article date un peu …
    merci par avance
    julien

    • christophe dit :

      Bonsoir Julien,

      Il est possible de renforcer la dalle sur le pourtour si vous estimez que le poids sera conséquent. Construire « costaud » est un gage de sécurité. J’ai d’ailleurs tendance à dimensionner « plus » que pas assez. Au moins je suis sûr de ne pas y revenir 😉 .
      Pour renforcer la dalle sur sa périphérie (le reste est suffisant), il faut creuser plus profondément d’une dizaine de centimètre (ou plus) sur la largeur d’une pelle. Ne pas oublier de ferrailler cette fondation. Le treillis métallique de la dalle devra reposer et être ligaturé (à l’aide d’un fil de fer fin) sur la ferraille de la fondation (éventuellement en courbant les côtés concernés du treillis). Couler ensuite l’ensemble d’un seul tenant.
      Remplacer le polyane par une bâche devrait être acceptable si vous avez la certitude qu’elle ne se dégradera pas dans le temps.

      Je vous souhaite une belle réalisation 😉 .

      Bien amicalement,
      Christophe

      • julien dit :

        Merci beaucoup pour cette réponse rapide et précise. Pour ce qui est de la bâche je suis presque sur quelle ne se dégradera pas dans le temps , c’ est vraiment de la bonne bache, ma peur était plus sur le fait qu’ une bâche ne laisse pas respirer contrairement au polyane ?
        Pour ce qui est de l’ épaisseur de la dalle , si je fais ma dalle plus large de 30 cm tout autour du cabanon cela serait peu ètre plus simple que de renforcer les cotés ?
        Desollé si je vous parais titilleur mais c’ est une première pour moi et un gros budget donc pas envie de recommencer dans 6 mois …
        encore merci une fois fini si c est possible je posterais des photo !

  8. Florent dit :

    Bonjour,
    Je découvre votre site depuis hier et je dois vous dire un grand bravo pour le contenu global. Je l’aurais connu plus tôt et ça m’aurait grandement aidé dans la rénovation de maison. J’ai une question, je vais faire une dalle béton le long de mon pignon pou refaire en dur un abris. Le tout fera 15m2. La dalle sera accolée à la fondation du pignon (qui affleure légèrement), faut-il prévoir un raccord spécifique entre la nouvelle dalle et le pignon de manière à ce qu’un jeu n’apparaisse pas dan le temps entre les deux bâtiments qui seront accolés ? Pour info c’est une maison à colombage et l’abri sera fait en ossature bois. Merci beaucoup si vous pouvez me dire un mot de cette question. Et encore bravo pour votre site !

  9. sébastien dit :

    Bonjour,
    J’ai un peu la même chose que vous pour une dalle devant chez moi: j’ai été en centrale chercher du béton par contre je le prenais sec et je le passais chez moi à la bétonnière avec de l’au avant de le couler. La je dois réaliser une deuxième dalle de terrasse et à ce que je vois chez vous, vous étalez le béton sec et vous le mouillez une fois en place ? c’est bien comme cela ? ça me ferait gagner pas mal de temps si j’évitai le passage bétonnière !

    • christophe dit :

      Bonsoir Sébastien,

      Je prends le béton bien mouillé, même assez bien mouillé (pour moins avoir à rajouter d’eau 😉 ), et je le remouille sur place. Mais qui dit plus d’eau dit moins de solidité. C’est la raison pour laquelle je demande un béton dosé à 350 kg, pour qu’une fois remouillé le dosage de ciment reste suffisant.

      Depuis 10 ans, je n’ai jamais eu de problème 😉 !

      Bien amicalement,
      Christophe

  10. Bruno dit :

    Bonjour,

    Puis-je d’après toi, remplacer le treillis soudé par du béton fibré ?
    Merci
    Bruno

    • christophe dit :

      Bonsoir Bruno,

      Il est tout à fait possible de remplacer le treillis soudé par du béton fibré, même si la solidité reste meilleure avec un treillis.

      Attention cependant : les fibres existent en métal et en polyester. Autant préciser que le polyester n’aura pas la solidité du métal. Mais pour les deux types de fibres, certaines ont tendance à remonter et dépasser de la surface du béton. Il faut donc faire attention à ne pas marcher pieds nus dessus.
      Les fibres métalliques qui dépassent de la surface sont bien évidemment sensibles à la corrosion et peuvent laisser de vilaines traces de rouille.
      Bien entendu, le problème ne se posera plus si un carrelage est posé par la suite 😉 .

