Comment réutiliser un raccord PVC collé

Il arrive souvent que l’on soit contraint de modifier une évacuation ou de la supprimer.

Dans les deux cas de figure, on souhaite pouvoir se replacer le plus prés du mur pour éviter que l’ancienne évacuation dépasse trop.

Le problème, c’est que les raccords PVC se collent ! D’où l’impossibilité (apparente 😉 ) de les réutiliser.

Faut-il alors faire en trou dans le mur pour effectuer le raccord ?

Parfois oui, et parfois non !

 

Voici ci-dessous une technique qui donne de très bons résultats si l’on est soigneux.

Ici (la photo en début d’article) il nous faudrait pouvoir décoller l’ancien morceau de tube PVC qui se trouve à l’intérieur du raccord.

Pour cela, un excellent outil existe, la perceuse miniature multi-fonctions :

A l’aide du premier outil visible en bas à gauche de la photo ci-dessus, limez l’intérieur de l’ancien tube PVC :

Vérifiez l’intérieur et arrêtez-vous lorsque vous voyez la différence de teinte repérée par les flèches sur la photo ci-dessous.

Cette différence de teinte est la séparation entre le tube et le raccord. Ceci indique que le tube est bien coupé à cet endroit :

Répétez cette opération 1 à 2 cm plus loin :

A l’aide d’une pince, repliez vers l’intérieur du tube la partie se trouvant entre les 2 parties limées afin de provoquer une fissure entre les deux éléments, puis à l’aide d’un ciseau à bois (mais attention les doigts 😉 ), séparez délicatement ce morceau.

Avec un peu de patience, cela se passe bien. S’il reste un peu du tube, il sera limé lors de la finition :

 

Répétez la même opération avec l’autre morceau de tube restant :

 

 

 

Un nouveau passage de la mini-perceuse équipée de son embout à limer permettra d’assurer le retrait total des aspérités restantes :

 

 

Il suffit ensuite d’effectuer le nouveau raccord. Dans le présent cas de figure, il s’agit de la mise en place d’une embase et de son bouchon à visser :

 

 

Application de la colle spéciale PVC (voir à ce sujet l’article Collage des canalisations en PVC : le geste à ne surtout jamais faire sous peine de fuites !) :

 

 

Et insertion de l’embase :

 

 

Mise en place et serrage du bouchon :

 

 

Résultat final, et pas de trou dans le mur 🙂 :

 

 

Cela fait plusieurs fois que je réalise cette opération avec succès, aussi bien sur les tuyaux de 32mm de diamètre (le cas de figure présenté ici) que sur du 100mm.

Sachez donc que c’est possible 🙂

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?
ou Vous aimeriez en savoir plus ?

Abonnez-Vous pour Seulement
1,50 € par mois !

(Sans engagement)

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés, aux formations et projets réservés exclusivement aux membres.

+ Votre fidélité est récompensée (remises cumulables jusqu'à 50%) à valoir sur tous les dossiers existants et à paraître

+ Et pleins d'autres surprises...


  JE M'ABONNE !  

(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien(trackback) depuis votre propre site.

2 commentaires à “Comment réutiliser un raccord PVC collé”

  1. McPeter dit :

    Une autre technique (pour ma part plus rapide) utiliser un « lister » (pistolet à air chaud, appelé aussi décapeur thermique). Ramollir le pvc en chauffant l’intérieur. A l’aide d’un tournevis on décolle une première portion puis à l’aide d’une pince multiprise, on tourne l’ensemble (principe de l’ouvre boite à sardine). L’ensemble se décolle sans problème.

    • christophe dit :

      Bonjour McPeter,

      Je sais que cela se fait, et que cela donne de bons résultats, du moins en apparence, car « normalement » les professionnels ne doivent pas utiliser cette méthode (pour des raisons de responsabilités en cas de sinistres et de respect des normes DTU). Le PVC chauffé voit en effet sa structure modifiée et devient facilement cassant en cas de chocs ou de sollicitations mécaniques.
      Tout est question de relativité, d’analyse de la situation, et s’il est urgent de trouver une solution rapide pour réparer une installation ET si l’on est un particulier… 😉

      A bientôt
      Christophe

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Avant de cliquer sur "Envoyer le commentaire", voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)

What is 12 + 12 ?
Please leave these two fields as-is: