Mettre un joint spécial plomberie dans un raccord pour assurer l’étanchéité est une chose courante et très facile. Il faut juste penser à le laisser tremper dans un peu d’eau pour qu’il gonfle un peu et qu’il puisse ainsi jouer correctement son rôle.
Mais il en va tout autrement quand on ne peut pas mettre de joint 🙁 !

En effet, il arrive parfois que l’on arrive au bout du filetage de la partie mâle du raccord alors que ce dernier ne touche pas le fond, et ne peut donc pas comprimer un joint.

Il existe différents moyens de réaliser l’étanchéité d’un raccord. Avec de la pâte spéciale et de la filasse, avec des résines, etc.

Un des moyens les plus rapides et les plus faciles, tout en assurant une parfaite étanchéité, à condition de savoir correctement le réaliser ;-), est d’utiliser du téflon en rouleau, comme illustré en début d’article.

Les plombiers disent souvent « noyer de téflon » un raccord.

Cela signifie que le filetage mâle est généreusement recouvert de plusieurs tours de téflons.

Et quand je dis généreusement, c’est que le filetage ne se distingue presque plus. On aperçoit que très légèrement les petites bosses qui trahissent la présence du filetage.

L’objectif est d’avoir de la difficulté à visser le raccord à la main. Si c’est difficile, c’est très bien. Il faut même devoir utiliser une pince ou une clé pour mettre le raccord dans la position souhaité.

Mais il est préférable de ne pas revenir en arrière. Donc avant l’application du téflon, effectuer un vissage « à blanc », pour connaître et repérer la position finale.

Une des meilleures illustrations de l’utilisation des raccords noyés de téflon sont les raccords excentrés pour les mitigeurs de salle de bain :

Ces raccords adaptent le diamètre de l’alimentation (15 x 21 femelle) au diamètre des mitigeurs (20 x 27 femelle), et permettent aussi de rattraper les éventuelles erreurs d’alignement et d’écartement des alimentations d’eau froide et d’eau chaude.

Et en l’occurrence, les raccords femelles au mur ne peuvent, de par leurs formes, recevoir un joint fibré « classique ». D’où l’utilisation du téflon 😉 !

Vous remarquerez sur la photo ci-dessus, que le filetage destiné à recevoir le téflon est « rayé ». C’est pour une meilleur adhérence de ce dernier.

Enroulez le ruban de téflon sur le raccord comme si vous vissiez un bouchon dessus, comme ceci :

 

Prenez soin de maintenir bien à plat le ruban, et exercez une légère tension pendant l’enroulement.

Vous pouvez décaler progressivement les enroulements les uns par rapport aux autres pour bien recouvrir toute la largeur du filetage.

Une fois le filetage noyé, maintenez le téflon sur le raccord avec votre pouce, et tirez sur l’extrémité, il se coupera facilement.

Si vous avez une appréhension à utiliser du téflon pour une raison d’expérience malheureuse (fuite), dites-vous simplement que c’est parce qu’il n’y en avait pas assez ;-).

Gardez en mémoire que si le raccord tourne facilement à la main malgré le téflon, c’est pas bon 🙁 ! Dévissez alors ce raccord et refaite plusieurs tours de téflon. Quand ce sera difficile à visser, c’est que vous serez sûr de réussir une parfaite étanchéité :-).

A vous de jouer… 🙂 !

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?
ou Vous aimeriez en savoir plus ?

Lisez La Totalité Des Articles pour Seulement
2 € par mois !

(Sans engagement)

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés, aux formations et projets réservés exclusivement aux membres.

+ Votre fidélité est récompensée (remises cumulables jusqu'à 50%) à valoir sur tous les dossiers existants et à paraître

+ Et pleins d'autres surprises...


  OUI, JE VEUX REUSSIR MES TRAVAUX !  

(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Partager cette publication...
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin