Si vous envisagez de vous acheter une scie circulaire, il est nécessaire de savoir à peu prés ce que l’on va en faire.

L’idéal étant bien sûr d’avoir les deux 🙂

Si comme moi vous faites attention à votre budget, il faut en choisir une.

 

 

 

La scie circulaire s’utilise pour scier des gros morceaux de bois, comme par exemple des bastaings, des planches, etc.

 

 

 

Ici, la précision n’est pas de rigueur. On dispose d’un repère visuel indiquant la direction de la coupe, d’un petit guide amovible permettant une découpe parallèle par rapport à un des bords du morceau de bois à couper, mais ce guide n’a une portée que de 15-20 cm.

En résumé, une scie circulaire est faite pour débiter du bois avant un autre travail plus précis.

 

La scie circulaire existe en version « plongeante », et avec un design un peu plus « raffiné » ;-).

 

 

Mais que signifie « plongeante » ?

Tout simplement qu’à la différence de la scie circulaire qui a toujours sa lame « sortie », et en position fixe une fois la profondeur de coupe réglée, la scie plongeante dispose d’un système permettant à la lame d’être rétractée par défaut dans le corps de la scie.

Autre avantage, cette scie se pose et se déplace sur une règle-guide équipée de patins anti-dérapants.

Avec une telle scie, la précision est bien présente. Les coupes sont parfaitement droites. Vous pouvez découper des panneaux, des dessous de porte, etc. Même 1 ou quelques millimètres sont trés facile à couper grâce à la règle-guide.

La scie démarre progressivement par l’intermédiaire d’un variateur. Vous n’avez plus cette secousse du démarrage brutal d’une scie circulaire classique.

Une fois la scie démarrée, il n’y a plus qu’à presser un petit levier pour faire descendre tranquillement la lame et réaliser une coupe propre et nette.

Le glissement sur la règle se fait sans problème.

Si vous avez un panneau dont le centre doit être découpé par une forme rectiligne, comme par exemple pour réaliser un cadre, avec cette scie, pas de trou à faire avec une perceuse pour pouvoir introduire une scie sauteuse. Ici, vous posez la règle sur l’un des bords intérieurs du cadre à découper, vous posez la scie plongeante dessus, vous mettez en route et descendez tranquillement la lame. Une fois que la lame a traversé le panneau, il n’y a plus qu’à avancer le long de la règle. Une finition à la scie sauteuse est peut-être nécessaire pour les angles qui ne peuvent pas être totalement découpés à cause de la forme circulaire de la lame de la plongeante, mais avouez que vue la qualité de la coupe est du confort de travail, ce n’est pas grand chose 😉

 

Donc, si vous pensez faire du « gros œuvre », comme par exemple une charpente, alors oui, c’est une circulaire « classique » qu’il vous faut.

Et pour tout travail nécessitant de la précision, de la finition, alors c’est une scie plongeante qu’il vous faut.

Les poseurs de cuisine disposent presque tous d’une scie plongeante.

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?
ou Vous aimeriez en savoir plus ?

Lisez La Totalité Des Articles pour Seulement
2 € par mois !

(Sans engagement)

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés, aux formations et projets réservés exclusivement aux membres.

+ Votre fidélité est récompensée (remises cumulables jusqu'à 50%) à valoir sur tous les dossiers existants et à paraître

+ Et pleins d'autres surprises...


  OUI, JE VEUX REUSSIR MES TRAVAUX !  

(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Partager cette publication...
Share on facebook
Facebook
Share on pinterest
Pinterest
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
Linkedin