Découvrez la seule fixation efficace dans le placo

molly
Fixer quelque chose dans du placo nécessite quelques précautions, car de part la nature fragile du matériau, on s’expose à de sérieux désagréments :-(.
Pour illustrer cet article, je vais m’appuyer sur un commentaire reçu de Fanny suite à l’article Réalisez un rangement simple dans votre garage, et auquel je répondrai plus bas dans ces lignes :
«… je souhaite faire sur un grand mur de mon salon des étagères pour des livres, déco, et surtout TV. Mais ce mur en question est juste un mur en placo (sur rail). Un ami m’a dit que les étagères tiendront, que les crémaillères resteront bien fixées si les chevilles sont bien adaptées mais que c’est surtout le mur qui risque de ne pas tenir et que si le poids est trop important le mur pourrait « s’arracher »?? est ce vrai ? »

Pour lire la suite, vous devez être membre.




Inscrivez-vous dès maintenant !
Cliquez ici si vous avez perdu votre mot de passe

post-layout

Vous avez aimé cet article ?

Devenez Membre, c'est rapide et Gratuit !

Vos privilèges en tant que membre :

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés et réservés exclusivement aux membres.

+ Vous bénéficiez de remise de 20 à 50% dès la publication d'un nouveau guide (NOUVEAU PRIVILEGE)

Oui, Je Veux Devenir Membre
(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien(trackback) depuis votre propre site.

25 commentaires à “Découvrez la seule fixation efficace dans le placo”

  1. Je vous remercie pour cette solution. C’est intéressant de mettre des photos, ça permet à des personnes comme moi pas trop bricoleuse de s’en sortir.
    Sujet de l’article très intéressant.
    A bientôt pour d’autres conseils.

  2. JPS dit :

    Bonjour Christophe,
    Petit complément concernant les chevilles  »placo » ….
    Lorsqu’elle sont expansées dans le placo, et pour  »farfaire » leur solidité, il suffit, à l’aide d’une seringue à gaver (achetée pas très cher dans les boutiques de matériel médical)… je disais il suffit d’injecter du ciment colle moyennement liquide pour qu’il vienne consolider la surface des pattes de la cheville en contact avec le placo et renforcer la fixation.
    Le ciment colle restera autour de la cheville dans la mesure ou  »bien sûr » derrière le placo se trouve une laine d’isolation.
    Autre sujet ….. pour les crémaillères, il suffit de monter la cloison non pas avec des montant acier de placo mais avec des montants en bois, fixés en haut et en bas dans les rails de l’ossature mais aussi fixés dans le mur derrière pour renforcer la solidité.
    A plus.
    signé : JPS

  3. Olivier dit :

    Bonjour
    Je viens de lire votre article concernant le placoplâtre et la fixation d’étagères sur un mur en placo.
    Je pense que vous êtes comme moi: le placo, c’est vraiment un produit de très mauvaise qualité !
    Rien ne remplacera la Brique de 5 cm et le plâtre !
    Seulement, bon nombre de professionnels (et bien sûr de bricoleurs) sont tellement paresseux qu’ils se sont jetés sur ce produit facile à mettre en œuvre, pas cher, et d’une longévité très faible ! Un coup dedans avec un meuble ou même avec le coude et le mur est définitivement à refaire !
    Vous parlez de sa faible résistance à l’arrachement et depuis que ce produit existe (j’avais, il y a 30 ans essayé d’accrocher un placard sur un placo., sans succès: nous avons seulement obtenu 4 grands trous !), aucun progrès n’a réellement été fait (à part mettre des barres derrière le placo. , impossible à faire après sa mise en œuvre !
    En plus, le plâtre absorbe l’humidité l’hiver et la rejette l’été: c’est son grand intérêt, ne le négligeons pas.