      Bien amicalement,
      Christophe

  11. Xavier dit :

    Bonsoir Christophe,

    Est ce que la dalle béton de 6 cm d’épaisseur de votre exemple peut supporter un abri de jardin en bois avec un toit en tuile ?

    D’avance merci pour votre réponse,

    Xavier

    • christophe dit :

      Bonsoir Xavier,

      Excellente question 😉 !
      Tout dépend de la dimension de l’abri de jardin et du poids de l’ensemble.
      Dans ce cas il est préférable de demander au vendeur ce qui est préconisé comme épaisseur de dalle pour l’abri en question.
      On peut aussi augmenter la profondeur du pourtour de la dalle.

      Bien amicalement,
      Christophe

  12. Florent dit :

    Bonjour Christophe,

    Encore bravo pour le site !

    Juste une question sur le remouillage du béton. Concrètement : vous allez chercher tout votre béton que vous disposez en un gros tas dans votre coffrage et ensuite vous l’arrosez au jet d’eau et le mélangez de temps en temps à la pelle. Jusqu’à la bonne consistance ? ou avez-vous une proportion (exemple : 10% d’eau en plus).
    Un BPE dosé à 350 peut supporter un ajout massif d’eau et conserver sa résistance ?
    Je compte faire un garage de 15m2 et la question de la solidité me préoccupe.
    Merci !

  13. Vincent dit :

    Bonsoir Christophe,
    J’ai quelques interrogations concernant le sechage:
    Apres la realisation de la dalle, est il necessaire de bâcher afin d’éviter que des feuilles ou autres depots ne se posent en surface? Quel sont les conséquences si il pleut dans la semaine suivante?
    Enfin avec cette technique quel est le temps de séchage approximatif a prevoir avant de passer au montage de l’abri sur la dalle?

    Merci d’avance pour vos réponses!

  14. Jerome dit :

    Il est interdit de rajouter de l’eau dans du béton venant des centrales à béton !!!

    • christophe dit :

      Bonjour Jérome,

      Avec tout le respect que je vous dois, et sans la moindre idée d’être désagréable, cette affirmation est fausse. Les toupies sont d’ailleurs toutes équipées d’un réservoir d’eau permettant au livreur d’adapter la fluidité du béton suivant les demandes spécifiques du maçon.
      Il est clair que rajouter de l’eau fait baisser le dosage de ciment et la solidité du béton, mais dans une mesure largement acceptable, parce qu’on ne rajoute jamais beaucoup d’eau.
      Un béton standard dosé à 250kg de ciment par m3 est suffisant pour une dalle d’abri de jardin. Mais comme je le dis dans cet article, j’utilise toujours un dosage à 350 kg (béton de grosse dalle et de fondation) car je sais pertinemment qu’ajouter de l’eau baissera le dosage. Mais je serai encore largement au dessus des 250kg. Et je n’ai jamais eu de problème.

      Bien amicalement,
      Christophe

  15. Yves dit :

    Bonjour,
    J’ai un projet de construction d’une extension (abri de jardin / atelier / buanderie) de 30 à 40 m². Un de mes problèmes est qu’il n’y a pas d’accès pour une toupie, même avec un tapis (et avec une pompe, ça couterait trop cher).
    Je vas donc devoir couler la dalle à la bétonnière et probablement en plusieurs fois.
    Quelqu’un a-t-il des conseils à me donner pour éviter les problèmes ultérieurs (fissurations ….).
    Peut-on coffrer et couler 4 en 4 fois, dans ce cas, comment fait-on pour que le treillis soit quand même continu etc ?
    Merci

  16. titou09 dit :

    Merci Christophe pour tes explications claires .Pour ma part je n’ai pas la chance d’avoir une centrale à béton pour des petites qtes de béton ,alors il ne me reste que la possibilité de faire le béton moi même avec une bétonnière .Quelle sont les proportions (sable ,gravier,ciment ) ? Personnellement j’allais partir sur un demi sac de ciment de 35 kg et 18 pelles de mélange sable et gravier .Suis je dans le vrai ?

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Avant de cliquer sur "Envoyer le commentaire", voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)

What is 15 + 10 ?
Please leave these two fields as-is: