Découvrez les bases de l’ossature bois (Partie 1)

ossature-bois

Construire en ossature bois est un moyen de construire soi-même son projet (garage, extension, carport, etc.), et ce d’une façon très agréable et rapide.
Une fois les bases acquises, vous pourrez aisément vous lancer et être fier du résultat 🙂 !

Dans cette première partie, voyons l’aspect théorique. Désolé, il faut passer par là 🙁 !

 

 

La première chose à se rappeler, c’est que le bois ne dois pas toucher le sol ou en être trop prés, sinon il finira par pourrir.

C’est la raison pour laquelle il est obligatoire de maintenir une distante mini de 15cm entre le bois et la terre.

Deux solutions s’offrent donc à vous :

  1. Votre dalle béton dépasse suffisamment du sol (au moins les 15 cm requis), l’ossature peut donc être montée sans modification de la dalle.
  2. Si le point 1 n’est pas validé, il faudra monter un rang de parpaings pleins (ou blocs à bancher remplis de béton) et monter l’ossature dessus.

La photo de ce début d’article montre une ossature de garage montée sur un rang de parpaings pleins.

Bien entendu, je vous parle ici d’une ossature faite sur place, et pas des panneaux pré-fabriqués en usine et à assembler sur place. Non. Du traditionnel 😉 !

Le montage d’une ossature bois commence par la pose de la sablière basse (un bastaing résineux traité classe II, de section 50mm x 150mm brut ou 45mm x 145mm raboté) fixée sur le sol maçonné par des goujons, et en ayant pris soin auparavant d’intercaler entre le béton et le bastaing, une bande d’arase éliminant les risques de remontée d’humidité qui pourrait affecter le bois.

goujonUn goujon

bande-araseBande d’arase (existe en bande plastifiée ou goudronnée)

Pour la mise en place des goujons, vous pouvez vous référez à l’article Réalisez une terrasse sur pilotis (partie 2/4) en milieu de page. La seule différence, c’est qu’ici vous percerez avec votre foret béton le bois en même temps que le béton, en prenant soin de bien évacuer les poussières et copeaux avant d’insérer le goujon :

coupe-fixation-sabliere

Le principe de l’ossature bois rappelle une similitude avec l’ossature métallique pour le placo. A savoir l’entraxe entre montants : 60cm.

Il existe plusieurs façons de réaliser les angles d’une construction, et ce, en fonction de la charge à soutenir (étage, charpente, toit simple pente sans étage, etc.), et nous découvrirons cela dans la suite de cette série d’article.

Cependant, une fois votre choix de réalisation des angles retenu, vous fixerez à chaque extrémité un montant sur lequel se posera la sablière supérieure.

Ensuite, il suffira de mesurer 60cm entre le bord de l’angle et l’axe du premier montant, toujours réalisé par des bastaings 45 x 145mm ou 50 x 150mm, et d’entremiser jusqu’à rejoindre l’autre montant.

Tout comme pour le placo, il est probable que le dernier écart soit inférieur à 60cm, ce qui est tout à fait normal.

Par exemple, si je choisis d’utiliser des poteaux de 15cm x 15cm pour les angles , voici comment se présentera l’assemblage entre deux poteaux :

principe-assemblage-panneaux

Ensuite, vous réaliserez des entretoises (les petites « intercalaires » horizontales sur ce dessin), qui donneront de la rigidité à l’ensemble et empêcheront les montants de se déformer.

Pour assembler toutes ces pièces de bois, utilisez de préférence une visseuse choc, avec des vis de 6x120mm.

Rappel : coupez toujours 2 à 3 cm des extrémités d’un bastaing. Vous vous assurerez ainsi que la coupe est droite, et retirerez par la même occasion les risques de pourriture plus sensibles aux extrémités.

Je vous retrouve bientôt pour la suite… 😉

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?

Devenez Membre, c'est rapide et Gratuit !

Vos privilèges en tant que membre :

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés et réservés exclusivement aux membres.

+ Vous bénéficiez de remise de 20 à 50% dès la publication d'un nouveau guide (NOUVEAU PRIVILEGE)

Oui, Je Veux Devenir Membre
(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien(trackback) depuis votre propre site.

44 commentaires à “Découvrez les bases de l’ossature bois (Partie 1)”

  1. michaël dit :

    super sujet qui donne pas mal d info j ai le projet d une extension bois 8X4 m avec toit terrasse et acrantére d ailleur si vous avez des info à me donner sur les toits terrasses elles sont les bienvenus !!!comment fixer les bastaings vis ou autre et ou les fixer sur les bastaings montants? ou fixer un nouveau bastaing de maintiens en travers sur les bastaings montants ??merci

  2. Laurent dit :

    Bonjour

    Je voulais savoir comment sont fixés les bastaings verticaux à la sablière du bas et du haut?

    Merci

    • christophe dit :

      Bonsoir Laurent,

      Pour la fixation bastaings verticaux et sablière haute, vis verticales tout simplement à travers la sablière, dans les bastaings.

      Pour la fixation bastaings verticaux et sablière basse, vissage oblique dans les bastaings verticaux et dans la sablière.

      Dans les deux cas de figures, deux vis espacées d’environ 8-10cm par bastaings, et pour le vissage oblique, si possible une de chaque côté, espacées aussi de 8-10cm.

      Pensez-vous qu’un complément d’article soit le bienvenu avec illustration à l’appui ?

      Bien amicalement
      Christophe

      • Florent dit :

        Bonjour,
        je reviens sur le question de Laurent quant à la fixation des bastaings à la sablière du bas notamment. Je me suis posé la même question. (Oui, un complément d’article serait super pour ce point !!)

        J’ai vu que certains assemblent leurs panneaux à plat et les montent une fois assemblés, le cadre étant posé sur la sablière. (photo vue ici http://la.calougeotte.over-blog.com/) Ainsi, on peut mettre des vis traversantes en haut et en bas de chaque bastaing. Mais un panneau assemblé à monter, c’est + lourd aussi…

        D’un point de vue pratique, quelle solution vous semble la plus intéressante ?

        Merci et bravo pour votre blog tout simplement génial.

  3. Pierrick dit :

    Bonjour et joyeux Noël
    Existe t’il un logiciel simple sur PC pour calculer les débits pour un garage?
    Si oui merci de m’indiquer le lien pour le telecharger

    • christophe dit :

      Bonjour Pierrick,

      Je me suis posé la même question, mais à ce jour je n’ai pas trouvé.
      Pour mes calculs de débit, je fais un bon vieux croquis à « l’ancienne », et je compte… 😉 !

      Si de votre côté vous trouvez, n’hésitez-pas à nous en faire part 🙂 !

      Bien amicalement,
      Christophe

  4. nicolas dit :

    bonsoir, il existe plusieurs tailles et diamètres pour les goujons pouvez vous m’éclairer merci ! et a quel distances les uns des autres les fixer
    cordialement.

  5. Franck dit :

    Bonjour,
    merci pour la clarté de vos explications.
    J’envisage de faire un garage de 12 M de long sur 4,50 m de large en ossature de bois. Est-ce possible? Dois-je ajouter un mur de soutien perpendiculaire au milieu de la longueur?
    Merci

    • christophe dit :

      Bonsoir Franck,

      Pardon pour le délai de ma réponse.
      Oui, vos dimensions sont compatibles avec l’ossature bois.
      Inutile d’ajouter un mur de soutien. Par contre, prévoyez une section de 8x20cm pour les bastaings qui seront sur la largeur de 4,5m. En dessous de 4m, il faut du 6,5x18cm, mais à partie de 4m, il faut du 8x20cm. Et respectez bien un entraxe de 40cm entre chaque bastaings (solives).
      Si vous ne l’avez pas lu, voici un article qui pourra peut-être vous être utile :
      http://www.reussir-ses-travaux.com/comment-repartir-uniformement-l-entremisage-d-un-solivage

      Bien amicalement

      Christophe

      • Franck dit :

        Bonjour,
        merci pour la réponse. D’autres questions me viennent…
        Ce garage n’aura pas d’étage, seulement un grenier de 90 cm au max pour stocker un peu de matériel car la toiture sera une pente entre un mur à 3,16m et l’autre à 2,28m. J’envisageais de mettre des madriers 75×225 tous les 60 cm pour la charpente. Est-ce envisageable? Dois je tout de même placer des bastaings de 8×20 parallèlement au sol comme solives? Avec un entraxe de 40? ou 60 possible? Ce garage fera exactement 4,32m de large.
        Merci d’avance.

  6. greg dit :

    BONJOUR
    COMME MICKAEL JE DESIRE FAIRE UNE EXTENSION EN TOIT TERRASSE DE 3.5M X 2.70M SUR UNE HAUTEUR DE 2.20M
    A QUELLE PROFONDEUR DOIS JE FAIRE LA FONDATION ET QUELLE SERAIT SA MENSURATION?
    MERCI

  7. aurélien dit :

    Bonjour, j’ai une petite question, peut on fixer un garage ossature bois sur des agglos creux ? si oui, comment fixe le tout !!! merci d’avance

  8. christophe dit :

    Bonjour Aurélien,

    Peut-être que cet article répondra à votre question 😉 ?

    http://www.reussir-ses-travaux.com/comment-fixer-efficacement-un-bastaing-sur-une-maison

    Bien amicalement,
    Christophe

  9. emmanuel dit :

    excellent article comme toujours.
    Petite astuce que je tiens d’un charpentier pour la fixation de la lisse basse (ou sablière ici) sur la dalle. Pour éviter tout risque de fendage de celle-ci, il ne faut pas positionner les goujons tous dans le même axe, au milieu de la lisse… Vu de dessus, il est préférable de percer la lisse basse en quinconce : un trou un peu plus vers l’intérieur du bâtiment, un autre un peu plus vers l’extérieur et cela tout au long de la lisse basse !

    D’autre part j’aurai tendance à mettre du classe III pour la sablière basse, la proximité d’une zone potentiellement humide ne me rassure pas vraiment! Surtout quand on vient de percer la bande d’arase pour mettre les goujons ! Je vais revoir les DTU !

    Qu’est-ce que tu en penses ?

    Encore merci pour tt ton travail : l’artisanat et le blogging!

    Amicalement
    Manu

  10. denis dit :

    Bonjour,
    j’aimerais construire un garage ossature bois et j’aimerais savoir si vous connaissez un bon manuel pour la construction ossature bois histoire de ne rien oublier a chaque étape de la construction.
    Merci de votre retour.

  11. jack dit :

    Bonjour Christophe
    Inscrit comme membre à l’instant
    Je souhaite faire un garage ossature bois dans le prolongement du garage de ma maison existant
    Un coté sera mitoyen avec le pignon de la maison du voisin
    Est-ce que je peux m’appuyer sur ce pignon et considérer que c’est un coté, donc pas de bardage
    Je compte mettre un bac acier – est-ce que ce ne sera pas trop bruyant en cas de pluie, sachant que la chambre des voisins est juste au dessus – que dit la législation
    merci de vos réponses
    jack

    • christophe dit :

      Bonjour Jack,

      Lorsque qu’une construction est en limite de propriété, vous pouvez « toucher » cette construction, mais vous ne pouvez pas vous fixer dessus. Elle ne vous appartient pas. Imaginez que votre voisin démolisse cette partie pour faire autre chose. Si vous êtes accroché dessus, votre construction part avec !

      Lorsque deux maçonneries d’habitations différentes se touchent, un joint de dilatation en polystyrène assurent une désolidarisation. Il s’agit de 2 murs qui se touchent, mais ne sont pas solidaires.

      Quand c’est du parpaing, ça va. Mais pour une ossature bois… ???

      Votre question est pertinente, j’aimerais connaitre la réponse, mais hélas je n’ai jamais été confronté à une telle problématique et ne peux donc pas vous répondre 🙁

      Si vous trouvez la réponse, n’hésitez-pas à à partager ici 😉 .

      Bien amicalement,
      Christophe

  12. Golven dit :

    Bonjour,

    Je souhaite réaliser un garage en ossature bois. Les dimensions seront 6×5.
    La question que je me pose concerne les fondations.
    Est ce qu’une dalle de 15 cm feraillee suffirait ?
    Ou suis je obligé de faire une semelle ?
    Ou bien sur plot ?
    Et surtout comment faire ? 🙂
    Merci de votre réponse .
    Cordialement.

    • christophe dit :

      Bonjour Golven,

      A part pour un abri de jardin qui ne représente pas une charge lourde, il est préférable de réaliser une semelle qui permettra de bien soutenir la charge périphérique de l’ossature, comme c’est aussi le cas pour une maçonnerie.

      Vous pouvez très bien décaisser l’emplacement de la dalle et creuser en même temps l’équivalent d’une tranchée périphérique pour réaliser les semelles, et coffrer l’ensemble.
      Vous pouvez couler le tout en une seule fois, en ayant posé au préalable un polyane partout au fond (dalle et semelle), et ferraillé aussi l’ensemble.

      15cm d’épaisseur de dalle, et 35/40cm de profondeur de semelle (depuis la surface de la dalle).

      Bien amicalement,
      Christophe

  13. Golven dit :

    Merci pour toutes les infos.
    Concernant la section de mon bois (150*50) cela est il suffisant pour mon OSB ?
    Je vas effectuer un toit terrasse (si je trouve un tuto :)) je ne pense ne pas avoir besoin de poteaux d’angles pour mon garage. Qu’en pensez vous ?
    Merci.

    Golven.

    • christophe dit :

      Bonjour Golven,

      Cette section est parfaite, à une nuance près : 150×50, c’est un bastaing brut.
      Pour de l’ossature bois, c’est du calibré raboté 145×45 qui est demandé, avec les angles arrondis !

      C’est la norme des constructions ossature bois (DTU 31.2) qui impose le 145×45 (stocké chez le fournisseur à l’abri des intempéries), car chaque bastaing est parfaitement de même section (ce qui n’est pas toujours le cas du 150×50), et parce que les angles arrondis retardent la propagation du feu en cas d’incendie ! (oui oui, vous avez bien lu !)
      Et bien entendu un 145×45 raboté est plus cher qu’un 150×50.

      De ma propre expérience, j’ai constaté sur des chantiers des différences de section sur du raboté (et pourtant parfaitement sec) ! J’ai construit chez moi deux extensions avec du 150×50, et le résultat est impeccable, car même si de légères différences de sections peuvent effectivement apparaitre, il n’est pas difficile d’aligner les côtés qui recevront l’OSB.
      Viens alors le détail des angles arrondis contre le feu : si des flammes attaquent l’ossature, c’est que l’intérieur du bâtiment est déjà bien détruit…

      Bref, je ne m’étalerai pas plus sur de telles normes très discutables car n’intervenant pas dans la solidité et la qualité de l’assemblage, et qui à mon gout, ne font au final qu’augmenter les prix !
      Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, un professionnel se doit de suivre des normes pour exercer. Cela permet d’avoir des règles de constructions qui certifie une qualité de réalisation. Ok pour ça.
      Sauf que trop de normes, tue les normes, et le travail qui va avec.

      A vous donc, à titre privé, en fonction de ces éléments et de votre budget, de choisir la section qui vous convient, à quelques millimètres près 😉 …

      Pour les angles, des poteaux ne sont pas obligatoires.
      Je l’explique dans la deuxième partie de cette série d’article :
      http://www.reussir-ses-travaux.com/decouvrez-les-bases-de-lossature-bois-partie-2

      Je vous souhaite une belle réalisation 🙂 !

      Bien amicalement,
      Christophe

      • Aurél dit :

        Bonjour Christophe,
        Cela fait quelques mois que je parcours le blog et je vais(enfin) me lancer dans la construction de mon garage. Celui ci sera situé contre ma maison, elle même ossature bois avec parement briques ce qui fait que je ne pourrai pas utiliser le mur de briques initial de la maison…
        Je réaliserai donc une ossature intérieure afin de pouvoir placer les solives.
        J’ai entendu parler des toits plats PVC, je suis très intéressé par cette technique. Savez vous comment procéder ? D’abord réaliser un cube avant de réaliser la légère élévation?
        Merci pour votre réponse.

        Aurél

  14. stéphane dit :

    Bonjour pourriez-vous détailler la partie fondation, semelle avec un éventuel croquis/shéma svp?
    Je souhaite réaliser une extension de maison qui servira de garage + 1 chambre à l’étage (au dessus du garage)
    celle çi sera accolée à la maison et concernant les fondations je trouve différentes versions (fondations en carré, fondations en faisant 2 bandes parallèle à la maison, et fondations en U) Je suis un peu perdu….
    cordialement.

  15. alexandre dit :

    Bonjour

    tout d’abord merci de la qualité de votre site.
    Je compte réaliser un local de 8,4*3,4
    pour les poteaux je compte utiliser du 15*15
    par contre quel section concernant les » montants »(si c’est le thermes) pour les murs , avec un entrave de 60cm?

    Merci de votre réponse

    Alexandre

    • Alex dit :

      Bjr
      avez-vous réalisé votre agrandissement
      Pouvez-vous me dire si cela et difficile de le réaliser et de savoir en gros combien vous en avez eu pour prévoir un budget merci à vous

      • christophe dit :

        Bonjour Alex,

        J’ai réalisé l’extension de ma maison, la dernière illustration sur cet article :
        http://www.reussir-ses-travaux.com/decouvrez-les-bases-de-lossature-bois-partie-4.

        Vous donnez le montant des matériaux que j’ai utilisé vous donnerait une idée fausse car cela dépend de la dimension de l’extension et des caractéristiques esthétiques que vous décidez d’apporter à votre projet.
        C’est la raison pour laquelle j’ai dessiné mon projet, ensuite j’ai comptabilisé les bastaings et les sections nécessaires. Puis j’ai demandé une cotation à mon fournisseur. Ce projet date de 2007 et les prix changent chaque année 🙁 .

        Réaliser son extension en ossature bois est très agréable. Ça avance vite, pas besoin d’attendre que ça sèche comme pour la maçonnerie, ça sent bon ;-), et c’est beau 🙂 !

        Bien amicalement,
        Christophe

  16. Philippe dit :

    Bonjour, pensez vous qu’une dalle béton déjà existante de 12 cm d’épaisseur puisse supporter une extension en ossature bois toit plat sans étage de 25 m² ?
    Merci par avance.

  17. stephane dit :

    Bonjour,
    Je souhaite construire ma maison en ossature bois en autoconstruction. Pour renforcer la rigidité et la solidité de l’ensemble, je compte remplacer les poteaux bois par des poteaux béton dans les angles et en milieu de mur. Est ce possible et est ce que je dois isoler le bois du poteau.
    Merci pour ce merveilleux blog et pour votre réponse.

    • christophe dit :

      Bonjour Stéphane,

      Je suis quelqu’un qui fait du solide, mais là vous me battez 😉 !
      Cela me parait inutile d’envisager la mise en place de poteaux en béton, les poteaux en bois sont largement suffisants.
      Ceci dit, si c’est votre choix, il doit se respecter.
      Une bande d’arase étant obligatoire pour la lisse basse entre le béton et le bois, il me semble logique de faire la même chose et d’isoler le montant en contact avec le poteau, même si les remontées d’humidité éventuelles n’iront pas jusqu’en haut.

      Note : pour la lisse basse, les normes imposent une première lisse en traitement classe 3 (autoclave) isolée de la maçonnerie par la bande d’arase et fixées par des goujons, ensuite une deuxième lisse basse en traitement classique (classe 2) fixée sur la première lisse.
      Pourquoi cela ? Parce la fixation traverse la bande d’isolation et donc laisse un passage possible pour les remontées d’humidité. D’où le traitement classe 3 plus résistant à l’humidité.

      Bien amicalement,
      Christophe

  18. Régis dit :

    Bonjour à Tous,
    Je viens de découvrir votre site par hasard. Super! En cherchant des idées pour réaliser un abri de camping-car de dimension d’environ (8m x3.5 ou 4m hauteur de passage 1.70m).
    Je vais voir à ajuster vos bases de plan à ma réalisation.
    Si quelqu’un a déjà construit ce genre de garage, je suis preneur d’idées.
    Cordialement.

  19. Florent dit :

    Bonjour, pour une porte posée en tunnel, dans une mob, quel seuil mettre ?
    En béton cela créera un point thermique non?