    • JPS dit :

      Petite réponse à Olivier,
      Je suis entièrement d’accord avec toi concernant la brique plâtrière et le plâtre, mais depuis que les plaques de plâtre existent combien de plâtrier ont cessés leur activité. De nos jours on ne trouve plus un plâtrier qui vous fasse une maison avant plusieurs mois car ils sont de moins en moins nombreux.
      Le revêtement des murs intérieurs de ma dernière maison était fait de brique revêtues de plâtre dans lequel du sable avait été rajouté, ca faisait un effet …. bœuf, une fois légèrement poncé que les gains de sable ressortaient.
      Et maintenant le placo, a pris le dessus. Que pouvons nous y faire, surtout que les prix sont plus intéressants que les briques.
      A plus …
      JPS

  4. Alexandre dit :

    Bonjour,

    Je viens de trouver votre article, je me permets de partager m’a propre expérience.
    J’ai construit toute ma maison avec du « placo » il y a de nombreuses années. Mes placards sont équipés de crémaillères et très fortement chargés sans parler des placards de cuisine chargés de vaisselle en partie haute.

    Je reconnais que le placo n’est pas aussi « noble » que la brique traditionnelle mais bien posé il est parfaitement adapté au usage d’une maison.
    Ce qui nuit en général à sa réputation c’est une pose ne respectant pas les règles.

    Je félicite Christophe pour son article bien illustré. Je me permets de le compléter en disant qu’il est nécessaire de bien choisir la cheville molly. La longueur et la section de la vis vont jouer sur respectivement sur la résistance à l’arrachement et sur la résistance au cisaillement.

    Voila bon travaux à tous.

    • yannick dit :

      bonsoir

      je vient de voir votre article sur les fixation dans le placo.
      Pour ma part jutilise un bout de tasseau en bois que j’insere derriere le placo en ayant pris soin auparavant de faire un trou de la largeur du tasseau Je visse une vis dessus pour le maintenir pendant la pose et lui donne un quart de tour une fois derriere le placo ensuite je visse une vis a chaque bout du tasseau et je rebouche le trou avec le morceau de placo et un peu d’enduit Ce systeme convient surtout pour des charges lourdes.J’ai fixé tout mes radiateurs electriques ,50kgs les plus lourd.
      Bonne continuation

  5. Robert dit :

    Bonjour à tous : je souhaite dans une cloison en placo-plâtre (cloison sèche) créer une ouverture entre cuisine et séjour avec pour motif essentiel d’y laisser passer de la lumière du séjour situé au sud vers la cuisine située elle au nord – j’envisage pour cela de découper ma cloison sur 1m60 de longueur et 0.80 de hauteur à environ 1.40 m du sol – cette ouverture ainsi crée j’envisage d’y installer une paroi style verrière vitrée – l’utilité n’en sera que le passage de la lumière et un sentiment d’espace supplémentaire et visuel entre les 2 pièces – cette verrière a un dormant de 0.35 mm elle est composée de 4 vitrages de 0.40 – ma question est la suivante comment fixer avec certitude cette verrière sur son pourtour en l’intégrant ainsi dans ma découpe de la cloison en placo-plâtre ?
    il s’agit d’une cloison en panneaux placo-plâtre d’épaisseur de 0.50mm
    si vous pouvez me conseiller j’en serai ravi et cela m’aidera à me décider – s’il y a la moindre difficulté ou incertitude n’hésitez pas à m’en faire part Merci d’avance à vous tous !

  6. fred dit :

    Bonjour Robert,

    Vous écrivez qu’il s’agit d’une cloison en panneaux placo-plâtre d’épaisseur de 0.50mm … une erreur de virgule je présume ( 0.50mm cela fait un demi millimètre ).
    Soyons précis : une cloison vitrée dans l’espace de l’épaisseur des carreaux de plâtre ? Procédez simplement en fixant des tasseaux que vous pourrez peindre de la couleur que vous voudrez à l’intérieur du trou ainsi créé, 1.60 x 0.80 m pour faire un  » cadre de séparation  » des vitres.

    La largeur des tasseaux est de la largeur des carreaux de plâtre moins l’épaisseur des vitres et la largeur de la baguette de propreté qui fixe la vitre à l’extérieur. vous pouvez fixer la vitre par un fil de joint néoprène très fin ou pas.

    Coût de l’opération 3 tasseaux de 2 mètres + 3 baguettes de déco + 8 clous sans tête ou tête d’homme pour moins de 25€ le tour est joué. sinon vous m’appelez et je viens le faire il y en a pour 2h maxi je suis auto-entrepreneur à 37.50/h

    Vous êtes où ? Si IDF ouest ou Paris ok sinon … un peu de Courage, et vous y arriverez .

  7. monique dit :

    lors du perçage pour mettre une cheville molly je rencontre les rails de maintient du placo
    peut on percer le rail???

    • christophe dit :

      Bonjour Monique,

      Oui, il est possible de percer le montant.
      Mais il y a un risque : voir les ailettes de la cheville Molly se bloquer à cause de la forme du montant 🙁 !
      Il doit y avoir suffisamment d’espace autour du trou pour que la cheville se rétracte normalement.

      Bien amicalement,
      Christophe

  8. guillaume dit :

    Pour répondre à la fin de l’article il est bien possible de mettre des crémaillère dans les rails à placo, l’ayant fait chez moi. Bien évidemment si vous n’avez pas réalisé vous même la pose des rails et du placo, c’est suicidaire car trop aléatoire. Comme j’ai fais toute la maison moi même j’avais bien évidemment marqué précisément au sol l’emplacement de chaque rail avant de faire les bandes et la peinture, puis j’ai installé le tout et ca tient très bien. Egalement il faut s’assure que les rails on bien été posé de niveau et marqué son trait un peu en décalage de l’axe du rail, afin d’éviter que les aillettes de la cheville molly ne viennent taper l’âme du rail. Avec de la rigueur et de la précison ca roule.

    Cordialement

  9. Nicolas dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article super intéressant !
    Je me demande si cette technique marche aussi pour un placo doublé d’une isolation de type polyuréthane (« condensé ») de 4cm d’épaisseur… On ne trouve aucun article sur le net :-/
    Voici mon expérience jusqu’à présent : J’ai essayé sur un placo de 1cm et d’une isolation de 2cm. Mais le combiné n’était pas encore placé sur le mur, juste à titre d’essai donc…et ça marche super bien ! (j’y ai mis un poids de 5kg sur une seule visse et rien n’a bougé après 24h). Très satisfaisant !
    Je me lance alors dans le vrai monde : sur le mur un placo de 1cm et non pas 2 mais 4cm d’isolant !….Echec 🙂 Je fais le serrage sans pince (en vissant) :
    • Soit l’accroche dans le plâtre se fait mal : La partie dans le plâtre tourne aussi, je ne vous dis pas le dégât…
    • Soit la visse a trop de mal à tourner et du coup je creuse l’embout de la visse qui devient donc complètement inutilisable… (je casse la x)
    Je ne comprends vraiment pas pourquoi ça marchait bien sur la plaque de 2cm non placée et pas celle de 4cm sur le mur (peut-être qu’il y a moins de place pour la rétraction lorsque sur le mur, peut être que ça demande juste + de force…).
    J’ai aujourd’hui acheté la pince pour le serrage…je vous tiendrai au courant 🙂 Jusqu’ici, j’ai vraiment galéré et plein d’espoir dans cette pince !! (et je ne parle même pas des autres essai avec longues visses pour atteindre la brique, en touchant un fils électrique…argh).
    Nicolas

    • Nicolas dit :

      Je me répond à moi-même 🙂

      J’ai essayé avec la pince qui sert à rétracter la vis sujet de cet article…la pince s’est carrément pliée ! (pince à mon avis de bonne qualité inclus dans un package « read head »).
      Bref je déconseille ce genre de vis si il y a un isolant en polyuréthane de 4cm… (peut être que ça ira pour du 2cm). A moins que quelqu’un a une expérience ou un truc/astuce a ce propos…
      Ma dernière solution est une cheville à frapper, seul truc que je n’ai pas encore essayé, je croise fortement les doigts…

