Comment faciliter le percage de la faience

percage

Cette semaine, une petite astuce toute simple et un outil pour faciliter le perçage de la faïence, probablement connus des bricoleurs expérimentés, mais qui aidera grandement ceux ou celles qui débutent.

Lorsqu’il s’agit, par exemple, de fixer une colonne de douche, un grand moment de solitude peut vous envahir devant l’idée de rater le perçage.

Et ça peut se comprendre…

Vous avez pris vos repères (pas facile d’écrire sur de la faïence avec un crayon de menuisier, préférez un feutre, mais pas sur les joints 😉 ), et vous avez en main votre perceuse.

Vous positionnez votre foret sur votre premier repère, mais dés la mise en route de la perceuse, le foret décide d’annuler sa mission et s’en va parcourir la surface du carreau 🙁 !

Et chaque nouvelle tentative est une répétition de la première 🙁 !

Pour éviter ce dérapage intempestif du foret, avant de marquer vos repères de perçage, posez un morceau de papier adhésif (ou deux en croix si ce papier est fin – voir photo ci-dessus).

Non seulement avec cette astuce le foret ne glissera plus, mais cela réduira les éclats au bord du trou.

En ce qui me concerne, j’évite autant que possible de percer avec le mode percussion, afin d’éviter tous risques de fissure du carreau que je perce.

Sans percussion (mais avec un foret en bon état 😉 ) le perçage est plus long, certes, mais la réussite est au rendez-vous.

 

Si vous avez opté pour des carreaux en gré cérame, je vous conseille vivement d’acheter cet outil extraordinaire, un foret diamant (photo suivante), sinon vous allez faire virer au rouge et détruire tous vos forets béton pour tenter de réussir le perçage, alors que le carreau sera presque intact !

foret-meche-diamantForet diamant

 

L’extrémité de ce foret diamant va attaquer le carreau « en douceur » mais avec une extrême efficacité, car ce foret n’est pas un foret traditionnel, il agit comme le disque diamant d’une meuleuse (disqueuse, lapidaire), mais cette fois en rotation.

Et bien entendu, si ce foret vient à bout d’un gré cérame, cela signifie que vous pouvez aussi l’utiliser sur tous les carreaux.

Qui peut le plus, peut le moins 😉 !

 

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?

Devenez Membre, c'est rapide et Gratuit !

Vos privilèges en tant que membre :

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés et réservés exclusivement aux membres.

+ Vous bénéficiez de remise de 20 à 50% dès la publication d'un nouveau guide (NOUVEAU PRIVILEGE)

Oui, Je Veux Devenir Membre
(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien(trackback) depuis votre propre site.

7 commentaires à “Comment faciliter le percage de la faience”

  1. clarice dit :

    Alleluia ! merci! le coup du papier adhesif je retiens, j’ai déjà posé ma colonne de douche (j’ai bien passé 1h rien que pour les trous tellement la perceuse se balladait) mais elle devrait changer de place lorsque j’attaquerais les modifications de la sdb : je npte !

  2. Pierre dit :

    Très bien se petit foret diamant qui contrairement à son nom est très abordable.
    Au plaisir de vous lire

  3. Roger dit :

    Très bon article.
    Un oubli: le coût approximatif d’un forêt diamant.
    Cordialement.
    Delafond Roger

    • christophe dit :

      Bonsoir Roger

      Merci pour votre compliment :-).
      C’est un oubli… volontaire ;-). En effet, les prix varient du simple au double en fonction du diamètre. De 5 euros jusqu’à 40, voire plus. Mais quel bonheur de travailler avec ;-).

  4. philippe dit :

    Bonjour, à tous , pour ma part lorsque je dois effectuer un perçage dans du carrelage , je repère mon trou avec un feutre et je prends un pointeau de mécanicien , un petit coup dessus avec le marteau , juste pour enlever un peu de partie émaillée (c’est elle qui est la plus dure , et c’est pour cela que le forêt part dans tous les sens !!!), une fois cela fait je perce évidement sans percussion et lorsque l’on atteint la partie en terre cuite , il n’y a aucun problème , ça va tout seul .
    Bien sûr il y a aussi du carrelage qui se perce plus facilement que d’autres , mais ça on ne peut pas le deviner !

  5. jouvrard dit :

    Pour ma part j’utilise la technique du scotch régulièrement car sinon il est assez difficile de bien viser oui.
    Par contre moi c’est systématiquement percussion. J’ai bien dû faire une cinquantaine de trous dans de la faïence et du carrelage, allant de la très bonne qualité au franchement pas terrible et je n’ai jamais fissuré le moindre carreau, mais vraiment rien de rien. Faut juste pas appuyer comme une brute et ça perce en 7-8s maxi. 🙂

  6. dan dit :

    bonjour,
    Je découvre ce site et je viens de m’inscrire…Bravo à Christophe et à merci également aux autres intervenants!
    je fais comme Philippe : je prends un clou ou une pointe d’acier, je tapote plusieurs fois avec mon petit marteau, tout en tournant mon clou afin d’enlever un peu d’émail… je perce d’abord la faïence sans percussion, puis avec percussion si la faïence est posée sur du parpaing…
    si j’ai deux trous à faire: je fais d’abord le premier puis marque au feutre l’emplacement du deuxième au cas ou le premier s’est déplacé d’un ou de deux mm.

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Avant de cliquer sur "Envoyer le commentaire", voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)

What is 3 + 11 ?
Please leave these two fields as-is:

Powered by WordPress | Designed by: buy backlinks | Thanks to Etiketten, web designer and pay per click