  20. Dimitri dit :

    Bonjour et merci pour ce site très instructif!
    J’aimerai réaliser un garage de 14.5 metres de profondeur sur 5 mètres de large en limite de terrain entouré par des palissades en plaques de beton;
    Je me pose donc plusieurs questions:
    Dois je mettre des poteaux plus gros à intervalles réguliers pour que cela tienne sur la longueur?
    Le toit étant à simple pente j’aurai par exemple un côté à 3m et l’autre à 3m50 mais peut on faire une hauteur de 3m50 avec un seul bois ou doit on faire deux hauteur ( deux structures superposees)?
    Et enfin comment barder du côté collé aux plaques béton? Faire une structure finie de 14m50 et la lever? Cela risque d’être compliqué !
    Merci d’avance

  21. aurelien dit :

    Bonjour,

    Je vais réaliser un garage ossature bois avec toit terrasse, je souhaitais donc poser des poutres 15*15 au angles mais aussi tout les 4M est ce utile? sachant que celui-ci fait 9M sur 3M. De plus ces poteaux, comment sont il fixer a la sablière?
    Autre question sur différent site, il posent une sablière, mais aussi une lisse basse, est ce que cela est utile?

  22. florian dit :

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour toutes ses informations très enrichissantes.
    Autoconstructeur, j’attaque maintenant mon abri de jardin en bois bardage clin.
    Est-il nécessaire d’apposer les plaques d’OSB sur les bastaing ?
    Quelle est l’utilitée des plaques OSB ?
    Soit Choix 1 : Bastaing + OSB + Pare Pluie + Tasseau + Clin
    Soit Choix 2 : Bastaing (avec renforts horizontal) + Pare Pluie + Tasseau + Clin

    Cordialement

  23. Alain dit :

    Bonjour Christophe
    En réponse a une question (Sept.2015) tu dis:

    Note : pour la lisse basse, les normes imposent une première lisse en traitement classe 3 (autoclave) isolée de la maçonnerie par la bande d’arase et fixées par des goujons, ensuite une deuxième lisse basse en traitement classique (classe 2) fixée sur la première lisse.
    Pourquoi cela ? Parce la fixation traverse la bande d’isolation et donc laisse un passage possible pour les remontées d’humidité. D’où le traitement classe 3 plus résistant à l’humidité.

    Ma question est: comment fixer la deuxième lisse basse sur la première (sablière) avec la présence du goujon (Cf.premier schéma de la page)?

    Merci pour ce site que je viens de découvrir recemment

  24. David dit :

    Bonjour en cas de baies vitrées
    Faut il rajouter des poteaux ??
    Sur construction à etage

  25. David dit :

    Est il possible d avoir un schéma des angles entre deux façade

  26. mickael dit :

    j’ai commencé à construire un atelier de 7.5X4m. ossature bois sur plots béton. pas de dalle. les bastaings de lisse basse ne seront pas traversés par des gougeons, donc pas de perfo de la bande isolante, mais fixés aux plots par des cornières métalliques. en fait il s’agit de construire d’abord une dalle « tout bois  » avec un plancher et ensuite les murs ossature bois pour le contreventement viennent se poser sur cette dalle.

  27. seb dit :

    bonjour
    je fais une extention en ossature bois sur l’avant de ma maison qui elle est en parpaing.
    et j’aurrai voulu savoir si le fait de fixer mes modules d’ossature sur le mur de ma maison avec des goujon ou tirfon était risquer et ais je des precotion à prendre

    merci de vos réponce cordialement
    seb du 76

  28. bonjour, dit :

    bonjour,

    Je souhaite savoir s’il est possible de monter directement les montant verticaux en 45*145 sur la lisse basse autoclave?
    merci de votre réponse

  29. Christian dit :

    Bonjour,

    Site très intéressant!

    Une question:

    Si un garage ou car-port (terme du contrat de construction) en OSB est livré tel que la bande d’arase est à même le sol, est-ce correcte d’un point de vue norme ou règles de l’art ?

    En effet, le garage a été livré ouvert côté jardin et fermé des trois autres côtés (porte sectionnelle côté rue et les deux autres face pleines OSB). A la réception, nous n’avions pas émis de réserve sur ce point …

  30. Christian dit :

    Un oubli à mon précédent post:

    Je vous remercie de votre aide en retour 😉

    Christian

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Avant de cliquer sur "Envoyer le commentaire", voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)

What is 14 + 14 ?
Please leave these two fields as-is:

Powered by WordPress | Designed by: buy backlinks | Thanks to Etiketten, web designer and pay per click