Réalisez un plafond en plaques de plâtre (partie 2/2)

plafond-3

Dans la première partie de cet article, nous avons vu la mise en place de l’armature qui doit soutenir notre futur plafond en plaques de plâtre.

Nous allons maintenant voir la pose des plaques, chose pas évidente au premier abord puisqu’il faut maintenir ces plaques en l’air le temps de les fixer.

Heureusement, une solution efficace et pas chère existe pour vous simplifier la tâche, même si vous êtes seul pour réaliser ce travail.

La solution, c’est le lève-plaques :

 

leve-plaques

 

C’est un appareil très simple et disponible à la location, sur lequel vous posez la plaque (en ayant bien évidemment effectué auparavant les découpes nécessaires), face vers le bas.

Ensuite, vous tournez la manivelle, et le lève-plaque… lève la plaque 😉 !

 

leve-plaques-2

 

Comme ce dernier se déplace sur des roulettes, il est très aisé de le déplacer pour bien positionner la plaque à l’endroit voulu.

Une fois en place, vous pourrez visser cette plaque sur l’ossature, en vous hissant sur les plate-formes en bois du lève-plaques et prévues justement pour vous permettre d’atteindre le plafond.

Dans la première partie, je vous disais que les fourrures métalliques étaient espacées tous les 50cm.

Or les plaques font 120cm de large.

Ce n’est pas une erreur. Les plaques sont en effet vissées perpendiculairement à l’ossature.

Comme ces plaques font couramment 2,50m de longueur, l’espacement des fourrures de 50cm permet de tomber « pile poil » au début et à la fin de la plaque.

Pour illustrer les raccords entre les plaques, voici un schéma (vus de dessous) représentant les plaques perpendiculaires aux fourrures, et dont les jonctions dont exactement au milieu d’une fourrure.

Attention, ce dessin est purement théorique, car vous n’aurez pas obligatoirement deux plaques pour couvrir la largeur de votre plafond.

C’est juste pour vous montrer que les raccords doivent se faire sur une fourrure (pour une meilleure compréhension, les plaques sont ici sous-entendues transparentes)

 

plafond-theorie

 

Mais il faut quand même mettre un sérieux bémol à cette norme typiquement bureaucratique 🙁 !

En effet, pour que l’extrémité d’une plaque tombe exactement
Pour lire la suite, vous devez être membre.




Inscrivez-vous dès maintenant !
Cliquez ici si vous avez perdu votre mot de passe

post-layout

Vous avez aimé cet article ?

Devenez Membre, c'est rapide et Gratuit !

Vos privilèges en tant que membre :

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés et réservés exclusivement aux membres.

+ Vous bénéficiez de remise de 20 à 50% dès la publication d'un nouveau guide (NOUVEAU PRIVILEGE)

Oui, Je Veux Devenir Membre
(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien(trackback) depuis votre propre site.

11 commentaires à “Réalisez un plafond en plaques de plâtre (partie 2/2)”

  1. Patrice dit :

    Bonjour,

    Pourquoi est il interdit de percer dans les hourdis ?

    Meilleures salutations.

    Patrice

  2. Je ne pensai pas que cela allait être si compliqué de refaire son plafond de cette manière. Mais comme c’est bien expliqué, je vais m’y mettre 🙂

  3. Martine dit :

    Bonjour,

    je souhaite doubler le plafond de mon sous sol en plaque de platre pour isoler (surtout du bruit) et y installer un echambre d’amis

    Or, le plafond n’est pas fait de poutrelles et hourdis mais de ciment coffré (maison des années 60). Donc, rien pour insérer les suspentes avec griffes

    Que dois je faire pour que cela tienne : vissage ou collage ??

    Merci

  4. Raphaël dit :

    Bonjour merci pour toutes ces informations.
    Voilà ma . questions
    L ossature de mes.murs son en tasseau de bois 45×45 pour ensuite placer le fermacel .
    Dans ma chronologie je pensais mettre mes.fourures au plafond mes tasseaux au mur et passer mes gaines technique.et ensuite mettre les.parements . Mais comment déterminer la ht de mes tasseaux ?pour pas gêner lanpose du plafond .
    Merci bonne fête

  5. aussi je te remrci tres fort pour tout les informations et bon courage a toi

  6. tom dit :

    Bonjour

    Dans l’article est dit : « Comme je le disais dans la première partie de cet article, ici il n’y a pas de cornières car une ossature métallique va venir assurer la jonction du plafond avec les mur »

    Une question concernant la pose de l’ossature métallique pour les murs : les rails se fixent-ils directement au placo (cela suffit ?) ou faut-il prévoir une fourrure derrière le placo du plafond pour en assurer le maintient ?

    Merci pour l’éclaircissement
    Thomas

    • christophe dit :

      Bonjour Tom,

      Tant que c’est possible, le mieux est d’avoir une fourrure derrière le placo.
      Quand il n’y a rien pour se fixer, si c’est possible on peut ajouter un autre morceau métallique (chute de rail ou de montant, voire même un tasseaux en bois).

      Bien amicalement,
      Christophe

  7. Damien dit :

    Bonjour,
    J ai le plafond et les murs à recouvrir de placo.
    Dans quel ordre dois-je procéder ? Faire la partie rail et placo des murs avant ? Ou le plafond? Ou tous les rails plafond + mur puis le placo ?
    Merci

    • christophe dit :

      Bonjour Damien,

      Quand tout est à faire comme dans votre cas de figure, il est conseillé de commencer par le plafond, ensuite vous procéderez au montage des murs.
      Ceci dit, chaque cas est particulier, et la qualité des surfaces des murs bruts et/ou du plafond peut vous amener à conclure que le montage des murs en premier vous facilitera la pose du plafond.
      Il n’y a pas de règles strictes à suivre, et la qualité de la réalisation dépend avant tout de votre qualité de travail et du soin apporté.

      Bien amicalement,
      Christophe

  8. françois dit :

    Bonjour,

    Juste un mot de remerciement pour vos conseil. Ceux-ci mon permis de me lancer dans la pose de plafond BA13 sous hourdis béton. Le résultat est parfait et je ne pensai pas pouvoir le faire.
    Cordialement

  9. Alain dit :

    Bonjour.
    Je démarre la pose d’un faux plafond dans mon appartement qui est dans un immeuble de l’après-guerre. Une partie est fixée sur solive bois donc aucun problème, mais une autre partie est constitué d’un plafond « plein » constitué de brique! Quels sont vos conseils pour fixer mes suspentes?? Par avance merci. Alain.

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Avant de cliquer sur "Envoyer le commentaire", voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)

What is 8 + 5 ?
Please leave these two fields as-is:

Powered by WordPress | Designed by: buy backlinks | Thanks to Etiketten, web designer and pay per click