Électricité : programmez la mise en route d’un appareil (Partie 1/2)

programmez

Vous aimeriez arriver dans votre local professionnel avec un chauffage déjà en route pour ne pas avoir à commencer votre journée dans un réfrigérateur !

Ou, vous avez réalisé une extension équipée d’un ballon électrique mais vous n’avez pas de commande heures creuses pour faire fonctionner économiquement ce ballon.

Bref, vous avez besoin de faire fonctionner un gros appareil à un moment bien précis de la journée ou de la nuit.

C’est ce que nous allons voir dans cet article 😉 !

 

L’idée qui vient aussitôt à l’esprit, c’est de programmer les périodes de fonctionnement de ces gros appareils.

Quand je dis gros appareils, cela signifie qu’ils sont gourmands en intensité (Ampère), et donc en puissance consommée (Watt).

Dans l’équipement d’une maison, ces gros consommateurs de courant sont ceux qui disposent d’une résistance de chauffage (ballon électrique, radiateur, sèche-linge, etc.)

Autant donc préciser les choses clairement : pour réaliser le circuit de programmation, il va falloir une installation sérieuse, sécurisée et normalisée !

Pour résoudre ces « problèmes » de fonctionnement à la demande, tous les fabricants de produits électriques proposent des horloges programmables que vous avez peut-être déjà eu l’occasion de voir dans certains tableaux électriques.

En voici de la marque Legrand :

 horloge-legrandHorloge analogique (à aiguilles)

 

horloge-digitale-legrandHorloge numérique (affichage digital)

 

Ces horloges programmables ne peuvent cependant pas alimenter directement l’appareil à mettre en route.

Elles n’ont qu’un rôle de déclencheur, et transmettent l’ordre de mise en route à un module intermédiaire qui lui est un « gros bras », le contacteur :

 

contacteur

 

Ce contacteur dispose d’un bouton en face avant, avec 3 positions :

1 : marche forcée

AUTO : répond à la commande d’un élément déclencheur, pour nous ce sera l’horloge.

0 : Reste inactif quels que soient les ordres qu’il reçoit.

Information importante : si vous laissez le bouton sur 1 (marche forcée), la commande de mise en route programmée par l’horloge prendra le relais et assurera la continuité du fonctionnement de l’appareil piloté, mais replacera aussi le bouton sur AUTO.

Ce qui signifie qu’une fois la plage horaire de fonctionnement dépassée, il n’y aura plus de marche forcée mais bien un arrêt de l’appareil piloté.

 

Horloge et contacteur ont besoin d’être protégés par des disjoncteurs.

Dans la deuxième partie de cet article, nous verrons la mise en place dans le tableau électrique et le câblage de tous les éléments entre eux jusqu’à la ligne finale vers l’appareil à faire fonctionner.

A la semaine prochaine pour la deuxième partie 😉

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?

Devenez Membre, c'est rapide et Gratuit !

Vos privilèges en tant que membre :

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés et réservés exclusivement aux membres.

+ Vous bénéficiez de remise de 20 à 50% dès la publication d'un nouveau guide (NOUVEAU PRIVILEGE)

Oui, Je Veux Devenir Membre
(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien(trackback) depuis votre propre site.

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Avant de cliquer sur "Envoyer le commentaire", voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)

What is 12 + 15 ?
Please leave these two fields as-is:

Powered by WordPress | Designed by: buy backlinks | Thanks to Etiketten, web designer and pay per click