Comment fixer un radiateur sur un mur très irrégulier ?

Pour cet article, je vais prendre l’exemple courant d’une fixation d’un panneau rayonnant, bien que la méthode puisse être appliquée à toute chose nécessitant un support parfaitement plan.

Ok Christophe (et pas “Ok Google” 😉 !)

Pourrez-vous me remplacer ces 9 radiateurs électriques ?

Mais absolument ! 🙂

Pour ceux qui n’ont pas déjà réalisé cette opération, un panneau rayonnant (et même les radiateurs catalogués de grille-pains) se fixe au mur par l’intermédiaire d’un support métallique nécessitant généralement 4 points d’ancrage (cheville + vis).

Voici une illustration simplifiée de ce support :

Me voilà donc parti pour installer ces 9 radiateurs.

Un mur en plaques de plâtre par ici, un autre en briques et plâtre par là, bref, rien de bien difficile pour 7 d’entres eux, jusqu’aux deux derniers devant être placés sur un mur en vieilles pierres recouvert d’un enduit masquant plutôt bien une planéité totalement inexistante 🙁 !

Vous savez, je parle de ces magnifiques maisons anciennes, ces longères dont les murs font 60 cm d’épaisseur (voire plus), et qui n’ont donc besoin d’aucun doublage intérieur ni aucune isolation, juste un enduit à la chaux par endroit, ou pierres apparentes avec joints refaits.

Le problème, c’est que le support métallique de radiateur illustré précédemment nécessite une planéité parfaite.

Alors comment faire pour installer ce support sur des montagnes russes ???

Quand je place le support au mur, il est totalement vrillé à cause d’une différence de planéité de plus d’un centimètre et demi entre la partie droite et la partie gauche du support.

Illustration du mur “cabossé” et du support à placer

Vu de profil, et en exagérant un peu, ça donne quelque chose comme ça :

Impossible de plaquer directement le support de radiateur sur un tel mur !

Il a donc fallu se creuser les méninges pour pouvoir poser ce radiateur sans rattraper le mur lui-même, ni passer un temps fou à faire quelque chose trop compliqué.

Vous le savez bien maintenant, il faut toujours privilégier une solution rapide, mais propre et sérieuse.

J’ai donc utilisé…

Pour lire la suite, vous devez être abonné.




Abonnez-vous dès maintenant !
Cliquez ici si vous avez perdu votre mot de passe
 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?
ou Vous aimeriez en savoir plus ?

Abonnez-Vous pour Seulement
1,50 € par mois !

(Sans engagement)

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés, aux formations et projets réservés exclusivement aux membres.

+ Votre fidélité est récompensée (remises cumulables jusqu'à 50%) à valoir sur tous les dossiers existants et à paraître

+ Et pleins d'autres surprises...


  JE M'ABONNE !  

(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien(trackback) depuis votre propre site.

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Avant de cliquer sur "Envoyer le commentaire", voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)

Donnez le résultat de 2 + 7 ?
Please leave these two fields as-is: