Les panneaux isolants en polystyrène expansé sont utilisés sur des supports sans gros défaut et surtout parfaitement vertical.

On parle dans ce cas de support d’aplomb, comme un mur en briques, ou en parpaings.

Ces panneaux existent en différentes épaisseurs, la plus courante étant les panneaux 10 + 100, c’est à dire 10 mm de plaque de plâtre collé contre 100 mm de polystyrène expansé.

Ces panneaux isolants se collent contre le support à l’aide de mortier adhésif (MAP) disposés sous forme de plots espacés environ tous les 40 cm.

Vous réalisez, grâce à ces panneaux, l’isolation et le plaquage, en une seule opération :-).

Cependant, si vous décidez de coller vos panneaux tels quels, attendez vous à de grosses surprises 🙁 !

Quelles surprises ?

Des murs arrondis tous les 1,20 m (largeur d’un panneaux), et dans le pire des cas un décollement du/des panneau(x)  🙁 !

Pourquoi ?

Parce que lorsque ces panneaux sont fabriqués, le polystyrène est appliqué encore chaud contre la plaque de plâtre.

Et en se refroidissant, le polystyrène se rétracte. Donc tous les panneaux (quelques soient leurs épaisseurs) sont courbés ! 🙁

Cette illustration vous montre comment se présente cette déformation :

En gris, le polystyrène

En jaune la plaque de plâtre

Sur cette photo, la courbe se voit, alors qu’il ne s’agit pas d’une plaque entière :

J’ai placé une règle du côté du polystyrène, et un jour d’environ 5 mm apparaît.

Sur une plaque entière (2,60 m x 1,20 m), cette déformation est d’environ 1 cm !

L’opération à réaliser systématiquement sur ce genre de panneaux, c’est plusieurs traits de scie égoïne (scie à bois) sur la totalité de l’épaisseur du polystyrène et donc jusqu’à atteindre la plaque de plâtre, mais sans la couper bien-sur ;-).

Voici cette opération qui permettra à la plaque de se remettre bien à plat contre le mur :

Comme vous pouvez le voir, ces traits de scie se font dans la longueur ET dans la largeur.

Une fois ces traits réalisés, vous pouvez appliquer les plots de mortier adhésif pour pouvoir plaquer votre panneau au mur :

Vous utiliserez une grande règle métallique pour frapper le panneau et bien le plaquer lorsqu’il sera au mur. De cette manière l’appui se réparti sur toute la longueur de la règle et vous serez sûr d’avoir un panneau parfaitement redressé :-).

Et si vous avez quelques espaces libres entre vos panneaux et un autre objet, pensez à lire l’article Comment reboucher facilement et rapidement joints et fissures.

post-layout

Vous avez aimé cet article ?
ou Vous aimeriez en savoir plus ?

Lisez La Totalité Des Articles pour Seulement
2 € par mois !

(Sans engagement)

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés, aux formations et projets réservés exclusivement aux membres.

+ Votre fidélité est récompensée (remises cumulables jusqu'à 50%) à valoir sur tous les dossiers existants et à paraître

+ Et pleins d'autres surprises...


  OUI, JE VEUX REUSSIR MES TRAVAUX !  

(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Partager cette publication...
Share on facebook
Facebook
Share on pinterest
Pinterest
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
Linkedin