Comment réaliser la longrine et les poteaux d’un portail à 2 vantaux

portail

Vous souhaitez installer un portail chez vous mais vous ne savez pas comment faire ?

Découvrez ici les bases pour réussir votre projet.

La première chose à faire, quand on veut bien faire les choses 😉 , c’est réaliser la longrine.

Longrine ? C’est quoi ce truc ?

 

La longrine c’est le seuil de votre portail, la partie bétonnée qui se trouve entre les deux piliers de votre entrée.

Sa présence passe presque inaperçue car prés de 99% de la longrine est enterrée.

Elle est pourtant la base essentielle à la pérennité de votre portail… !

Avant de réaliser votre longrine et d’effectuer le montage de vos poteaux, vous vous référerez bien entendu à la documentation du portail que vous aurez retenu, de façon à avoir l’écartement nécessaire à la pose de ce portail.

Pour préparer la longrine, il faut creuser le sol sur toute la longueur représentée par la longrine elle-même, et additionnée de la largeur des poteaux.

Je vous conseille même de faire dépasser la longrine d’une dizaine de centimètre de chaque côté des futurs poteaux, de façon à pouvoir ajuster leurs positions facilement.

La largeur de la longrine (dans le sens de l’entrée dans la propriété) sera équivalente à la largeur des poteaux (je parle ici de poteaux 30x30cm à 40x40cm), et sa profondeur dans le sol d’environ 30cm.

Il sera cependant nécessaire de creuser un peu plus large afin de pouvoir mettre en place des planches de coffrage, et avoir ainsi une longrine bien rectiligne.

Les planches de coffrage seront maintenues à la bonne largeur par des cales en bois glissées entre les planches et la terre.

De même, vous pourrez visser des tasseaux perpendiculairement d’une planche vers l’autre pour maintenir l’écartement retenu.

Une fois les planches de coffrage en place, vous poserez au fond de cette fondation, de la semelle métallique (voir schéma suivant).

Ensuite, vous utiliserez des fers de poteaux (treillis métallique de forme carré), que vous positionnerez en lieu et place des poteaux.

Ces fers de poteaux seront ligaturé à la semelle de fondation à l’aide de fil de fer.

Quand cette préparation sera terminée, vous pourrez couler le béton de la longrine.

Cette façon de procéder est indispensable pour assurer une parfaite rigidité de l’ensemble.

Rappelez-vous que le portail va subir ne nombreux mouvements et contraintes (ouvertures et fermetures), mais aussi subir les assauts du vents.

 

schema-fondation-portail

 

 

Une fois le béton coulé, nivelé (c’est à dire lisse et surtout de niveau), mais pas encore sec, vous utiliserez un fer à marche que vous glisserez  le long du bord intérieur de chaque planche de coffrage pour réaliser ce petit arrondi caractéristique que l’on voit sur le bord des marches d’un escalier ou d’un seuil en béton.

Ce « petit » détail permettra d’épargner les pneus des véhicules qui franchiront le portail ;-).

Voici un fer à marche :

 

fer-a-marche

Les poteaux quant à eux sont montés comme un jeu de légo 🙂 !

Vous utiliserez soit des blocs « bruts » qui seront ultérieurement « habillés » d’un parement (enduit, pierres, etc.), comme celui-ci :

 

bloc-brut

 

Soit vous utiliserez des blocs « finis », comme celui-ci :

bloc-fini

Ces blocs seront « enfilés » sur le fer carré, et remplis au fur et à mesure de béton.

Vous vérifierez toujours le niveau et l’aplomb des blocs au cours de l’élévation des poteaux.

Certaines personnes vous diront de monter tous les blocs, et de les remplir ensuite.

J’ai une nette préférence pour un remplissage en cours de montage, car j’ai l’assurance de bien remplir les blocs, de pouvoir bien tasser le béton et m’assurer qu’il n’y a pas de poche d’air qui pourrait fragiliser les poteaux ou la fixation ultérieure des gonds du portail.

Surtout, pour le montage de votre portail, gardez ces points importants en mémoire :

Sauf cas extrême (lourdeur, encombrement), un portail doit toujours être mis en place provisoirement avant de fixer les gonds.

Ceci afin de positionner parfaitement les vantaux.

Utilisez des petites cales en bois ou en plastique pour maintenir un jeu identique entre les vantaux au niveau de la fermeture, ainsi que le réglage en hauteur et l’alignement de chaque vantaux.

Préférez donc des trous plus larges pour l’insertion des gonds plutôt qu’une fixation directe.

En réalisant des trous plus larges, vous aurez la possibilité de régler facilement la position de votre portail.

Une fois bien positionné, vous reboucherez les trous soit au mortier (rapide ou pas), soit au scellement chimique.

Un dernier point important :

Quelques soient les blocs utilisés, la fixation des gonds de votre portail doit traverser l’épaisseur du bloc pour se prendre dans le béton.

Une fixation dans la seule épaisseur du bloc est condamnée d’avance à lâcher, car cette faible épaisseur ne lui confère pas la résistance nécessaire pour retenir un gond et l’effort imposé par un vantail de portail.

 

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?

Devenez Membre, c'est rapide et Gratuit !

Vos privilèges en tant que membre :

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés et réservés exclusivement aux membres.

+ Vous bénéficiez de remise de 20 à 50% dès la publication d'un nouveau guide (NOUVEAU PRIVILEGE)

Oui, Je Veux Devenir Membre
(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien(trackback) depuis votre propre site.

6 commentaires à “Comment réaliser la longrine et les poteaux d’un portail à 2 vantaux”

  1. jacques dit :

    Je pense que tel que figuré sur le dessin le ferraillage de la longrine est à l’envers .
    cordialement .

    • christophe dit :

      Bonsoir Jacques,

      Avec tout le respect que je vous dois, le dessin est correct, et le ferraillage est dans le bon sens.
      Il s’agit toujours de la « gueguerre » entre partisans du ferraillage avec les « pattes » vers le haut contre partisans des « pattes » vers le bas.
      Voici pourquoi je ferraille dans ce sens, c’est à dire pattes vers le bas :
      La ferraille est efficace uniquement si elle est placée au cœur du béton, est n’a aucune utilité si elle se trouve entre la terre et le béton (ce qui serait le cas si les pattes sont tournées vers le haut). Les pattes sont là pour surélever la ferraille du sol et assurer ainsi sa bonne position. Pour ne pas que le poids du béton enfonce les pattes dans la terre, il faut simplement placer des cailloux plats ou d’autres cales sous les pattes, et là la ferraille sera bien intégrée dans le béton.

      Bien amicalement,
      Christophe

  2. Mourad B dit :

    Bonjour Christophe,
    Je crois que vous vous trompez sur la RDM et les règles béton armé .
    bref les armatures se mettent en bas à l’envers comme la signaler jacques.
    avec un enrobage de 4cm mini
    les armatures au milieu de la semelle ne servent a rien.
    en bas ils limitent le traction du béton.

    cordialement,

    Mourad

  3. Alain dit :

    Salut,
    J’ai besoin de votre aide. Je vais faire construire une maison à une étage,mais je n’ai aucune idée sur le devis de la fondation en longrine que je désire.
    Pouvez vous m’aider ?
    Si possible m’indiquer un site qui peut m’aider.

  4. christophe dit :

    Bonjour Alain,

    Les fondations pour une maison doivent avoir une profondeur suffisante pour ne pas subir les effets du gel. Le DTU 13.11 « fondations superficielles », préconise sur tout le pourtour français une profondeur de fondation de 50cm, profondeur qui va en augmentant à environ 90cm en Alsace et plus d’un mètre en montagne.

    Bien amicalement,

    Christophe

  5. tahar dit :

    Bonsoir, je ne suis nullement u maçon et encore moins des connaissances en maçonnerie ;mais une petite remarque s’impose qui me permettra de comprendre une chose: j’ai vu des maçons beaucoup de fois et disons le toujours poser carrément des fer à poteaux à la place des semelles metallique dans les longrines soit pour des portails ou pour des linéaires plus importants.Qu’en est-il?

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Avant de cliquer sur "Envoyer le commentaire", voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)

What is 7 + 6 ?
Please leave these two fields as-is:

Powered by WordPress | Designed by: buy backlinks | Thanks to Etiketten, web designer and pay per click