Placards sous rampant : astuces et économies

placard-rampant

Quand on aménage une pièce sous rampant de toiture, on est rapidement confronté au problème du rangement.

La solution des placards coulissants sous ces rampants est souvent mise en place car elle n’affecte pas la surface habitable de la pièce, mais au contraire ajoute un gain de place.

 

 

 

Pour la mise en œuvre de cette solution, deux systèmes existent pour installer des portes de placards coulissantes :

  • 1 rail au sol (pour 2 portes décalées à recouvrement), et 1 guide en « m » en partie haute.
  • 1 rail au sol (pour 2 portes décalées à recouvrement) ET le même rail en position inversée en partie haute.

Quel que soit le système retenu, la difficulté se situe bien dans la fixation sur le rampant de toiture 🙁 !

Pour solutionner rapidement cette difficulté technique, il existe des équerres réglables qui s’adaptent à l’angle de votre rampant.

En voici un exemple (d’autres modèles existent) :

 

équerre-reglable

 

Une fois fixé au rampant, ce rattrapage d’angle peut recevoir le profil en « m » qui guidera le haut des portes coulissantes :

 

equerre-soupente-2

 

Plutôt génial comme accessoire, non ?

Sauf que ces petites bêtes sont vendues pour environ… 12 € l’unité (illustration ci-dessus) !

D’autres, moins sophistiquées, sont vendues par lot de 2 pour environ… 15 € !

Oups…

Si vous décidez d’utiliser un guide en « m » en partie haute, compte tenu de la rigidité de la forme, 2 équerres réglables représentent un minimum, 3 seraient mieux.

Mais dans le cas d’un rail identique à celui du sol, sa flexibilité relative nécessite au moins 4 équerres.

C’est le cas de l’illustration de cet article où 2 rails au sol et deux en parties hautes ont été nécessaires.

Cela représente un minimum de 8 équerres réglables pour un coût pouvant varier de 60 € à presque 100 € 🙁 !

Plutôt chers comme accessoires 🙁 !

 

Donc, mon conseil, laissez-les tomber, et… faites-les vous-même 😉 !

Mon astuce pour faire des économies, toute bête (l’astuce, pas les économies 🙂 ), c’est de prendre l’angle que fait le rampant de toiture avec l’horizontale en utilisant une fausse équerre, et de débiter des triangles en bois avec cet angle mesuré, tout simplement :

 

triangle-rattrapage-angle-rampant

 

Pour cela j’ai utilisé des chutes de bastaing de section 5 cm x 15 cm.

Du coup, on peut en faire autant que nécessite la rigidité demandée pour le rail supérieur.

Voici l’emplacement pour les placards :

 

emplacement-placards

 

Une estimation de la position des portes, et donc des rails :

 

estimation-position-portes

 

Comme indiqué plus haut, j’ai retenu le système rail en haut et en bas, avec un système de roulettes à ressorts.

Ce système permet un parfait « roulage » et une excellente tenue des portes quel que soit la façon dont on manipule les portes.

 

roulettesLes roulettes sont placées à environ 8 cm du bord des portes

 

4 roulettes identiques sont nécessaires :

 

porte-et-roulettesLes portes sont des panneaux stratifiés sur les 6 faces, d’une hauteur totale de 1,10 m et d’une épaisseur de 18 mm

 

Une vis de réglage (visible entre les ressorts des roulettes) permet d’assurer la mise en place et le  positionnement correct des portes.

Afin de garder une marge en plus ou en moins, je vous conseille de toujours positionner ces vis de réglage à mi-course.

La position du rail supérieur dépend de la hauteur des portes additionnées des quelques millimètres que représentent les roulettes.

Il faut donc prendre le temps d’effectuer une simulation de position « à blanc » (sans fixation), avant de visser et/ou coller les triangles sur le rampant.

La même précaution est à prendre pour le rail du bas qui dépend de la position final du rail supérieur.

Bref, vous l’avez compris, les portes doivent être parfaitement verticales 😉 .

Pour assurer un bon alignement, j’ai vissé d’abord le rail sur les triangles :

 

rail-sur-triangle

 

Puis, une fois les positions des rails supérieurs et inférieurs repérées, l’ensemble et fixé (colle PU et vis).

Puis on place les portes :

 

triangles-et-railsVous avez vu ? Je me suis lâché sur le nombre de triangle (normal, c’est pas cher 🙂 !)

 

Le côté gauche (pour la fermeture latérale des placards) est composé d’un panneau identique aux portes (avec une petite correction en haut puisque le panneau n’était pas assez haut 😉 ).

Et pour finir, on ajoute un bandeau de finition, le même lambris qui habille la pièce :

 

aspect-final

 

Pour l’intérieur, soit on fait du sur mesure, soit on peut se procurer des étagères spécialement « dessinées » pour ces rampants :

 

étagère-45

 

Ce qui donne une fois à l’intérieur :

 

placard-rampant

 

Vous voyez, avec quelques chutes de bois, on peut obtenir un travail de qualité, et faire des économies.

Et aussi des heureuses… 😉

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?

Devenez Membre, c'est rapide et Gratuit !

Vos privilèges en tant que membre :

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés et réservés exclusivement aux membres.

+ Vous bénéficiez de remise de 20 à 50% dès la publication d'un nouveau guide (NOUVEAU PRIVILEGE)

Oui, Je Veux Devenir Membre
(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien(trackback) depuis votre propre site.

5 commentaires à “Placards sous rampant : astuces et économies”

  1. Nicolas dit :

    C’est « facile » (toute proportion gardée bien sûr!) quand tout est d’équerre …
    Chez moi j’ai abandonné l’idée quand je me suis aperçu que le sol n’était pas droit, et que le rampant n’était pas … hum comment dire … d’aplomb, droit, d’équerre; bref j’ai laissé tomber.

  2. Eric dit :

    Bonjour je viens de consulter votre article sur les placards coulissants dans un rampant. Génial la solution des triangles. Par contre sur quel site avez pu acheter les roulettes ainsi que les rails.
    Merci pour tous vos articles Christophe.
    Eric un inconditionnel de votre site

  3. helene dit :

    Bonjour,

    Très beau rendu!
    Afin d’avoir un meilleur aperçu pouvez vous me donner la hauteur de vos placards pour me faire une idée svp
    cdt

  4. Laurent dit :

    Bonjour Christophe

    J’ai envie de me lancer sur ce type de projet pour un placard sur un petit palier.

    Par contre je prévois des portes de 180cm de hauteur.

    Il y a-t-il un risque de déformation du mélaminé avec cette hauteur ?

    Merci

    • christophe dit :

      Bonjour Laurent,

      Les panneaux se déforment si leur stabilité est soumise à la gravité.
      Donc s’ils sont bien verticaux il ne devrait pas se déformer.
      Ceci dit, ce n’est pas une réponse suffisante, car ils peuvent présenter une légère courbure à l’achat et qui pourrait s’amplifier.
      La solution (appliquée par de nombreux fabricants qui proposent des portes de faibles épaisseurs) serait d’emboîter des profilés en aluminium laqué blanc (par exemple) sur les côtés de chaque panneaux pour les rigidifier et empêcher leur déformation.

      Bien amicalement,
      Christophe

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Avant de cliquer sur "Envoyer le commentaire", voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)

What is 8 + 7 ?
Please leave these two fields as-is:

Powered by WordPress | Designed by: buy backlinks | Thanks to Etiketten, web designer and pay per click