Les habitations des années 70 étaient très cloisonnées.

Aussi est-il fréquent aujourd’hui lors de l’acquisition d’une telle habitation, de vouloir obtenir plus de clarté, plus d’espace, ouvrir les cloisons pour donner plus de « grandeur » et de convivialité.

Bien entendu, avant de « faire tomber » une cloison, il faut s’assurer qu’elle n’est pas porteuse.

 

Si la cloison est en briques et plâtre, il n’y a pas de risque car aucune cloison de ce type ne peut soutenir une dalle d’étage.

Par contre, s’il s’agit de parpaing, attention !

C’est le cas de figure de cet article.

Il a donc fallu sonder ce plafond (gratter le plâtre) pour trouver le sens des poutrelles.

Si vous avez le moindre doute, demandez l’avis d’un maçon.

 

ouvertureEn jaune, l’emplacement initial d’une porte, à gauche l’ouverture réalisée

 

Le plâtre a été gratté et retiré totalement en haut des 2 côtés de la cloison pour faciliter l’habillage ultérieur :

 

préparation-1

 

L’habillage sera fait en

Pour lire la suite, vous devez être abonné.




Abonnez-vous dès maintenant !
Cliquez ici si vous avez perdu votre mot de passe

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?
ou Vous aimeriez en savoir plus ?

Lisez La Totalité Des Articles pour Seulement
2 € par mois !

(Sans engagement)

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés, aux formations et projets réservés exclusivement aux membres.

+ Votre fidélité est récompensée (remises cumulables jusqu'à 50%) à valoir sur tous les dossiers existants et à paraître

+ Et pleins d'autres surprises...


  OUI, JE VEUX REUSSIR MES TRAVAUX !  

(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Partager cette publication...
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin