Vous souhaitez utiliser pour la première fois un nouvel appareil que vous venez d’acheter ou louer pour réaliser quelques travaux… de bricolage 🙂

Vous branchez donc votre appareil sur une prise de courant de votre garage, vous appuyez sur le bouton de mise en route de votre machine, et, moins d’une seconde après avoir démarrée, elle s’arrête brusquement ! 🙁

Vous vous demandez alors ce qui vient de se passer, et comme si vous espériez un miracle, vous appuyez de nouveau pour remettre en route et… même chose !

La machine refuse de démarrer  🙁 !

Ne vous en faites pas, bien au contraire !

Sachez que si cela se produit, en mettant bien-sûr hors de cause la machine, c’est que votre tableau électrique fonctionne très bien, même s’il peut dans ce cas être amélioré.

La raison de ce « phénomène » qui peut vous paraître étrange s’explique grâce à la formule bien connue des électriciens :

 

P (puissance utile) = U (tension) x I (intensité)

Watt            =               Volt               x           Ampère

 

De cette formule, découle celle-ci :

I = P / U

En regardant l’étiquette de votre machine, vous constatez qu’il y a écrit 2500 W.

Vous connaissez la tension, c’est 230 V.

Reste à calculer l’intensité à partir de la formule précédente :

 

I = 2500 / 230

I = 10,87 A

 

Si maintenant vous regardez le disjoncteur de protection de la prise « récalcitrante » sur votre tableau électrique, vous remarquez qu’il porte l’indication 10A.

Voilà la raison du « problème » !

Le disjoncteur de « disjoncte » pas puisqu’il n’y a pas de court-circuit, mais il se met en protection car vous lui demandez plus de courant qu’il ne doit en donner.

Il n’y a peut-être pas beaucoup d’écart entre 10A « fourni » et 10,87 A demandé, mais il faut savoir qu’au démarrage d’un appareil électrique, un pic « d’appel de courant » plus important est demandé.

Ce n’est donc pas exactement 10,87 A que la machine a besoin mais un peu plus.

Le disjoncteur coupe donc temporairement l’alimentation via un mécanisme thermique interne.

Deux solutions s’offrent alors à vous :

  • soit vous changez le disjoncteur par un autre en 16 A (c’est la valeur supérieure courante)
  • soit vous trouvez une autre prise qui est déjà protégée par un disjoncteur 16 A qui est la valeur normalisée pour les prises de courant « non spécialisées ».

Des valeurs plus importantes sont réservées aux prises de courant « spécialisées », c’est à dire pour un seul appareil dédié (four électrique, plaque induction ou vitro-céramique, machine à laver, etc.)

post-layout

Vous avez aimé cet article ?
ou Vous aimeriez en savoir plus ?

Lisez La Totalité Des Articles pour Seulement
2 € par mois !

(Sans engagement)

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés, aux formations et projets réservés exclusivement aux membres.

+ Votre fidélité est récompensée (remises cumulables jusqu'à 50%) à valoir sur tous les dossiers existants et à paraître

+ Et pleins d'autres surprises...


  OUI, JE VEUX REUSSIR MES TRAVAUX !  

(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Partager cette publication...
Share on facebook
Facebook
Share on pinterest
Pinterest
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
Linkedin