      Nicolas

      • fred dit :

        Bonjour,

        Le sujet a donc bien été évoqué, mais sans solution …

        J’ai donc la même problématique : fixer des étagères dans le mur de mon garage. Pour être hors gel, j’ai aussi 1 cms de placo + 4 cms de PU, quel système adopter ?
        Mollys ou vis classiques + chevilles « courtes » (< 5 cm)
        Merci pour cette réponse, et le site en général !

  10. Mélusine dit :

    Bonjour, j’aimerais soumettre un projet afin d’obtenir des conseils avant d’entamer mon travail: j’aimerais transformer un meuble living en meuble haut et le fixer contre un mur en placo pour gagner de la place. Le meuble mesure 210 cm de longueur, 100 cm de hauteur et pèserait environ 100 kilos vide. J’ai acheté 4 équerres renforcées (l’indice de charge est de 150 kilos par paires). Je pesais fixer ces équerres avec des chevilles Molly en acier contre le placo et poser le meuble dessus. Est-ce raisonnable? Si oui, à quelle distance d’entre elle devrai-je fixer les équerres? Merci

    • christophe dit :

      Bonjour Mélusine,

      Je ne me risquerai pas à faire cette fixation dans le placo seul, même avec ces équerres.
      C’est le placo qui va s’arracher vu les 100kg à vide du meuble 🙁 .

      Quand on envisage des meubles hauts dans une cuisine ou toutes autres pièces dont les murs sont en placo, on prévoit dans l’ossature des renforts en bois facilitant la pose et assurant une capacité de charge importante. Ce qui n’est apparemment pas le cas de votre configuration 🙁 .

      Si votre ossature est composée de montants doublés, donc solide, vous devez mettre vos équerres au niveau de ces doubles-montants(soit sur l’un soit sur l’autre), en perçant les montants pour faire passer une molly de bonne qualité dans chaque trou.
      Mais ce n’est pas évident à réaliser.
      D’abord il faut repérer les montants (un aimant puissant peut vous aider).
      Quand on regarde un montant, il a une forme en U.
      Dans la cloison, on percera donc sur un côté de ce U.
      La difficulté réside dans le fait d’éviter d’être trop près du fond du U du montant, sinon l’écrasement de la cheville sera bloqué par le fond du montant et ce sera désastreux 🙁 !
      Avec un seul montant, je ne peux rien vous garantir.
      Tentez la fixation d’une équerre, et suspendez une charge très lourde pour tester.

      Bien amicalement,
      Christophe

  11. Anto dit :

     » je ne me risquerais pas à fixer des crémaillères dans du placo pour créer des étagères comme dans l’article Réalisez un rangement simple dans votre garage.
    Le seuil d’arrachement risquera d’être atteint très vite compte tenu du poids, et la catastrophe avec.
    C’est à dire de gros trous dans le placo, et tout le contenu des étagères par terre 🙁 !
    Si, comme Fanny, vous avez ce projet, je vous conseillerais une étagère classique bien posée au sol (même si c’est moins « fun »).
    Il n’y a qu’une seule condition pour laquelle je tenterais le coup, c’est en fixant les crémaillères dans les montants métalliques de la cloison.
    Mais la difficulté sera de trouver précisément ces montants, de façon à pouvoir utiliser ces mêmes chevilles Molly qui s’écraseront cette fois dans ces montants métalliques et plus uniquement dans le placo. »

    Je l’ai fait. Il s’agit de faire reposer les crémaillères au sol ou bien sur la plinthe (en carrelage dans mon cas). Un point d’appui vertical se crée qui s’oppose au risque de cisaillement de la cheville Molly dans le ba13.
    J’ai aussi fixé les chevilles dans les montants métalliques, mais c’est galère, le risque de tomber dans l’âme du montant est trop important.

