Comment encastrer une évacuation de lavabo dans un mur en briques

evacuation-et-brique

Vous avez peut-être lu l’article Comment ajouter proprement une prise de courant dans un mur en briques plâtrières dans lequel je vous explique comment encastrer un câble électrique en minimisant les travaux.

L’opération est un peu similaire pour une évacuation de lavabo, réalisée avec un tuyau en PVC de diamètre 32mm.

C’est à dire que l’on va « profiter » des cloisonnements creux des briques pour encastrer ce tuyau relativement disgracieux s’il reste apparent.

Bien entendu, comme ce tuyau est rigide, ici nous serons contraint d’ouvrir totalement le côté du mur où se trouve le lavabo pour y placer le tuyau, et reboucher après.

Dernièrement, j’ai dû modifier une évacuation de ce type, déjà encastrée dans un mur, et à ma grande surprise, je suis arrivé à temps avant qu’un problème ne se manifeste.

J’ai en effet constaté que le tuyau était peut-être bien encastré, mais parfaitement horizontal dans un seul alignement d’alvéoles de brique.

Comme ceci :

 

mauvaise-evacuation

 

Or, comme j’ai déjà eu l’occasion de le citer, pour toutes évacuations, il est impératif de respecter une pente de 1 cm par mètre au minimum !

Autant vous dire que le tuyau était bien encombré (beurk 🙁 !), car il restait un passage libre d’à peine un centimètre de diamètre 🙁 !

L’obstruction totale était imminente !

Donc, si vous souhaitez réaliser un travail identique, ce n’est pas une alvéole qu’il faut ouvrir, mais au minimum 2, de façon à respecter une pente d’évacuation suffisante, comme ceci :

 

evacuation-correcte

 

Voici une illustration théorique en 3D de l’ouverture de la brique :

 

brique

 

Dans la pratique, ce n’est pas aussi parfait, mais ça se fait 🙂 :

 

encastrement-correct

 

Ici, l’ouverture est plus grande pour permettre aussi l’encastrement des arrivées d’eau froide et d’eau chaude.

Ensuite, il « suffit » de reboucher, soit au plâtre, soit à l’aide de mortier adhésif et d’un enduit fin pour la finition.

Lors du rebouchage, vous pouvez réutiliser les morceaux de briques et de plâtre cassés.

Une fois rebouché :

apres-rebouchage

 

La pente étant correcte, il n’y a plus de risque d’obstruction… sauf bien sûr si on perd quelque chose dans le lavabo 🙁 !

Dernière chose, seul un tuyau de 32mm peut s’encastrer dans une alvéole de brique, le PVC de 40mm est trop gros 🙁 !

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?

Devenez Membre, c'est rapide et Gratuit !

Vos privilèges en tant que membre :

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés et réservés exclusivement aux membres.

+ Vous bénéficiez de remise de 20 à 50% dès la publication d'un nouveau guide (NOUVEAU PRIVILEGE)

Oui, Je Veux Devenir Membre
(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien(trackback) depuis votre propre site.

2 commentaires à “Comment encastrer une évacuation de lavabo dans un mur en briques”

  1. Arnaud dit :

    Merci pour cet article très clair. Toutefois est ce que la réglementation autorise à faire des saignées horizontales dans un mur non porteur de brique creuse comme le vous le montrez ?

    Il me semble que ce genre de saignée horizontale n’est pas autorisé au delà de 50cm, et pour une seule alvéole. Je cite la norme électrique mais il n’y a pas de raison que ce soit différent pour la plomberie.

    Qu’en pensez vous ?

    Cordialement

    • christophe dit :

      Bonjour Arnaud,

      Votre remarque est tout à fait justifiée.
      Les DTU imposent énormément de points à respecter pour tous les travaux et cela évite bien des dérives !
      Cependant, sans bien entendu faire n’importe quoi, il y a des chantiers où il n’est pas possible de respecter à la lettre les contraintes des DTU. Si vous voulez faire disparaitre un tuyau d’évacuation comme expliqué dans cet article, il n’y a pas d’autre solution que de passer dans la cloison. Effectivement il ne s’agit pas d’un mur porteur mais d’une « simple » cloison de distribution, et la saignée n’est pas réalisée sur toute la longueur de la cloison. Et une fois la canalisation en place, la saignée est rebouchée soigneusement afin de redonner à la cloison son intégrité.

      Bien amicalement,
      Christophe

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Avant de cliquer sur "Envoyer le commentaire", voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)

What is 2 + 13 ?
Please leave these two fields as-is:

Powered by WordPress | Designed by: buy backlinks | Thanks to Etiketten, web designer and pay per click