(Lecture complète sans être membre)

A moins d’être « pété de tunes », pardon… d’avoir les moyens, quand on construit sa maison, on ne pense pas forcément à ces « petits » détails comme la décoration des portes intérieures.

Si votre budget est serré sur le premier cran de la ceinture, il y a de forte chance que vous vous retrouviez avec des portes isoplanes, c’est à dire les portes les plus simples qui soient.

Elles sont… simples, sans relief, sans déco, sans rien, ah si… elles sont prépeintes, d’une couleur qu’on a qu’une envie c’est de recouvrir d’une autre couleur, et c’est tout !

Voilà, le décor est planté, et c’est moche !

On a tous vu ces portes dites postformées (ci-contre), qui étaient à la mode il y a encore pas longtemps.

Certains, comme moi (chuuuut), en on installé, et ont trouvé ça super… pendant un temps…

Mais on fini par se lasser…

Et un jour, chez des amis ou dans une grande surface de bricolage, on tombe sur ça, et on craque !

En cherchant un peu sur le web, on trouve d’autres modèles tout aussi beaux et design les uns que les autres.

Certaines ont les traits horizontaux comme sur le modèle ici à gauche, d’autres les ont verticaux, il y en a même avec des courbes… whaouu….

Sauf que le prix… il pique un peu… voire beaucoup 🙁 !

 

Une porte intérieure est composée de 2 panneaux en médium (MDF) d’environ 4 mm dépaisseur, et ce qui fait l’épaisseur de la porte, c’est une structure de carton en nids d’abeilles.

Le contour de la porte est « fermé » par des tasseaux en sapin.

Les rainures de ces portes que je nomme ici « graphiques », sont donc réalisées uniquement dans l’épaisseur des panneaux !

 

Il est parfaitement possible de faire la même chose.

Et là où c’est intéressant économiquement parlant, c’est qu’on peut faire ces rainures sur des portes isoplanes, les portes d’entrées de gamme dont je parlais en début d’article 🙂 !

Au final, ça revient à beaucoup moins cher

Voici comment s’y prendre…

Les rainures vont être réalisées avec une défonceuse équipée d’une fraise arrondie.

On règlera la profondeur pour évidemment ne pas traverser l’épaisseur des panneaux qui composent la porte 😉 !

Il faudra donc commencer par une petite profondeur, et augmenter petit à petit jusqu’au résultat escompté, mais sans passer au travers 😉 !

Et pour suivre une ligne droite parfaite, rien de plus simple : on utilisera une règle fixée sur la porte à l’aide de serre-joints.

La défonceuse équipée de sa fraise arrondie
Une règle fixée sur la porte afin de guider la défonceuse
Il suffira de répéter cette rainure autant de fois que sur le modèle choisi, soit à l’horizontale, comme ici, soit à la verticale.

Je n’ai pas (encore) testé la réalisation de forme courbée… 😉

Voici le résultat final, pas mal, non ?

post-layout

Vous avez aimé cet article ?
ou Vous aimeriez en savoir plus ?

Lisez La Totalité Des Articles pour Seulement
2 € par mois !

(Sans engagement)

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés, aux formations et projets réservés exclusivement aux membres.

+ Votre fidélité est récompensée (remises cumulables jusqu'à 50%) à valoir sur tous les dossiers existants et à paraître

+ Et pleins d'autres surprises...


  OUI, JE VEUX REUSSIR MES TRAVAUX !  

(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Partager cette publication...
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin