Comment câbler 1 interrupteur de lumière

RAPPEL DE SECURITE : avant tout travail sur votre installation électrique, assurez-vous que le courant est bien coupé

En électricité domestique, on utilise le plus souvent les sections de fils suivantes :

 

1,5 mm²

2,5 mm²

6 mm²

10 mm²

 

 

Sur cette figure, la section du fil de cuivre est représentée par la partie bleue, la partie noire correspond à l’isolant.

 

Pour notre article, nous utiliserons du fil de section 1,5 mm², normalisé pour tout ce qui est lumière dans la maison.

Note : il est sous-entendu dans cet article que vous disposez déjà des arrivées électriques nécessaires à ce câblage. Nous verrons dans un autre article le point de départ de ces différents fils électriques, à savoir le tableau de répartition et de protection.

Nous aurons donc besoin de 3 fils, Phase (généralement rouge ou marron, mais peut aussi être violet ou orange), Neutre et Terre, soit séparés et protégés dans une gaine souple, soit un câble unique composé de ces 3 fils. Ce dernier porte l’appellation R2V 3G1,5 (pour 3 fils de 1,5mm²).

Les normes de sécurité impose que l’interrupteur soit placé sur le fil + appelé Phase et repéré L sur tous les appareillages. Ainsi, lorsque l’interrupteur est ouvert, si vous retirez l’ampoule et que vous venez malencontreusement à toucher le contact correspondant à la Phase, vous ne risquez absolument rien.

Voici le câblage correct :

Attention dans le choix des interrupteurs. Comme vous le voyez sur le schéma, un interrupteur nécessite deux bornes :  1 arrivée et 1 départ. Dans le commerce, il existe deux types d’interrupteurs : l’interrupteur simple, celui qui nous convient ici, et l’interrupteur va-et-vient à 3 bornes (1 arrivée et 2 départs) et que nous verrons dans un prochain article. L’interrupteur va-et-vient peut convenir pour un va-et-vient et pour une simple interruption comme dans cet article. Le contraire n’est pas vrai.

Les points lumineux sont appelés des DCL, qui signifie Dispositif de Connexion de Luminaire. Chaque boîtier DCL comprend 3 connexions, repérées L pour la phase, N pour le neutre, et le symbole de la mise à la Terre visible sur le schéma ci-dessus. Dans la plupart des cas, il vous suffira de dénuder l’extrémité des fils et de les enfoncer directement dans les points de connexions respectifs prévus. A condition bien sûr que ce soit des fils mono-brin, et non pas multi-brins. En effet, comme son nom l’indique, la partie conductrice est composée de plusieurs petits fils de cuivre, ce qui le rend plus souple, certes, mais il vous sera impossible de les insérer dans les connexions des appareillages. Ces connexions sans vis, sont uniquement destiné à du fil rigide constitué d’un seul brin de cuivre. Si votre budget vous y oblige, il existe des appareillages (prises de courant, interrupteurs, etc.) avec des connexions à vis. Mais ce sera beaucoup plus long et fastidieux à connecter.

Voici ces boitiers :

Ensemble DCL.

Le boîtier jaune s’encastre dans le plafond, il en existe pour les plaques de plâtre (celui de la photo ci-contre) et d’autre pour être encastré dans de la maçonnerie.

La partie inférieure blanche permet la connexion des fils et le crochet permet de recevoir un lustre.

 

 

 

 

 

Détail des connexions.

3 emplacements pour les connexions, Phase, Neutre, Terre.

2 points de connexions possibles par emplacement pour permettre la possibilité d’ajouter en parallèle un autre point lumineux en partant de celui-ci.

 

 

 

 

 

Voici la douille qui reçoit les ampoules, et, détachable sur le côté, une mini-prise qui peu se substituer à la douille lorsque vous souhaitez accrocher un lustre sur le crochet. Dans ce cas il suffit de détacher cette mini-prise de la douille et d’y raccorder les fils du lustre, et ensuite d’introduire la mini-prise en lieu et place de la douille.

 

 

 

 

 

La douille dans le boîtier DCL. Quand la douille est bien en place et ne peut plus tomber, un petit « clic » se fait entendre. Pour la retirer, il suffit de pincer le petit levier responsable du « clic » et de tirer sur cette douille !

 

 

 

 

 

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?
ou Vous aimeriez en savoir plus ?

Abonnez-Vous pour Seulement
1,50 € par mois !

(Sans engagement)

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés, aux formations et projets réservés exclusivement aux membres.

+ Votre fidélité est récompensée (remises cumulables jusqu'à 50%) à valoir sur tous les dossiers existants et à paraître

+ Et pleins d'autres surprises...


  JE M'ABONNE !  

(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien(trackback) depuis votre propre site.

6 commentaires à “Comment câbler 1 interrupteur de lumière”

  1. bonjour Christophe,

    Cela me fait plaisir de trouver un nouveau blog qui parle d’électricité, il y en a très peu.

    Ton article est très bien fait et a la particularité d’être clair et simple a comprendre.

    Par contre je me pose une question: es-tu sur que l’on trouve encore dans le commerce des interrupteurs a 2 bornes ? Il me semble que l’on ne trouve plus que des va et vient; bien sur je peu me tromper 🙂

    Je te souhaite bon courage pour ton blog.

    L@urent

  2. christophe dit :

    Bonjour Laurent et merci de ta visite. Je viens à mon tour de visiter ton blog qui est très agréable à lire. Félicitations pour le look, la clarté, et ton professionnalisme. Finalement, nos blogs sont complémentaires 😉
    Concernant ta remarque, tu as probablement raison car je viens de vérifier et il semble en effet qu’il soit difficile voire impossible de trouver des interrupteurs à deux bornes.
    Il faut donc utiliser les interrupteurs va-et-vient pour les deux configurations.

    Bonne continuation à toi et pleins de réussites

    Christophe

  3. Il est vrai qu’il est plus efficace d’avoir un interrupteur va et vient plutôt qu’un interrupteur à deux bornes. Mais je suis d’accord avec Laurent, ton article est très bien présenté. Je pense que les interrupteurs à deux bornes doivent être disponibles sur certains commerces sur internet.

  4. tahar dit :

    Ayant un double interrupteur qui commande un lustre et une lampe murale. Après les branchements des fils,je constate que la lampe murale s’allume (fonctionne bien) mais qu’une des lampes du lustre s’allume mais très faiblement alors que si j’actionne l’interrupteur du lustre c’est la lampe murale qui s’éteint alors que normalement elles devrait rester allumée.Merci de me sortir de ce pétrin. Le compteur ne saute pas.
    Encore merci

  5. Henrio dit :

    Je vous félicite pour votre article , c’est super je ne suis pas électricien , vos explications me donne envie d’essayer
    Merci encore

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Avant de cliquer sur "Envoyer le commentaire", voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)

What is 13 + 14 ?
Please leave these two fields as-is: