Comme annoncé dans la première partie de cet article, nous allons voir le schéma de principe d’une installation/distribution d’eau.

L’arrivée d’eau provient du compteur présent dans votre propriété.

Si nécessaire, juste avant de démarrer la mise en œuvre de ce schéma de principe, vous installerez un réducteur de pression (si la pression du réseau est supérieure à 3 bars), et éventuellement une dérivation pour un robinet de jardin.

Voici ce schéma :

Avant chaque nourrice, il est préférable d’installer une vanne quart de tour permettant de couper soit l’eau froide, soit l’eau chaude, et faciliter ainsi les éventuelles interventions sans courir dehors pour couper au compteur 🙁 ! Surtout s’il pleut 😉 !

Voici une vanne quart de tour :

Comme indiqué dans la première partie Découvrez la plomberie facile : le PER (Partie 1/2), n’oubliez pas les bouchons pour fermer les nourrices 😉 !

 Le PER est vendu en rouleau, bleu pour l’alimentation en eau froide (E/F), et rouge pour l’alimentation en eau chaude (E/C). Généralement ces rouleaux sont déjà gaînés d’une gaine souple de la même couleur, mais cette gaine peut aussi être noire pour les deux couleurs de PER ! Tout dépend de votre fournisseur !

L’avantage du PER, c’est qu’il est facile à mettre en œuvre. Attention cependant à ne pas trop le plier, sinon il risque de s’affaisser sur lui-même en formant un coude aplati, et là, c’est pas bon du tout 🙁 !

Il peut être passé dans les trous des montants d’une cloison en plaques de plâtre. Attention là encore en vissant vos plaques ! Repérez bien où passe le PER !

Et l’avantage des raccords à glissement, c’est qu’un raccord peut être dissimulé derrière ou dans une cloison, ce qu’il ne faut surtout pas faire avec les raccords à visser 😉

Pour couper votre PER, ouvrez votre coffret présenté dans l’article Découvrez la plomberie facile : le PER (Partie 1/2), et utilisez la pince coupe-tube. La coupe est facile, propre et net 🙂

Si vous mettez en œuvre du PER de diamètre 16mm, achetez des raccords à glissement avec l’indication PER16.

Si vous mettez en œuvre du PER de diamètre 12mm, achetez des raccords à glissement avec l’indication PER12.

Voici un raccord :

Faites coulisser la bague sur le tuyau de PER :

Dans votre coffret, munissez-vous de l’assouplisseur de PER :

Insérez l’extrémité dans le tuyau, et en serrant modérément les poignées, effectuez un mouvement circulaire en va-et-vient dans le PER (vous me suivez 😉 ?) Cette opération assoupli un peu le PER pour permettre l’introduction du raccord :

Insérez ensuite le raccord en vous aidant éventuellement de l’assouplisseur, et rapprochez la bague.

Attention, n’enfoncez pas totalement le raccord ! Le PER ne doit en aucun cas arriver en buttée contre le raccord. Arrêtez-vous à la dernière collerette, comme sur la photo ci-dessous :

Lorsque le glissement sera réalisé (voir plus bas), le PER va avancer un peu sur le raccord. Si vous ne laissez pas ce petit espace, un bourrelet disgracieux va se former et empêcher la bague de glisser jusqu’au raccord !

Prenez ensuite la pince à glissement, et positionnez les embouts adaptés. Rassurez-vous, une notice est disponible dans chaque coffret pour vous expliquer l’utilisation des embouts.

Chaque embout a une utilisation pour un type de raccord. je vais vous montrer un exemple plus bas.

Deux étriers sont face à face sur la pince, chacun est équipé d’un embout. L’un maintient la bague, l’autre le raccord :

Il suffit d’appuyer à quelques reprises sur la poignée de la pince et la bague est glissée sur le raccord. Assemblage garanti 100 % sans fuite 🙂 !

Il ne faut surtout pas se tromper de raccord… c’est indémontable !

Pour libérer le nouvel assemblage, écartez la poignée mobile de la pince.

L’exemple précédent vous a montré un raccord mâle. Mais tous les raccords disponibles en plomberie cuivre existent ici aussi, et donc les raccords femelles dit à écrou libre, les coudes, les T, etc.

Voici en exemple un raccord coude avec l’embout adapté pour la pince à glissement :

Et l’utilisation de la pince pour ce raccord coude :

Un dernier avantage du PER, c’est qu’il y a beaucoup moins de déperdition de chaleur et que l’eau chaude arrive plus vite qu’avec du cuivre 🙂

Voilà ! J’espère avoir répondu à votre envie d’en savoir plus sur le PER, et, qui sait, peut-être que certains d’entre vous aurons des idées de rénovation 😉

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?
ou Vous aimeriez en savoir plus ?

Lisez La Totalité Des Articles pour Seulement
2 € par mois !

(Sans engagement)

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés, aux formations et projets réservés exclusivement aux membres.

+ Votre fidélité est récompensée (remises cumulables jusqu'à 50%) à valoir sur tous les dossiers existants et à paraître

+ Et pleins d'autres surprises...


  OUI, JE VEUX REUSSIR MES TRAVAUX !  

(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Partager cette publication...
Share on facebook
Facebook
Share on pinterest
Pinterest
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
Linkedin