Brasure et pâte décapante : attention aux fuites !

brasure-et-decapant

Comme beaucoup de bricoleurs avertis, vous avez probablement déjà essayé la soudure sur cuivre.

Je parle ici plus précisément de brasure, soudure beaucoup plus résistante et efficace qu’une soudure à l’étain sanitaire, mais aussi plus difficile à réaliser car nécessitant une température beaucoup plus élevée que pour l’étain.

Si vous avez déjà soudé deux éléments en cuivre (tubes et/ou raccords), vous avez probablement voulu bien faire.

Vous avez donc acheté des baguettes de brasure et de la pâte décapante (le petit pot rouge sur la photo ci-dessus).

Vous avez réalisé correctement votre soudure, tout est nickel, c’est parfait !

Il y a bien un peu de dépôt verdâtre au niveau de la soudure, ce n’est pas très esthétique, mais bon… vous vous dites que vous n’êtes pas professionnel et qu’avec votre chalumeau c’est quand même pas mal.

Et puis un coup de brosse métallique atténuera cela.

La soudure est réussie 🙂

Bien.

Mais, savez vous que vous pourriez avoir une bien mauvaise surprise un certain temps après la mise en eau ?

Quand je dis « un certain temps », c’est parce que cela peut se produire aussitôt, quelques heures ou plusieurs jours après la mise en eau.

Et il se produit quoi ?

Une fuite 🙁 !

Je comprends pas, ma soudure était nickel !

Ben oui… mais non !

L’erreur que commettent la plupart des personnes qui réalisent des brasures, et d’appliquer à la lettre des « consignes commerciales », à savoir « utilisez de la pâte décapante pour assurer une bonne soudure ».

Alors, que se passe t-il au niveau de la soudure que ça puisse m… fuir 😉 ?

Comme on veut bien faire, normal c’est pour soi, on nettoie les deux éléments en cuivre à souder, on applique la pâte décapante sur les surfaces qui seront en contact, même un peu plus que pas assez, et on chauffe.

Le cuivre et la pâte décapante montent en température, le cuivre rougit et la pâte fond (en faisant des bulles parfois) à l’intérieur du raccord.

On applique la brasure qui file tout autour et dans le raccord.

Sauf que, s’il y a eu trop de pâte décapante, la brasure n’arrivera pas à colmater l’intégralité du raccord et vous risquez de ne pas le voir 🙁 !

La pâte décapante se cristallise en séchant, donnant cette couleur verdâtre, et donnant aussi l’impression que le raccord est soudé.

En réalité la brasure n’est pas complète, mais la cristallisation de la pâte décapante donne l’illusion d’une soudure réussie et étanche 🙁 .

Et quand vous mettez en eau, la pression et/ou la température de l’eau finira par faire céder la cristallisation pour vous faire une belle fuite 🙁 !

 

La solution pour éviter ce risque inutile :

N’utilisez pas de pâte décapante.

C’est inutile dans la majorité des cas.

Que vos tubes et raccords soient neufs ou pas, décapez-les, poncez-les soigneusement au papier de verre :

 

poncage-cuivreIci, ponçage extérieur sur le tube et ponçage intérieur pour le raccord coudé

 

De cette façon, l’oxydation et la fine pellicule de graisse éventuelle seront retirées, et les surfaces deviendront abrasives, facilitant ainsi la brasure.

 

Pour le ponçage intérieur des raccords, vous pouvez vous aider d’un tournevis ou d’un foret sur lequel vous entourerez un morceau de papier de verre :

 

poncage-raccord

 

Une fois cette préparation systématique réalisée, assemblez les parties à souder :

 

assemblage-avant-brasure

 

Précédez ensuite à la brasure, sans aucune pâte décapante.

Et vous serez surpris de voir que la brasure file encore mieux qu’avec une pâte décapante.

Voici le résultat :

 

brasure-sans-decapantSoudure propre, pas de cristallisation de pâte décapante, pas de couleur verte

 

Et pas de risque de fuites 🙂 !

 

 

post-layout

Vous avez aimé cet article ?

Devenez Membre, c'est rapide et Gratuit !

Vos privilèges en tant que membre :

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés et réservés exclusivement aux membres.

