Dans la première partie de cet article, nous avons vu la mise en place de l’armature qui doit soutenir notre futur plafond en plaques de plâtre.

Nous allons maintenant voir la pose des plaques, chose pas évidente au premier abord puisqu’il faut maintenir ces plaques en l’air le temps de les fixer.

Heureusement, une solution efficace et pas chère existe pour vous simplifier la tâche, même si vous êtes seul pour réaliser ce travail.

La solution, c’est le lève-plaques :

 

leve-plaques

 

C’est un appareil très simple et disponible à la location, sur lequel vous posez la plaque (en ayant bien évidemment effectué auparavant les découpes nécessaires), face vers le bas.

Ensuite, vous tournez la manivelle, et le lève-plaque… lève la plaque 😉 !

 

leve-plaques-2

 

Comme ce dernier se déplace sur des roulettes, il est très aisé de le déplacer pour bien positionner la plaque à l’endroit voulu.

Une fois en place, vous pourrez visser cette plaque sur l’ossature, en vous hissant sur les plate-formes en bois du lève-plaques et prévues justement pour vous permettre d’atteindre le plafond.

Dans la première partie, je vous disais que les fourrures métalliques étaient espacées tous les 50cm.

Or les plaques font 120cm de large.

Ce n’est pas une erreur. Les plaques sont en effet vissées perpendiculairement à l’ossature.

Comme ces plaques font couramment 2,50m de longueur, l’espacement des fourrures de 50cm permet de tomber « pile poil » au début et à la fin de la plaque.

Pour illustrer les raccords entre les plaques, voici un schéma (vus de dessous) représentant les plaques perpendiculaires aux fourrures, et dont les jonctions dont exactement au milieu d’une fourrure.

Attention, ce dessin est purement théorique, car vous n’aurez pas obligatoirement deux plaques pour couvrir la largeur de votre plafond.

C’est juste pour vous montrer que les raccords doivent se faire sur une fourrure (pour une meilleure compréhension, les plaques sont ici sous-entendues transparentes)

 

plafond-theorie

 

Mais il faut quand même mettre un sérieux bémol à cette norme typiquement bureaucratique 🙁 !

En effet, pour que l’extrémité d’une plaque tombe exactement
Pour lire la suite, vous devez être membre.




Inscrivez-vous dès maintenant !
Cliquez ici si vous avez perdu votre mot de passe

post-layout

Vous avez aimé cet article ?
ou Vous aimeriez en savoir plus ?

Lisez La Totalité Des Articles pour Seulement
2 € par mois !

(Sans engagement)

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés, aux formations et projets réservés exclusivement aux membres.

+ Votre fidélité est récompensée (remises cumulables jusqu'à 50%) à valoir sur tous les dossiers existants et à paraître

+ Et pleins d'autres surprises...


  OUI, JE VEUX REUSSIR MES TRAVAUX !  

(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Partager cette publication...
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin