Bardage bois, attention à la couleur choisie !

bardage-fonce

Curieux comme titre, non ?

Et pourtant c’est la bien triste vérité 🙁 !

Nous vivons dans un monde où tout va trop vite, au détriment de la qualité.

Et pour quel motif ?

Pour faire plus d’argent 🙁 !

Encore et toujours l’argent !

Et qui trinque dans tout ça, le client, c’est à dire vous et moi !

Alors, n’en déplaise aux fabricants de bardages, et en espérant que tous ne travaillent pas comme ça, vendre c’est bien, mais satisfaire le client serait mieux.

J’en viens au fait :

Certaines régions sont plus sensibles que d’autres aux variations climatiques.

Si votre maison doit être recouverte de bardage en bois naturel peint ou lasuré (je ne parle pas des bardages en composite), il faut savoir que les écarts de températures sur la surface d’un mur peuvent être importants au cours d’une même journée, en fonction de l’orientation de ces pans de murs par rapport au soleil et/ou aux courants d’air (vents).

Après avoir réalisé le bardage visible sur la photo de cet article, j’ai été confronté à une rétractation incroyable des lames sur près de 10 mm sur la hauteur, et presque 15 mm sur la longueur 🙁 !

Et j’insiste bien sur le fait que ces écarts ont été constatés sur chaque lame (lames d’environ 4m de longueur) !

Et cela a été constaté sur d’autres chantiers réalisés par d’autres artisans !

Même si c’est difficile à croire, les lames pourtant imbriquées les unes dans les autres par l’assemblage caractéristique « rainure-languette », étaient presque désolidarisées !

Il aurait suffit de tirer un peu dessus pour réussir facilement à enlever les lames au beau milieu d’un mur !

Heureusement que les pointes de fixation des lames (pointes de 50 mm de longueur) étaient là pour les retenir !

Alors vous allez me dire :

Quel rapport avec la couleur et la qualité du bardage !?

Rentabilité oblige 🙁 , certains fabricants de bardage n’attendent pas suffisamment que le bois utilisé pour fabriquer leurs lames soit parfaitement sec pour être travaillé et peint (ou lasuré).

Ajoutez à cela un choix de couleur foncé de la part du client (et on ne peut pas le lui reprocher puisque c’est sur le catalogue !), et le carnage se met en place :

Les murs exposés sud et sud-ouest sont les plus sensibles, associé à la saison d’hiver.

La nuit et le matin, le bardage est bien froid, les lames sont bien en place et en contact les unes avec les autres, aussi bien en hauteur qu’en longueur.

Puis vient le soleil de la journée, le bois se réchauffe.

Si la couleur est foncée, comme du bronze, du noir, du marron, etc., le bardage va accumuler et retenir encore plus vite la chaleur du soleil, et l’excédent d’humidité qui reste encore à l’intérieur va s’évaporer à vitesse grand V.

En une à deux journées (parfois un peu plus), vous allez pouvoir observer les extrémités des lames s’écarter les unes des autres au point de pouvoir y glisser votre petit doigt !

Idem pour les rangées de lames qui laissent apparaitre leurs languettes.

Si le temps redevient froid et humide, les lames se « regonflent » et reprennent leur place… ou pas 🙁 !

Car dans certains cas, les lames qui se sont désolidarisées se déforment, se vrillent, et ne peuvent donc reprendre leur place 🙁 !

Ou alors, le bois a maintenant bien séché, et les jonctions restent définitivement écartées 🙁 !

Très souvent, c’est l’horreur !

Il faut tout déposer et refaire !

Même un artisan consciencieux et soigné peut se faire avoir, car il n’y est pour rien !

 

Alors que faire pour éviter de tels déboires ?

  • Soyez déjà conscient que plus la couleur du bois est foncée, plus il « travaillera » avec les fluctuations de température.
  • Exigez du fournisseur que le bardage soit parfaitement sec et stockez-le à l’abri de l’humidité avant de commencer les travaux.
  • Un indice pour détecter un bois non sec : des gouttes ou des coulures importantes de résine sur les lames avant la mise en œuvre.

 

Ceci dit, il ne faut pas que cela vous rebute à réaliser un bardage en bois.

Comme on dit, une personne avertie en vaut deux 😉 !

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?

Devenez Membre, c'est rapide et Gratuit !

Vos privilèges en tant que membre :

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés et réservés exclusivement aux membres.

+ Vous bénéficiez de remise de 20 à 50% dès la publication d'un nouveau guide (NOUVEAU PRIVILEGE)

Oui, Je Veux Devenir Membre
(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress | Designed by: buy backlinks | Thanks to Etiketten, web designer and pay per click