Réalisez rapidement vos tracés de découpes de carrelage ou de faïence

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour ceux ou celles qui ont déjà réalisé une pose de carrelage ou de faïence, vous le confirmerez, le plus dur n’est pas la pose, mais les découpes :-(.

Et si en plus on perd du temps sur le tracé de ces découpes, c’est encore moins motivant.

Voici donc aujourd’hui une astuce de pro pour tracer rapidement vos tracés de découpes de carrelage ou de faïence.

Attention, cette astuce est valable uniquement pour une pose droite. Pour la pose en diagonale, il en existe une autre… qui viendra plus tard ;-).

De préférence, avant de commencer la pose de votre carrelage (ceci est valable aussi pour la faïence), il faut réaliser une « mise en page », ce que l’on nomme calepinage.

Cette opération consiste à répartir uniformément les carreaux de façon à avoir sensiblement les mêmes coupes de chaque côté, aussi bien horizontalement que verticalement.

Ceci dit, ça, c’est la théorie. Parfois, la configuration des pièces oblige à certains sacrifices, et on est dans ce cas dans l’obligation de contenter l’œil ;-).

Donc, lorsque vous avez posé vos carreaux entiers et que pour atteindre le mur il vous manque moins d’un carreau, laissez tomber votre mètre ! C’est une perte de temps 😉 !

 

Voici la marche à suivre :

 

Positionnez sur le dernier carreau entier collé, un autre carreau (sans colle celui-là 😉 ), comme illustré ci-dessous :

tracé1

 

 

Puis un autre carreau entier encore dessus, mais ce dernier devra être appuyé contre le mur, avec une cale (en rouge ci-dessous) dont la dimension va vous être donnée dans les lignes qui vont suivre.

Récapitulons tout ça sur le dessin suivant : les carreaux bleu sont déjà collés, le vert sera découpé pour atteindre le mur, le jaune sert d’outil pour le traçage ;-).

tracé2

La cale (en rouge), devra avoir une épaisseur égale à l’épaisseur des croisillons utilisés pour espacer les carreaux + une épaisseur de jeu d’environ 3mm.

Une fois ce positionnement effectué, il suffit de tracer le long du carreau « outil » (en jaune) :

tracé3Contrairement à ce qui peut être lu sur certains forums, il est essentiel d’ajouter le jeu de 3mm.

Pourquoi ? Parce que vous allez probablement utiliser une carrelette à main pour couper vos carreaux.

Or, avec cet outil, le tranchant ne sera pas parfaitement vertical.

Parfois, un défaut d’environ 1 mm peut dépasser de la coupe.

Si vous ne laissez pas ce jeu supplémentaire, vous risquez de ne pas pouvoir placer votre coupe :-(.

Dans tous les cas de figure, laisser un jeu entre les carreaux et le mur est conseillé, et sera dissimulé par les plinthes.

 

Explication de ce procédé en chiffres avec les couleurs du dessin précédent (j’ai pris ces chiffres uniquement pour exemple) :

Les carreaux font 30 cm sur 30 cm.

Les croisillons font 1 cm.

Il y a un espace entre le dernier carreau et le mur de 14 cm.

Placez une cale (rouge) de 1cm entre le carreaux (jaune) et le mur (j’ai fait exprès de ne pas mettre de jeu supplémentaire).

L’espace entre le carreau vert et la cale rouge est donc de 13 cm (14 cm – 1 cm). C’est la dimension idéale de la coupe et que je dois retrouver sans utiliser de mètre ;-).

Le carreau jaune recouvre donc le carreau vert de 17 cm (30 cm – 13 cm précédent).

Donc la partie du carreau vert qui dépasse et qui est délimité par le crayon est bien de 30 cm – 17 cm, soit 13 cm :-). Gagné 🙂 !

Comme je l’ai écrit plus haut, c’est une dimension de coupe idéale. Mais comme la réalité est tout autre ;-), c’est la raison pour laquelle il faut ajouter ce petit jeu que je fixe personnellement à 3 mm.

Maintenant, oubliez les chiffres, faites-vous une cale + un jeu supplémentaire, et… au boulot 🙂 !

Voilà, je vous laisse méditer ;-)…

Pas trop mal à la tête… ? 😉

 

 

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?

Devenez Membre, c'est rapide et Gratuit !

Vos privilèges en tant que membre :

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés et réservés exclusivement aux membres.

+ Vous bénéficiez de remise de 20 à 50% dès la publication d'un nouveau guide (NOUVEAU PRIVILEGE)

Oui, Je Veux Devenir Membre
(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien(trackback) depuis votre propre site.

3 commentaires à “Réalisez rapidement vos tracés de découpes de carrelage ou de faïence”

  1. Fabi dit :

    Coucou Christophe,
    Jusque là, je sais faire. J’ai juste une question concernant des découpes de faïence plus compliquées, du genre: découper une encoche dans le carreau pour contourner l’angle d’une fenêtre (suis-je claire???). Aurais-tu une autre astuce que la pince qui permet de grignoter avec tjs le risque de fendre le carreau.
    merci

    • christophe dit :

      Bonjour Fabi

      Pour réaliser les contours d’obstacles, j’utilise toujours une petite tronçonneuse (appelée aussi lapidaire, ou meuleuse, ou disqueuse) équipée d’un disque spécial carrelage.
      J’ai écrit un article à ce sujet : Rubrique INTERIEUR, CARRELAGE-FAÏENCE, « Comment réussir toutes vos découpes de faïence ou de carrelage ».

      Il est possible avec une lapidaire de réaliser toutes sortes de découpes. Et si l’on doit effectuer le contour d’un obstacle sans pouvoir retirer momentanément ce dernier pour poser le carreau, il faut couper ce carreau en deux, proprement, afin de pouvoir rassembler les deux morceaux autour de l’obstacle une fois la partie occupée par l’obstacle retirée.
      Le choix de la coupe (dans un sens ou dans l’autre) dépend de l’aspect esthétique de cette coupe « forcée ». On peut aussi découper une autre forme qui sera repositionnée ensuite. Tout dépend du « contentement de l’oeil » ;-). Et s’il est possible de dissimuler la coupe forcée derrière l’obstacle, c’est encore mieux.

      Est-ce que j’me suis bien fait compris 😉 ? (Réplique du commissaire dans le film Taxi – 🙂 🙂 🙂 )

  2. Bernard dit :

    SIMPLISSIME, je change de méthode.
    Je procédais comme suit:
    le bleu est collé
    le vert est « retourné » et adossé au mur (avec jeu) et est en sandwich entre le bleu et le jaune
    le jaune est posé exactement sur le bleu, et recouvre partiellement le vert.
    Résultat identique Mais 1 opération en plus (retourner), faut savoir économiser ses gestes!!!!

    N.B. Votre site est parfait

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Avant de cliquer sur "Envoyer le commentaire", voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)

What is 5 + 8 ?
Please leave these two fields as-is:

Powered by WordPress | Designed by: buy backlinks | Thanks to Etiketten, web designer and pay per click