+ Vous bénéficiez de remise de 20 à 50% dès la publication d'un nouveau guide (NOUVEAU PRIVILEGE)

Oui, Je Veux Devenir Membre
(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien(trackback) depuis votre propre site.

10 commentaires à “Brasure et pâte décapante : attention aux fuites !”

  1. Michel dit :

    La soudure à l’étain est aussi une brasure, appelée brasure tendre contrairement à la brasure avec des baguettes contenant une certaine proportion d’argent et qui appelée brasure forte. Plutôt que le papier de verre pour le ponçage j’utilise de la laine d’acier qui sert aussi pour la finition du ponçage des bois.
    Cdlt.

  2. Yves dit :

    Bonjour, j’ai aussi pris l’habitude de poncer l’extérieur du raccord.
    La brasure remonte et englobe mieux l’ensemble.

  3. Cédric dit :

    Mince!

    Voilà encore un élément qui tente à prouver (s’il en est besoin) que le mieux est l’ennemi du bien… ,o)

    J’avoue que la prochaine fois que je ferai une brasure et que je ne mettrai pas de pâte décapante… j’aurais une petite appréhension, mais bon. Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Ça a toujours été mon avis! 😉

    PS: En voilà encore un qui va se faire des potes dans le syndicat des fabricants de pâte décapante!!!
    enfin moi j’dis ça… ;o)

  4. Eric dit :

    Merci une fois encore pour tous ces bons tuyaux.. ok je sors.
    Petite question : avec quel équipement conseilles-tu de souder pour réaliser une brasure forte sur 2 tubes de 16 ?
    J’ai fait quelques essais avec du flux cuivre-phosphore et une lance sur une bouteille de butane… mais ça n’est vraiment pas idéal.

    Merci !

  5. Pierret dit :

    Logique

    Dans pâte décapante, il y a l’action de… décaper.

    Si on décape bien proprement avant d’effectuer la soudure, il n’y a plus besoin d’avoir recours à de la pâte pour faire le boulot.

    • James dit :

      Pas tout à fait 😉 Si tu dois braser sur cuivre avec du laiton alors il te faudra du décapant.
      Idem pour faire une brasure à l’argent.

      Tu peux même braser du galva.

      J’ai moi même braser du cuivre sur de l’acier doux. Il faut du décapant.

      Idem pour souder de l’aluminium au chalumeau, il faut du décapant, et pourtant c’est propre.

      Le cuivre se brase sans décapant car cuivre sur cuivre c’est l’ideal 😉

      Cordialement.
      James

  6. J.Charles dit :

    Salut !

    De mon côté voilà ce que mon papa m’a appris (il était plombier accessoirement) :

    Cuivre/cuivre = pas de décapant.
    Cuivre/laiton = décapant.

    Et on n’en met pas 3 tonnes effectivement 😉

    Très bon article !

  7. Jean Marc dit :

    Bonjour
    qu’utiliser vous comme chalumeau ?
    J’avais un poste oxygène/acétylène qui fonctionnait très bien, mais je ne l’ai plus
    Que peut on utiliser comme gaz ? Butane ? Propane ? Est ce que la température sera suffisante ?
    Merci

  8. ds dit :

    Exactement. J’ai eu le même problème. J’ai fais l’ensemble des mes soudures (chalumeau oxyacétylénique) avec du cuivre phosphore et patte décapante. L’ensemble devait être coulé dans du béton alors pas acquis de conscience j’ai été patient quelques jours après la mise en eau car je trouvais mes soudures très sombre. Et paf, ça n’a pas loupé mes soudures sont TOUTES devenues légèrement verte et suintaient. J’ai vite compris que mes soudures étaient poreuses. j’ai tout refait sans patte décapante. Le résultat est parfait.

    En revanche j’ai du faire des soudures Cuivre laiton et la le décapant est indispensable. Sinon ça ne prend tout simplement pas !

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Avant de cliquer sur "Envoyer le commentaire", voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)

What is 9 + 12 ?
Please leave these two fields as-is:

Powered by WordPress | Designed by: buy backlinks | Thanks to Etiketten, web designer and pay per click