Le niveau à eau, une précision redoutable

niveau-a-eau

Suite à l’article Votre niveau à bulle peut vous jouer des tours, j’ai reçu deux commentaires de lecteurs mettant en avant la précision du niveau à eau.

Fidèle à ma ligne de conduite, à savoir vous présenter des réalisations et des informations issues de mon expérience « du terrain » ;-), j’ai décidé d’expérimenter ce fameux niveau à eau.

Voici donc mon rapport 😉 !

Avant tout, ma préoccupation était de pouvoir couper et mettre à niveau les poteaux d’un carport fixés sur des pieds de poteaux non réglables.

Pourquoi non réglable ? Pour des raisons de charge supportée. Il y aura en effet une charpente traditionnelle couverte d’ardoises au dessus de ces poteaux.

L’écart entre les poteaux excédant les 3 mètres, ma traditionnelle règle (de 3m) surmontée de son niveau à bulle était donc inutilisable :-(.

J’ai donc « investi » dans un niveau à eau (moins de 10 euros :-)), composé de deux tubes gradués (tubes en plastique) et reliés par 10 mètres de tuyau translucide.

Le voici :

niveau-a-eau

 

Pour plus de facilité, j’ai pré-rempli le tuyau d’eau jusqu’à mi-hauteur des tubes gradués, et ensuite j’ai remis en place les bouchons de fermeture sur les tubes.

Deux précaution sont à prendre : s’assurer qu’il ne reste pas de bulles d’air dans le tuyau, et que ce dernier ne présente pas de pliure qui pourrait bloquer le mouvement de l’eau.

Voici maintenant la pratique en images 😉 :

positionnement-niveau-a-eau

 

L’objectif représenté par la double flèche ci-dessus : tracer un trait de coupe sur le poteau à gauche, au même niveau que l’ossature bois à droite.

La mise en place du premier tube sur l’ossature de référence, avec une partie des graduations qui dépassent un peu plus haut :

Cote-B

 

Étant seul le jour de l’expérimentation (il faut savoir improviser), j’ai donc fixé le premier tube à l’aide d’un ruban adhésif 😉 !

Le tuyau, quant à lui, se trouve au sol, sans positionnement particulier (à part les précautions citées plus haut).

tuyau-niveau

 

Puis la mise en place du second tuyau sur le poteau à couper.

Cote-A

 

Normalement, il est inutile de fixer le second tube puisqu’on le tiens dans la main pour trouver le niveau, mais il fallait bien prendre la photo 😉 !

Et de plus, dans mon cas de figure, il ne suffisait pas uniquement que je sois de niveau, il fallait aussi que je respecte une hauteur donnée.

Donc ici, j’ai fixé « à vue ne nez » 😉 ce second tube à peu prés au même niveau que le premier.

Ensuite, je suis revenu au premier tube, et j’ai complété le niveau d’eau jusqu’à ce que ce niveau atteigne ma hauteur de référence donnée par l’ossature.

Le principe des vases communiquant trouve ici une excellente application, à condition de ne pas oublier d’ouvrir les bouchons des tubes lors de l’utilisation, sinon la pression empêche tout mouvement de l’eau et donc la mise à niveau.

Une fois mon niveau atteint, je suis retourné au second tube, et j’ai reporté sur le poteaux le niveau de l’eau dans ce tube.

Il n’est pas obligatoire d’utiliser les graduations des tubes.

Et là, nous obtenons le niveau exact du haut de l’ossature.

Une fois la coupe du poteaux effectuée et le bastaings en place, je n’ai pas pu m’empêcher de comparer (ou vérifier ;-)) en utilisant un niveau à bulle classique que j’ai posé sur ce bastaing (indiqué pas la flèche sur la photo ci-dessous) :

Pose-niveau-bulle

 

Et voilà le résultat :

vérification-niveau-bulle

 

Je l’ai écrit dans le titre, la précision est redoutable ;-).

Je l’ai testé, et adopté !

Pour les grandes longueurs ( de préférence 🙂 !

post-layout

Vous avez aimé cet article ?

Devenez Membre, c'est rapide et Gratuit !

Vos privilèges en tant que membre :

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés et réservés exclusivement aux membres.

+ Vous bénéficiez de remise de 20 à 50% dès la publication d'un nouveau guide (NOUVEAU PRIVILEGE)

Oui, Je Veux Devenir Membre
(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien(trackback) depuis votre propre site.

5 commentaires à “Le niveau à eau, une précision redoutable”

  1. MOMO dit :

    Bonjour,

    Quelle pédagogie pratique ! yes; bravo

  2. homerrrrr dit :

    Bonjour,

    Puis je savoir où vous avez acheté ce tuyau ?
    J’en ai vu quelques uns sur amazon mais apparemment certains arrivent pliés ou écrasés et sont inutilisables.

    Merci.

  3. Alain J dit :

    bonjour

    Si ce niveau à eau est utilisé en hiver l’eau risque de geler et de détruire les niveaux. On est donc tenté de rajouter un anti gel avec l’eau comme de l’alcool à brûler par exemple. Le risque est que l’alcool ne va pas être parfaitement mélangé à l’eau et avec le temps va former des zones de densité différente dans le tuyau et la mesure du niveau en sera faussée. Il faut donc éviter de faire des mélange pour le liquide de remplissage.

    Alain

  4. Pierre dit :

    à la place d’anti-gel on peut utiliser du liquide de refroidissement pour voiture (grand froid) qui est très pratique en plus pour la lisibilité (liquide coloré)

  5. rené dit :

    Bonjour, Pierre a raison, la couleur en plus aide énormèment a la lecture du niveau,ainsi que plus de précision,maçon a la retraite, je me suis servi de cet ustencille pendant plus de trente ans, et j’en suis ravis, malheureusement le laser le met de coté.

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Avant de cliquer sur "Envoyer le commentaire", voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)

What is 10 + 10 ?
Please leave these two fields as-is:

Powered by WordPress | Designed by: buy backlinks | Thanks to Etiketten, web designer and pay per click