Palissade en bois : à lire pour éviter une désagréable surprise !

article-palissade

Peut-être avez-vous en projet de réaliser une palissade en bois, histoire de vous réserver un peu d’intimité dans votre propriété.

Pour cela, il y a la solution d’utiliser des panneaux tout prêt, d’une largeur de 1,80m pour une hauteur identique.

Ces panneaux sont tressés et parfois ajourés.

 

 

panneaux-tressesexemple de panneaux tressés

Mais si l’on souhaite une palissade « pleine », atteignant 2m de haut, et d’une plus grande solidité, l’autre solution consiste à utiliser des poteaux rainurés entre lesquels s’insèrent des lames à emboîtement (les unes sur les autres), comme le montre l’illustration ci-dessous :

 

article-palissade

Si une grande longueur de palissade est prévue, afin d’optimiser le temps de réalisation on se dit qu’en attendant de recevoir la commande (poteaux rainurés, lames, platines, chapeaux de poteaux), on va s’occuper des plots en béton.

Les lames faisant 1,79m de longueur, et le vendeur ayant indiqué qu’au final les panneaux obtenus font environ 1,80m de largeur, vous décidez de faire les trous tous les 1,80m.

Ces trous peuvent être creusés à la main, mais l’aide précieuse d’une tarière sera la bienvenue 😉 !

Le diamètre de ces trous sera d’environ 40cm, pour une profondeur équivalente.

Si par hasard vous trouvez ces plots trop imposants, sachez que lorsque le vent appui sur la palissade la force est incroyable, et ce serait « dommage » de vous réveiller un matin avec l’horrible vision de votre belle palissade inclinée sur toute sa longueur comme la tour de Pise 🙁 !

Vous apprécierez donc la solidité de ces plots ainsi dimensionnés 😉 !

 

Dans la pratique, une fois la ligne de la palissade définie au sol, on creuse le premier trou.

Ensuite, on place notre mètre au centre du trou obtenu et on s’éloigne de 1,80m.

On creuse le deuxième trou.

Une fois fait, on place à nouveau notre mètre au centre de ce deuxième trou, et on s’éloigne encore de 1,80m, et ainsi de suite.

Tous les trous terminés, on coule le béton.

Et il ne faut pas oublier qu’aussitôt le béton coulé, il faut bien le tasser et soigner la surface de chaque plot pour qu’elle soit bien de niveau.

Les quelques jours nécessaires au séchage permettront de recevoir tous les éléments commandés, et on est ensuite prêt à monter notre palissade 🙂 !

 

Bien.

Vos matériaux sont maintenant arrivés.

On démarre la fixation de la platine qui recevra le premier poteau, et cette platine sera placée bien au centre du plot en béton.

 

platine-poteaux-lamesCes platines sont « ouvertes » sur deux côtés

pour permettre aux lames de descendre jusqu’en bas

Le premier poteau fixé, on place la première lame dans la rainure du premier poteau afin d’obtenir la position du second poteau que l’on aura provisoirement inséré dans la seconde platine.

Quand la position est bonne, on fixe la platine et son poteau :

Schema-pose-palissadeLes parties plus claires sur les poteaux représentent les rainures

Et on répète l’opération pour chaque nouvelle platine et son poteau associé.

Ok, vous avez compris le principe ?

Et bien oubliez tout de suite ce que je viens de vous décrire !

Mais pourquoi ? C’est comme ça que j’aurais fait ?!

En suivant cette méthode que nous serions pourtant tous enclins à suivre naturellement, si vous avez une grande longueur de palissade à réaliser, très rapidement vous allez constater que la position des platines se décale petit à petit à chaque panneau obtenu, et ce par rapport à leur plot en béton.

A chaque nouvelle platine fixée, la position initialement centrée se décale vers le bord du béton, pour finalement se retrouver dans l’herbe 🙁 !

La seule solution pour récupérer cette (très) désagréable surprise et de tout arrêter dès que la fixation n’est plus possible, et d’agrandir les trous pour re-couler du béton !

Ouais… Youpi 🙁 !

Ce décalage, systématiquement constaté, est dû à

Pour lire la suite, vous devez être membre.




Inscrivez-vous dès maintenant !
Cliquez ici si vous avez perdu votre mot de passe

post-layout

Vous avez aimé cet article ?

Devenez Membre, c'est rapide et Gratuit !

Vos privilèges en tant que membre :

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés et réservés exclusivement aux membres.

+ Vous bénéficiez de remise de 20 à 50% dès la publication d'un nouveau guide (NOUVEAU PRIVILEGE)

Oui, Je Veux Devenir Membre
(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien(trackback) depuis votre propre site.

3 commentaires à “Palissade en bois : à lire pour éviter une désagréable surprise !”

  1. Jef dit :

    Bonjour. Super article, comme toujours.
    Moi j’ai fixer des tires fonds au pied des poteaux ce qui permet de régler une différence de hauteur et laisser un petit jour pour la circulation de l’air, sinon ça pourri et j’ai peint les pieds plus la première lame au goudron 😉

  2. Superbe contenu, on vient juste de s’inscrire à ton blog. Merci encore christophe pour ce fabuleux article !!!

  3. franck dit :

    Article sympa nous avions fait ce genre de clôture jusqu’à que la mairie refuse… Cool…

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Avant de cliquer sur "Envoyer le commentaire", voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)

What is 6 + 12 ?
Please leave these two fields as-is:

Powered by WordPress | Designed by: buy backlinks | Thanks to Etiketten, web designer and pay per click