Matériaux pleins, matériaux creux, découvrez la cheville professionnelle polyvalente

article-cheville-crampon

S’il y a bien un sérieux dilemme quand il s’agit de fixer quelque chose dans un mur, c’est bien le choix des chevilles à utiliser.

Il y a sur le marché un tel choix que l’on se trouve dans l’incapacité de valider un modèle 🙁 !

Je précise que dans cet article nous écarterons la cheville Molly, qui concerne principalement le placo et qui a déjà fait l’objet d’un article (Découvrez la seule fixation efficace dans le placo).

Nous écarterons aussi toutes fixations d’objets très lourds dans un mur en briques et plâtres pour les mêmes raisons 😉 (Comment fixer un lourd radiateur dans un mur en briques et plâtre)

Donc, qu’il s’agisse de fixer solidement au mur une nouvelle prise de courant, ou d’accrocher le superbe tableau de nœuds de marins offert par Belle-maman 😉 , la première question qui vient à l’esprit c’est « le mur est-il en matériaux pleins ou creux ?

Avant, je me posais la même question.

Mais ça… c’était avant 🙂 !

Vous voulez du solide ? Sans tergiverser ?

Alors adoptez définitivement la cheville Crampon !

Une cheville Crampon, appelée aussi cheville Tampon, est une cheville épaisse, en nylon, et disposant d’une petite collerette.

Quand on la regarde par son extrémité arrondie, on constate une section en étoile à 8 branches, les fameux crampons, qui empêcheront, entre autre, la cheville de tourner sur elle-même lors du vissage.

Généralement, ces chevilles sont vendues en grappe 🙂 :

 

cheville-1

 

Voyez l’épaisseur du corps de la cheville, et la collerette qui l’empêchera de disparaître dans la cloison si vous appuyez trop dessus 😉 !

 

cheville-2

 

Il n’y a aucune difficulté à percer un trou, y insérer une cheville pour fixer quelque chose.

La difficulté apparaît quand il s’agit d’un matériau creux.

La cheville crampon est idéale pour les deux types de matériaux, mais voici une astuce pour réussir votre fixation :

Dans le cas de figure présenté ici, la cheville fait 3cm de longueur.

Ceci est nettement suffisant, que ce soit pour du parpaing qui fait 2cm d’épaisseur, ou de la brique recouverte de plâtre et dont l’ensemble représente environ 1cm d’épaisseur.

Le foret (foret béton) préconisé pour cette cheville est de 8mm, mais ne percez pas directement à ce diamètre, sinon le matériau va éclater à l’intérieur à cause du mode percussion de votre perceuse ou perforateur, ce qui diminuera l’épaisseur réelle du matériau et donc une faible tenue de la cheville 🙁 :

 

eclatement-percage

 

Pour parer à ce problème, réalisez un pré-perçage à un diamètre inférieur, par exemple 5mm.

L’éclatement sera plus faible :

 

pre-percage

 

Le deuxième perçage, au diamètre de la cheville (8mm), sera réalisé sans le mode percussion.

Ce perçage de « finition » ne sera pas difficile, et permettra par la même occasion (c’est là l’astuce 😉 ) de réduire voire de supprimer totalement l’éclatement.

Vous aurez ainsi une épaisseur optimum pour la tenue de la cheville dans le matériau 🙂 :

Reduction-eclatement

 

 

Après la théorie, on passe à la pratique 🙂 .

Objectif ici, fixation d’une double prise de courant à côté d’une prise antenne (câblage électrique sous goulotte).

 

1 – Repérage des trous à percer :

 

repere-percage

 

2 – Pré-perçage à 5mm en mode percussion :

 

percage-6mm

 

3 – Deuxième perçage à 8mm (diamètre cheville) sans percussion :

 

percage-8mm

 

4 – insertion des chevilles :

 

chevillage

 

5 – Vissage du boitier double-prise :

 

fixation-effectuee

 

Et là, vous allez me demander quel type de vis j’ai utilisé 😉 ?

La réponse en image :

 cheville-vis(Cheville crampon 8×30 – Vis 5×30 à filetage complet)

 

Et je peux vous dire que c’est du solide 🙂 !

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?

Devenez Membre, c'est rapide et Gratuit !

Vos privilèges en tant que membre :

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés et réservés exclusivement aux membres.

+ Vous bénéficiez de remise de 20 à 50% dès la publication d'un nouveau guide (NOUVEAU PRIVILEGE)

Oui, Je Veux Devenir Membre
(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien(trackback) depuis votre propre site.

