Ballon électrique : diagnostiquez et réparez vous-même la panne

ballon-hs

(Concerne les ballons électriques dits « blindés », et dont la résistance se trouve plongée directement dans l’eau * )

 

Comme chaque matin vous vous dirigez vers la salle de bain.

Machinalement vous ouvrez le robinet d’eau chaude et attendez la montée en température de cette eau bienfaisante en faisant face à votre regard encore endormi qui se reflète dans le miroir 🙁 .

Au bout des quelques secondes d’attente habituelles vous passez votre main sous le robinet et… Arhhh ##@%$#§ !!! Là, c’est sûr, vous êtes réveillé : l’eau est FROIDE 🙁 !

P… ! C’est pas le moment !

D’ailleurs, c’est jamais le moment pour les pannes…

 

Tout de suite vos pensées se focalisent sur le ballon d’eau chaude qui, sans aucun doute, a décidé de ne pas (ou plus) accomplir sa tâche !

Il est HS ou pas ?

Un regard rapide sur votre tableau électrique vous indique qu’il n’y a aucune anomalie.

Avant de conclure trop hâtivement, il convient d’effectuer quelques tests.

Car votre ballon n’a peut-être pas fait exprès 😉 !

Il faut en effet garder à l’esprit que toute technologie n’est pas infaillible, et que c’est peut-être la commande de fonctionnement en heures creuses qui n’a pas été envoyée par le fournisseur d’électricité.

C’est rare, certes, mais je l’ai déjà constaté.

De toutes façons, la suite des tests nous le dira.

Tout d’abord, un visuel direct du ballon nous permettra immédiatement de savoir s’il n’est pas corrodé par la rouille, sinon, quelques taches orange (couleur de la rouille) sous le ballon vous indiquera de procéder rapidement à son remplacement sous peine de risque imminent de tsunami 😉 !

Il semble en parfait état extérieur ?

Ok, on continue !

 

Rappel : ne touchez JAMAIS directement de vos mains les contacts des fils électriques sans avoir la CERTITUDE que l’alimentation électrique est coupée !

(Je sais, ça parait élémentaire comme rappel, et peut-être même bête, mais les accidents aussi sont bêtes)

 

Commencez par ouvrir le capot en plastique pour faire apparaitre la partie électrique du ballon :
Pour lire la suite, vous devez être membre.




Inscrivez-vous dès maintenant !
Cliquez ici si vous avez perdu votre mot de passe

post-layout

Vous avez aimé cet article ?

Devenez Membre, c'est rapide et Gratuit !

Vos privilèges en tant que membre :

+ Vous êtes informé par mail dès la publication d'un nouvel article.

+ Vous avez un accès complet aux articles protégés et réservés exclusivement aux membres.

+ Vous bénéficiez de remise de 20 à 50% dès la publication d'un nouveau guide (NOUVEAU PRIVILEGE)

Oui, Je Veux Devenir Membre
(Protection anti-spam assurée et votre adresse mail ne sera jamais divulguée)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien(trackback) depuis votre propre site.

9 commentaires à “Ballon électrique : diagnostiquez et réparez vous-même la panne”

  1. Lionel dit :

    Quitte à démonter la résistance, autant nettoyer le ballon de tout le calcaire qui est à l’intérieur. C’est facile et ça redonne une seconde jeunesse au ballon…
    Et pendant qu’on y est, ça vaut le coup de sur-isoler le ballon… 1 à 2h00 de travail simple pour économiser quelques € ou plus tous les ans, c’est tjrs ça en moins de gaspillé… (une vieille couverture, etc. peut faire l’affaire…).
    Quand on voit la bonne isolation des ballons solaires et la mauvaise isolation des ballons électriques, c’est surprenant… d’un côté l’eau chaude est gratuite et bien conservée, de l’autre elle est payante et mal conservée… cherchez l’erreur…

  2. pauline dit :

    Excellent et très clair Merci.

  3. Pascal dit :

    Bonjour,
    Encore un super post. Très bien expliqué pour le novice que je suis et le commentaire de Lionel, l’est autant !
    Merci pour ce boulot !

  4. stéphane dit :

    Bonjour,

    Petite remarque sur la fin de leçon.

    Le chauffe-eau à Stéatite et le chauffe-eau ACI sont 2 choses bien distinctes. On peut d’ailleurs trouver les 2 technologies réunies.

    La résistance à stéatite est effectivement intégrée dans un « doigt de gant » et n’est donc pas en contact avec l’eau du ballon. Il permet son remplacement sans vidanger la cuve.

    Le système ACI proposé par de nombreuses marques maintenant est un système permettant de limiter les effets de la corrosion de la cuve. Une carte électronique assure une protection dynamique pendant la chauffe et même lorsque le ballon n’est plus alimenté (généralement aux heures pleines) grâce à une batterie incorporée.

    Mais il existe des chauffe-eau à Stéatite qui ne sont pas équipé du système ACI !

    Bravo pour vos leçons toujours très instructives .

    SB

  5. Martial dit :

    Bonjour, j’ai un problème avec mon ballon électrique , j’ai de la pression avec l’eau froide et beaucoup moins avec l’eau chaude . Le ballon est il entartré et si oui comment faire pour le détartrer. Merci pour vos conseils.

  6. Claude dit :

    Bonjour

    En complément il y a le cas plus sournois on on a de l’eau chaude mais pas en quantité habituelle, on commence à accuser conjoint ou enfant d’avoir vidé le cumulus !
    Mais non en fait c’est la résistance qui est en partie coupée, certaines, les stéatites en particulier comportent 2 ou 3 enroulements couplés, si l’un deux est défectueux la puissance du cumulus diminue de moitié ou d’un tiers.
    Il faut donc être plus précis dans l’étape de mesure avec le multimètre aux bornes de la résistance et la comparer avec la valeur théorique qu’il faut calculer.
    Pas compliqué pour trouver R, R = U2/P
    Prenons un cumulus type de 200L et 2000W sous 230V
    R = 230×230/2000 = 26
    Donc avec le multimètre il faut avoir une valeur proche entre 25 à 30, si il affiche 50 ou plus la résistance est défectueuse.
    J’ai eu le cas chez moi pas plus tard que le mois dernier et à 3 autres reprises chez des parents ou amis.

  7. Pascal dit :

    sujet encore une fois très bien expliqué et en plus les commentaires complètent avec qlques infos ! Merci pour le temps que vous prenez ……….à nous instruire 😉

  8. issa dit :

    Merci pour les explications, je me dis que pour le prix « Une résistance coute environ 100-120 € TTC » , je prefere acheter un autre ballon a 150 euros chez bricomachin, j’en ai un depuis 4 ans et il fonctionne nickel

  9. Virginievirginie dit :

    Bonjour. Mon ballon fuit. Que faire… Merci. Grâce a vos conseil, je vais épater mon mari. Qui lui ne bricol pas
    Merci de votre aide.

Laisser un commentaire

IMPORTANT! Avant de cliquer sur "Envoyer le commentaire", voudriez-vous résoudre ce calcul simple (nous saurons ainsi que vous êtes humain, et pas un robot de spam) :-)

What is 2 + 9 ?
Please leave these two fields as-is:

Powered by WordPress | Designed by: buy backlinks | Thanks to Etiketten, web designer and pay per click