Comment choisir vos plaques de plâtre

Dans les deux articles précédents, nous avons vu les bases pour construire une cloison en plaques de plâtre.

J’en profite pour ajouter un « détail » : n’oubliez pas d’abuser d’une règle-niveau pour vous assurer de l’aplomb correct de la cloison et des montants qui la constituent.

Cela peut paraître évident pour les plus chevronnés d’entre vous, mais une fois de plus, je vous assure que ce n’est pas toujours le cas 🙁

 

Voici de nouveau ces deux articles si vous souhaitez les consulter :

Découvrez les bases du placo (partie 1/2)

Découvrez les bases du placo (partie 2/2)

Venons-en maintenant à ce qui nous intéresse ici.

Vous connaissez la marche à suivre pour monter votre cloison en plaques de plâtre, il faut donc à présent choisir le bon type de plaque.

Plusieurs types sont en effet à votre disposition, reconnaissables à leurs couleurs :

  • Les plaques standards (blanches)
  • Les plaques hydrofuges (vertes)
  • Les plaques ignifuges (roses)
  • Les plaques phoniques (violettes)

Attention, certaines grandes surfaces de bricolage peuvent proposer des variantes de couleurs.

Ainsi, si vous ne reconnaissez pas ces couleurs, regardez bien les étiquettes, ou à défaut, demandez un conseiller vendeur.

Les plaques standards sont utilisées dans la grande majorité des cas, pour des cloisons ne nécessitant pas de propriétés particulières.

Les plaques hydrofuges sont à utiliser pour les locaux humides, comme les salles de bain, les cuisines, les entourages de fenêtres de toits, etc.

Les plaques ignifuges opposent une plus grande résistance au feu. La consultation des documentations techniques des fabricants vous informe de leurs propriétés précises de résistance. On utilise ce type de plaque, par exemple dans les magasins ou les bibliothèques, pour ralentir la propagation des flammes en cas d’incendie.

Les plaques phonique, dont l’appellation peut aussi être dB, comme décibel, atténue le son comme l’équivalent de 2 plaques superposées, mais avec l’épaisseur d’une seule 🙂

 

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?
ou Vous aimeriez en savoir plus ?

Abonnez-Vous pour Seulement
1,50 € par mois !

(Sans engagement)

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés, aux formations et projets réservés exclusivement aux membres.

+ Votre fidélité est récompensée (remises cumulables jusqu'à 50%) à valoir sur tous les dossiers existants et à paraître

+ Et pleins d'autres surprises...


  JE M'ABONNE !  

(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien(trackback) depuis votre propre site.

3 commentaires à “Comment choisir vos plaques de plâtre”

  1. Jean-Louis dit :

    De même, il y a les jaunes pour les plaques de placo haute résistance aux chocs.

    Par contre, pour ce qui est de choisir, vous avez oublié une précision essentielle !!!

    Le marquage des plaques.

    Si les plaques portent toutes le logo CE, moins courantes et plus chères sont celles NF-CE.

    N’hésitez pas à acheter ces dernières : moins cassantes et moins friables, elles constituent un gage de qualité. Et ce que vous dépenserez en plus dans le placo, vous l’économiserez en énergie, temps passé dans la finition et dans l’enduit.

  2. pascal dit :

    Bonjour

    Juste une petite précision à rajouter en ci qui concerne les plaques de placo.

    Selon leur utilisation et réalisation, pour des murs standard droit BA13 est très commun.
    Mais pour des arrondis de murs le BA6 est vraiment mieux et facile à manipuler, rapide à poser et donne un très beau rendu.

    enjoy..

    sympathiquement.

  3. léo dit :

    bonjour,
    pour revenir aux plaques CE et plaque CE NF je ne vois aucune différence si ce n’est le prix .
    En effet j’ai reconstruit à neuf des logements de vacances avec les deux options : aucune différence .
    les moins chère venaient de Turquie les autres étaient une grande marque monopole .
    Que croyez vous que ces grandes marques font maintenant? Elle prennent sur la chaine de fabrication commune des plaques non blanchies pour gagner un peu moins certes, mais gagner quand même et vendre sous un label NF de complaisance, pour ceux qui croient que plus cher c’est meilleur.

    Actuellement une certification NF se met en place pour contrer les produits lowcost notamment pour les menuiseries afin de contrer les produits allemands et polonais beaucoup moins cher et certainement plus performants.

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Avant de cliquer sur "Envoyer le commentaire", voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)

What is 5 + 3 ?
Please leave these two fields as-is: