Découvrez les bases de l’ossature bois (Partie 2)

ossature-bois

Si vous avez lu la première partie de cette série sur les bases de l’ossature bois, vous vous êtes peut-être dit « Ok, j’ai compris le principe, mais pour monter une structure qui vient se fixer sur deux poteaux, comment ces deux poteaux sont-ils installés ? Comment les faire tenir debout ? Comment être sûr qu’ils sont parfaitement d’aplomb ?

C’est, entre autre, ce que nous allons voir dans cette deuxième partie 😉 !

 

Lorsque l’on construit en ossature bois, c’est sur toute la périphérie du projet qu’il faut poser la sablière de départ (sans oublier d’étaler dessous la fameuse bande d’arase ;-), sauf bien entendu aux endroits où il est prévu une porte ou une baie vitrée.

De cette façon, il sera possible d’utiliser la technique du contreventement provisoire.

Que ce cache t-il derrière cette appellation pompeuse 🙂 ?

Et bien, il s’agit tout simplement de bloquer tout mouvement d’un poteau ou d’un panneau complet à l’aide de chevrons !

Voyons cela sur le schéma ci-dessous :

contreventement-provisoire

Le poteau 15x15cm (marron sur ce dessin), est soit visé sur une des sablières, soit fixé dans la dalle béton via un pied de poteau.

Il est maintenu à la verticale par les chevrons (en jaune) vissés sur le côté de la sablière et le côté du poteau pour former un triangle et empêchant tout mouvement sur le plan du triangle ainsi formé.

Avant de visser la deuxième extrémité d’un chevron, vous vous assurez du parfait aplomb du poteau. Idem quand vous fixerez le deuxième chevron.

Vous aurez compris qu’il faut être au minimum deux pour effectuer cette opération ;-).

Ici je vous ai dessiné deux chevrons en place, mais il faudra en mettre un seul à la fois pour ne pas gêner la pose des montants contre le poteau.

Cette technique de maintien peut être appliquée à tout élément vertical le temps du montage de l’ossature.

 

Utiliser des poteaux 15x15cm n’est bien sûr pas une obligation, et est « réservé » au « grosse » construction à étage et/ou charpente.

Pour des réalisations plus légères, style garage ou (bel) abri de jardin ;-), les angles peuvent être réalisés plus simplement, à l’aide des mêmes bastaings de section 50x150mm ou 45x145mm, comme ceci :

principe-A

 

Ou comme ceci :

principe-B Les bastaings qui se touchent seront solidement vissés ensembles à l’aide de vis 6x120mm.

Pour une parfaite efficacité, voyez l’utilisation d’une visseuse à chocs ainsi qu’un bon choix de vis ;-).

 

Si vous réalisez une extension à votre maison, vous devrez donc appuyer l’ossature contre un mur.

Pour cela, rien de plus simple : le premier bastaing vertical (50×150 ou 145x145mm) sera fixé directement contre la maison.

Voyez pour cela l’article Comment fixer efficacement un bastaing sur une maison.

 

A suivre… 😉

 

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?

Devenez Membre, c'est rapide et Gratuit !

Vos privilèges en tant que membre :

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés et réservés exclusivement aux membres.

+ Vous bénéficiez de remise de 20 à 50% dès la publication d'un nouveau guide (NOUVEAU PRIVILEGE)

Oui, Je Veux Devenir Membre
(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien(trackback) depuis votre propre site.

9 commentaires à “Découvrez les bases de l’ossature bois (Partie 2)”

  1. ludovic dit :

    bonjour,

    ce type de construction en ossature en bois m’intéresse mais à la lecture de l’article, il y a une chose que je n’arrive ^pas à saisir. J’ai beau lire et relire je ne vois pas comment on visse les poteaux dans la sablière? utilise t-on un pied de poteau? des équerres?

    merci

    • christophe dit :

      Bonsoir Ludovic,

      Avant tout, pardon pour mon délai à vous répondre, j’ai du retard dans mes réponses dû à un nombre important de commentaires et mails reçus pendant la période de mes vacances.

      Vous pouvez utiliser des pieds de poteaux, des équerres, ou si vous réalisez vos travaux avec de la main d’œuvre (des amis), il est aussi possible de visser le poteau sur la sablière basse quand les deux sont couchés au sol, et de relever ensuite l’ensemble pour fixer la sablière sur la dalle. Pour faciliter l’opération de levage plus lourde et plus délicate que les premières possibilités, il est préférable, pendant le levage, de bloquer le poteaux et la sablière ensembles en les reliant avec un chevron. On forme ainsi un triangle qui empêche le poteau de basculer dans un sens, pendant que des bras le maintiennent dans l’autre sens le temps de fixer la sablière et de contreventer l’ensemble complètement.
      Pour la fixation du poteaux sur la sablière, utiliser au moins 4 vis de 6×120.

      Bien amicalement,
      Christophe

  2. Donat dit :

    Bonjour,
    C’est un véritable plaisir de feuilleter vos pages et d’apprendre un tas de choses. Votre aide est précieuse. Merci de partager vos connaissances.

  3. Charles dit :

    Bonsoir,

    Tout d’abord, bravos pour le site car je trouve toutes les réponses à mes questions.

    je souhaiterais cependant avoir une petite précision. Je souhaite réaliser chez moi un abri de jardin de 16m² avec un toit monopente, et je souhaiterais savoir si les montants de l’ossature doivent être de 15 x 15 comme vous le décrivez ou si je peux utiliser uniquement des bastaing ?