  12. STL dit :

    Bonjour,
    Je souhaiterais fixer une colonne de salle de bain de 1m80 de hauteur, 30cm de largeur, environ 30kgs sur une cloison en ba13 d’1cm environ.
    PPenzez-vous que 2 chevilles Molly métalliques en haut et en bas suffiront?
    Merci d’avance pour vos conseils!

  13. Véronique dit :

    Bonjour ou bonsoir.
    Ma cage d’escalier est montée en placo sur le côté droit afin de la fermer (délimité l’étage du rez de chaussée et qui est le dos du placard au rez de chaussée).
    Cette portion de placo à pris pour appui la poutre de l’étage (plancher).
    Puis je installer des étagères crémaillères qui seront fixées sur par exemple, 2 vis sur la poutre et descendent au maximin.
    Le décalage entre la poutre et le mur (environ 2 cm) pourrait être comblé par un tasseau.
    Fixer la crémaillère sur le tasseau et éventuellement coller le tasseau au mur.
    Est ce que c’est réalisable pour vous ou suis je dans l’erreur ?
    Sinon si vous avez des idées je suis preneuse.
    J’aurais pu joindre un dessin je l’aurais fait

    • christophe dit :

      Bonjour Véronique,

      Un petit croquis ou une photo avec des annotations ne serait pas de refus pour bien comprendre ;-).
      Mon adresse mail christophe[AT]reussir-ses-travaux[point]com, en remplaçant ce qu’il y a entre les crochets par les caractères que vous connaissez 😉 (c’est pour éviter les robots de spam).

      Bien amicalement,
      Christophe

  14. Pedro dit :

    Bonjour ,
    Je vais couper le garage pour faire une buanderie et comme je me suis ecoeuré du placo je pense mettre des panneaux OSB.
    je souhaite savoir si le vis Molly peuvent se mettre sur ces panneaux.
    merci

  15. Christian dit :

    Bonjour à toutes et tous,
    Je signale que pour vous débarrasser d’une cheville Molly qui ne vous sert plus, j’ai utilisé un outil « multifonctions » BOSCH avec la spatule et j’ai simplement coupé la collerette puis un petit rebouchage et voilà, ça ne ce voit plus !
    Bien cordialement.

  16. Pierre dit :

    A noter que sur les « vrais » chevilles Molly (la marque) la collerette « saute » toute seule. C’est fait exprès. Ça ne laisse que le trou de la cheville sans tout arracher.

    Accessoirement je ne suis pas d’accord avec ceux qui disent que le « placo » est un matériau bas de gamme. C’est comme la formule « il n’y a pas de mauvais outils, il n’y a que de mauvais ouvriers ». Le « placo » comme beaucoup de produits **facile** a souffert de sa facilité (apparente) que ce soit pour des « pros » comme pour des particuliers. Facilité ne veux pas dire sans technique. Hors le « placo » exige un minimum de connaissances techniques. Ça fait 22 ans que je fais du « placo » et je n’ai jamais eu de problème d’arrachage. En contre partie j’ai pu voir des horreurs sur les composés brique/plâtre (du genre 2 passes de plâtre, la première ok la seconde plâtre mort qui part en morceau dans le temps). Je reprendrais aussi l’excellent exemple de plaque de plâtre hydro vendu par une enseigne de bricolage bien connu, 2 fois moins cher que dans une autre enseigne de bricolage bien connu. le 2 fois moins cher n’est « hydro » _que_ sur le carton (et encore -__- ) et le plâtre interne est d’une si piètre qualité que s’en est un scandale de vendre un tel matériaux.

    Donc comme tout, avec la bonne technique, et le bon matériau, (et donc le bon ouvrier) on a un _bon_ (excellent) travail.

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Avant de cliquer sur "Envoyer le commentaire", voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)

What is 7 + 7 ?
Please leave these two fields as-is:

Powered by WordPress | Designed by: buy backlinks | Thanks to Etiketten, web designer and pay per click