8 commentaires à “Matériaux pleins, matériaux creux, découvrez la cheville professionnelle polyvalente”

  1. nico dit :

    les chevilles crampon ne sont pas toujours adaptées, surtout pour les charges lourdes, les murs creux ou les murs avec une faible adhérence tel que le carreau de plâtre.
    Le choix d’une cheville est plus complexe (longueur de l’ancrage, type de mur, etc.)
    Vous ne présentez pas d’autres modèles, cela ressemble à une vraie pub pour les chevilles crampon, c’est dommage si c’est le cas.
    Les sites avec des fausses pubs il y en a plein le web.

    • christophe dit :

      Je comprends vos remarques, mais je ne fais pas de publicité. Je ne fais que transmettre mon expérience sans affirmer qu’elle est la meilleure, ce qui serait prétentieux de ma part et totalement à l’opposé de qui je suis.
      Si vous avez lu l’article, dés les premières lignes je précise que ceci ne concerne pas le placo (cheville Molly) ni les charges lourdes.
      Il y a évidemment plusieurs types de matériaux et d’éléments à fixer. La cheville Crampon est certainement celle qui se montre la plus efficace dans la plupart des situations. Si vous faites le tour des artisans autour de vous, vous en aurez la confirmation.
      J’ai écrit un article sur la cheville Molly et le placo, un autre sur la fixation de charges lourdes et un autre sur le scellement chimique.
      Le domaine de la fixation est suffisamment vaste pour en écrire d’autre.
      A suivre…

  2. Jean-François dit :

    Bonjour,
    Après plusieurs essais de différents types de chevilles, je me sers aujourd’hui que de ce modèle dit « crampon » (la vrai marque Crampon est plutôt onéreuse) et ce, sur tout support. Pleins… creux… etc.
    Hyper efficace!
    Pour moi c’est le top et ça m’évite maintenant de me creuser la tête à savoir quels types de chevilles utiliser.
    Pour en renforcer encore plus l’efficacité, je perce à 0,5 environ en dessous du diamètre prescrit, et ensuite je l’insère au marteau 😉
    C’est, sans vouloir faire de pub, vraiment une fixation optimale.
    Cordialement.
    Jeff

  3. jacques dit :

    oui très bonnes chevilles pour fixer pratiquement tout, petite précision les jaunes sont de diamètre 6 les 8 sont marron

    Cordiales salutations

  4. fanny dit :

    Bonjour,

    J’ai besoin d’une astuce pour enlever les taches de gras incrustées dans les joints de carrelage de ma cuisine. Existe-il un produit miracle, les tâches dates de plusieurs mois.
    Une fois les taches enlevées je pense que j’utiliserai la résine latex, mais est-ce que je peux mettre ce produit sur toute la surface de la cuisine: joint + carrelage non poreux (ce qui me faciliterai la tache) ou uniquement sur le joints?

    Merci beaucoup,

    • christophe dit :

      Bonjour Fanny,

      Vous pouvez essayer le produit à tout faire très efficace qu’est le vinaigre blanc.
      Personnellement il me rend souvent de grands services mais j’avoue n’avoir jamais testé sur les joints de carrelage 😉 .
      La résine ne sera pas absorbée par le carrelage, donc badigeonnez généreusement les joints sans précaution particulière pour le carrelage, laissez pénétrer une dizaine de minutes, et essuyez ensuite les carreaux de carrelage pour retirer l’excédent de résine.

      Bien amicalement,
      Christophe

  5. Fabien dit :

    Sympa ton article
    par contre si tu as percé a 8 pour des chevilles de 6 (les jaunes sont du 6) tu risques d’avoir quelques poblèmes…

    • christophe dit :

      Bonjour Fabien,

      Il ne faut pas se fier à la couleur et bien regarder les préconisations de perçage sur l’emballage. Tous les fabricants ne respectent pas les couleurs habituellement utilisées. Celles-ci ont été achetées chez mon fournisseur de produits électriques, donc de qualité 😉 , elles sont jaune et font bien 8 mm.

      Donc ta remarque est la bienvenue et doit mettre en garde les utilisateurs qu’il y a un risque de se tromper s’ils se contentent de regarder uniquement la couleur au lieu du diamètre.

      Merci à toi 🙂

      Bien amicalement,
      Christophe

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Avant de cliquer sur "Envoyer le commentaire", voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)

What is 14 + 7 ?
Please leave these two fields as-is:

Powered by WordPress | Designed by: buy backlinks | Thanks to Etiketten, web designer and pay per click