    Merci beaucoup,

    Cordialement,

    Charles

    • christophe dit :

      Bonsoir Charles,

      Merci pour votre compliment :-).

      Les poteaux 15x15cm sont utilisés pour les angles et les éventuels renforts de soutien, mais uniquement pour des « grosses » construction ayant un étage.
      Comme je l’ai indiqué et illustré dans cet article, pour une construction « légère » comme un garage ou un abri de jardin comme le vôtre, vous pouvez utiliser pour les angles les mêmes bastaings 5x15cm que pour le reste de la structure.

      Bien amicalement,
      Christophe

  4. Nicoulas dit :

    Bonjour,

    Je me permet de venir vous demander conseil:

    Je compte prochainement me faire un plancher bois et ce plancher recevra exclusivement du stockage (carton….)et en dessus de celui-ci une futur chambre.

    J ai prévu de poser un bastaing de 50*150 long 4m sur un mur en brique nouvel génération (prorotherm)avec des tiges filetées diamètre 10 scellement chimique. et l autre cote charpente déjà existante
    Est ce suffisant et combien de tige je doit mettre?

    ce bastaing recevra ensuite 8 bastaing de 63*175 long 3m(tt les 50cm) fixer sur sabot qui seront maintenu avec pointe acier de 4*40mm.

    Est ce que vous auriez des conseils a me donner pour la bonne realisation de mes travaux.

    Merci d ‘avance

    Nicolas

  5. jean philippe dit :

    Bonjour

    je suis très interessé par vos articles sur l’ossature bois.
    Je souhaite faire un garage mais avec un toit recouvert d’une bache EPDM.
    Comment feriez vous la partie surelevé des côtés que l’on appele acrotere ? Avec une autre série de bastaing ?

    Merci

  6. marie dit :

    bonjour,
    et bravo! toutes vos explications et schémas sont très accessibles et clairs ! ma question : dans le cadre d’une extension avec peut-être un étage – j’ai une maison en pisé (terre) comment fixer les bastaings correctement dans ce matériau ?
    merci pour votre réponse,
    cdlt,

  7. Thomas dit :

    Tout d’abord un grand merci pour votre site, je démarre la rénovation de mon second appartement, et j’avais déjà appris énormément de choses, surtout les bases, pour mon premier.
    Cette fois ci je viens vers vous pour avoir quelques conseils sur la pose de panneaux bois, mais en intérieur. Je pense avoir parcouru assidûment toutes les pages qui traitent de l’ossature bois, mais apparemment vous ne parlez que de structure d’extérieur ou de grandes pièces style extension, garage…
    Je souhaite réaliser quelques cloisons et un décaissé de faux plafond en OSB, comme on le voit de plus en plus sur des travaux de décorateurs d’intérieur pour donner un look un peu industriel et chaleureux.
    Je me pose donc plusieurs questions par rapport aux structures de placo :

    Doit-on forcément réaliser des structures en bois ? J’ai vu sur certains sites qu’on pouvait le faire également sur rails et je pense que ça m’arrangerait puisque l’extérieur de la cloison sera en OSB mais l’intérieur des pièces sera en Placo et pour les plafonds je pense que le réglage de la hauteur avec fourrure se fait quand même plus facilement.

    Si structure bois, quelles dimensions pour les montants verticaux, les bastaings d’angle, les sablières ? Comment passer les réseaux électriques et d’eau en conservant une épaisseur de cloison proche de celle en placo ?
    Vaut-il mieux utiliser des clous ou des vis ? Quel type de vis ? En laiton pour qu’elles se fondent dans la masse ?
    Suivant le support sur lequel on va poser la sablière basse, doit-on désolidariser du sol ? Par exemple si on pose sur du parquet existant ou sur une nouvelle chape ?
    Une circulation d’air est-elle obligatoire entre les montants de la cloison ? Et en haut et en bas et aux extrémités? Pour des raisons esthétiques je pense qu’on ne peut en réaliser qu’en bas ? Comment la réaliser a l’intérieur de la cloison?

    Si structure métallique, quel espacement entre les montants pour une cloison, ou entre les fourrures pour un plafond ?
    Est-ce que les vis a bois peuvent être utilisées pour percer une ossature métallique et qu’elles accrochent assez pour que la tête rentre dans le bois pour se retrouver à fleur ?

    Enfin d’autres questions sur les panneaux en eux mêmes:
    Quelle épaisseur faut-il choisir pour une cloison, pour un plafond intérieur ? Je pense qu’il faut choisir des panneaux rainurés et bouvetés pour avoir une belle finition de joint, dans ce cas là on oublie le joint de dilatation des 4 mm, c’est bien ça ? Mais dans ce cas quelle dimension prendre pour les panneaux ? Ceux de 1198 mm ne vont pas puisqu’on a pas besoin de joint de dilatation. Ceux de 250 × 125 conviennent-ils ?

    Ça fait beaucoup de questions, ça mériterait peut-être l’ouverture d’un nouveau chapitre non ? Ahah merci en tout cas pour toutes vos lumières.

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Avant de cliquer sur "Envoyer le commentaire", voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)

What is 6 + 13 ?
Please leave these two fields as-is:

Powered by WordPress | Designed by: buy backlinks | Thanks to Etiketten, web designer and pay per click